Suivez nous sur

Marché de l'énergie

Mettre fin aux manipulations sur les marchés de l’énergie fera baisser les factures

PARTAGEZ:

Publié le

on

Les Socialistes & Démocrates ont voté cette semaine en faveur du règlement révisé sur l’intégrité et la transparence du marché de gros de l’énergie (REMIT). Le règlement adopté en plénière aujourd'hui constitue la dernière étape vers la mise en place d'une législation européenne améliorée mettant fin aux manipulations sur le marché de l'énergie. Les Socialistes & Démocrates sont convaincus que cela profitera à la fois aux ménages et à l'industrie et qu'ils pourront ainsi mener à bien leur campagne.Faites baisser les factures.
 

Patrizia Toia, eurodéputée S&D et négociatrice sur REMIT au sein de la commission de l'énergie, de la recherche et de l'industrie du Parlement européen, a déclaré :
 
« Les problèmes sur le marché de l’énergie ont commencé bien avant l’invasion russe de l’Ukraine, et le Groupe S&D a été le premier à demander à la Commission européenne de s’attaquer à ce problème. La guerre n'a fait qu'amener les problèmes à leur phase aiguë actuelle, où de plus en plus de personnes et d'entreprises ont du mal à payer leurs factures, en particulier les familles vulnérables et les petites et moyennes entreprises. L'une des principales causes de cette situation inacceptable réside dans les manipulations sur le marché de l'énergie au sein de notre Union. Nous sommes heureux que la Commission ait entendu les appels des Socialistes et Démocrates au Parlement européen et proposé en retour une mise à jour de REMIT.
 
« Afin que REMIT atteigne ses objectifs, nous avons renforcé le rôle de surveillance de l'Agence de coopération des régulateurs de l'énergie (ACER). L'agence aura désormais le pouvoir d'enquêter sur les cas transfrontaliers affectant au moins deux États membres et de prendre des décisions sur les inspections, les demandes d'informations et les autorisations de certains acteurs du marché. L'ACER pourra également imposer des astreintes périodiques si les acteurs du marché ne fournissent pas les informations demandées.
 
« Il s’agit d’une amélioration considérable par rapport à la situation actuelle, où trop de cas de manipulations évidentes du marché restent non traités au niveau national. Les astreintes imposées par l'ACER s'élèveront à 3 % du chiffre d'affaires journalier moyen de l'année civile précédente ou, dans le cas des personnes physiques, à 2 % du revenu journalier moyen de l'année civile précédente.
 
«Les Socialistes & Démocrates ont également constitué une majorité progressiste en ce qui concerne les acteurs du marché énergétique européen en provenance de pays tiers. Ils devront désigner un représentant dans un État membre dans lequel ils sont actifs sur le marché de gros de l'énergie. De cette manière, l'ACER et les régulateurs nationaux sauront à qui s'adresser pour obtenir des informations en cas de doute sur les manipulations sur le marché de gros de l'énergie de l'UE.
 
« Nous avons assuré davantage de transparence et renforcé la surveillance de l’UE sur les marchés de gros de l’énergie, ce qui garantira un marché plus équitable pour les ménages et les entreprises. »
 
Dan Nica, eurodéputé S&D et porte-parole de la commission de l'énergie, de la recherche et de l'industrie du Parlement européen, a déclaré ceci :
 
«Enfin, avec REMIT, la manipulation des prix de l'énergie reçoit une réponse forte, attendue par tous ceux qui ont été victimes de ces pratiques trompeuses et illégales. Parmi ces victimes figurent des entreprises, notamment des petites et moyennes entreprises, qui ont dû payer des factures injustifiées et certaines d'entre elles ont fait faillite. En conséquence, de nombreuses personnes ont perdu leur emploi dans toute l’UE. Beaucoup de nos concitoyens ont renoncé à leurs autres besoins pour pouvoir payer leur facture d'énergie et ont dû choisir entre se nourrir et se chauffer pendant la période hivernale. Les gens doivent savoir que tous ceux qui les ont trompés, tous ceux qui ont manipulé le marché de l’énergie, seront punis à la suite des négociations menées par le Groupe S&D sur cette législation européenne et grâce au vote de notre groupe en plénière aujourd’hui. En termes de chiffres, cela signifie 15 % du chiffre d'affaires pour les entreprises qui se sont livrées à de telles pratiques manipulatrices illégales et 5 millions d'euros d'amendes pour les dirigeants de ces entreprises.
 
« Le renforcement de l’ACER est crucial pour le succès de la législation européenne que nous avons adoptée aujourd’hui. Ce régulateur européen a 379 dossiers en cours, dont de nombreuses enquêtes qui n'ont pas encore commencé. L’ACER a immédiatement besoin d’un financement adéquat, car nous attendons beaucoup de son travail. L'ACER doit prendre les mesures nécessaires contre ces entreprises qui ont ruiné une partie importante de l'économie de l'UE et, par conséquent, ruiné tant de vies et le bien-être des citoyens européens.
 
«Je veux voir le premier directeur général d'une entreprise énergétique payer ces 5 millions d'euros d'amende. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’ils apprendront la leçon et cesseront de voler, de mentir et de tromper l’Union européenne et ses citoyens !»

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance