Suivez nous sur

Egalité entre les femmes et les hommes

« Nous ne pouvons pas attendre encore 60 ans pour parvenir à l’égalité des sexes » 

PARTAGEZ:

Publié le

on

À l'occasion de la Journée internationale de la femme, le président de la commission des droits de la femme et de l'égalité des genres, Robert Biedroń, a fait la déclaration suivante.

« Le Parlement européen a fait des pas significatifs vers la réalisation de l'égalité des genres au cours des douze derniers mois. Le Parlement a approuvé des règles historiques pour stimuler l'égalité femmes-hommes dans les conseils d'administration en novembre, et un accord a été conclu le mesures contraignantes de transparence salariale en décembre, pour n'en citer que quelques-uns.

« Mais il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir.

« Si nous continuons au rythme actuel, l’Union européenne sera au moins 60 ans plus loin d'atteindre l'égalité complète des sexes. Nous ne pouvons pas attendre encore 60 ans.

« Ces dernières années, il y a eu une réaction violente contre les droits des femmes, tant en Europe que dans le monde. Ce phénomène inquiétant met en péril de nombreux acquis durement acquis par les femmes, en particulier dans le domaine de la santé et des droits sexuels et reproductifs.

« La décision de la Cour suprême des États-Unis renoncer au droit constitutionnel fédéral à l'avortement a transformé la vie des femmes et des filles à travers les États-Unis, affectant de manière disproportionnée les femmes en situation de vulnérabilité. Avec le récent interdiction de facto de l'avortement en Pologne et les limitations de la santé et des droits sexuels et reproductifs dans d'autres pays de l'UE, il est urgent de lutter contre l'érosion des droits en matière de santé sexuelle et reproductive. La réaction contre les droits des femmes et l'égalité des sexes se fait également sentir dans d'autres secteurs, notamment la protection sociale et du travail, l'éducation, les postes de prise de décision politique et les lieux de travail. C'est pourquoi nous devons redoubler d'efforts pour veiller à ce que les progrès déjà réalisés soient soigneusement sauvegardés et que les femmes ne puissent jamais être privées de leurs droits durement acquis et acquis. Toutes les femmes européennes doivent pouvoir jouir des mêmes droits.

« La violence sexiste reste l’une des violations des droits humains les plus répandues dans le monde, et la violence sexuelle continue d’être utilisée comme arme de guerre, les femmes et les filles étant particulièrement touchées. la guerre en Ukraine. En tant que femmes dans Afghanistan sont soumis à l'apartheid de genre, et dans l'Iran les manifestantes continuent de faire face à de graves répercussions, le Parlement continuera de travailler pour contrer ces évolutions négatives.

Publicité

« Nous devons nous opposer fermement aux réactions négatives contre l’égalité des sexes et aux actions manifestement discriminatoires que nous constatons à l’encontre des femmes, de la communauté LGBTQI+ et d’autres groupes vulnérables et, pour cela, une volonté politique est nécessaire. Pour l’avenir, la commission continuera de faire pression pour que l’UE ratifie le Convention d'Istanbul et cherchera à négocier le meilleur accord possible sur une directive relative à la lutte contre la violence à l'égard des femmes.

Plus d'information 

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance