Suivez nous sur

France

Un conférencier français atteint les étoiles avec une application astronaute

En cliquant sur ce bouton,

on

Matthieu Pluvinage, candidat à la sélection des astronautes de l'Agence spatiale européenne (ESA), pose dans son bureau à l'école d'ingénieurs ESIGELEC où il enseigne, à Saint-Etienne-du-Rouvray, France, le 4 juin 2021. Photo prise le 4 juin 2021. REUTERS/Lea Guedj
Matthieu Pluvinage, candidat à la sélection des astronautes de l'Agence spatiale européenne (ESA), pose dans son bureau à l'école d'ingénieurs ESIGELEC où il enseigne, à Saint-Etienne-du-Rouvray, France, le 4 juin 2021. Photo prise le 4 juin 2021. REUTERS/Lea Guedj

En pause de son métier d'enseignant d'ingénieur aux élèves normands, Matthieu Pluvinage (photo) mettre la touche finale à une candidature à un nouvel emploi : astronaute, Reuters.

Pluvinage, 38 ans, profite d'une initiative de l'Agence spatiale européenne pour lancer une campagne de recrutement ouverte de nouveaux astronautes pour son programme de vol habité.

Bien qu'il n'ait jamais été pilote d'essai ou servi dans l'armée - références typiques des astronautes dans le passé - il coche de nombreuses cases dans la description de poste.

Il a une maîtrise en sciences, il parle anglais et français, il estime qu'il est suffisamment en forme pour passer la médecine et il a une passion pour l'espace.

« Il y a des choses qui me font penser : 'Je veux faire ça ! C'est cool !' », a déclaré Pluvinage dans son bureau de l'ESIGELEC près de Rouen, à 140 km à l'ouest de Paris, où il enseigne.

Pluvinage possède une collection de livres sur Thomas Pesquet, l'ingénieur spatial et pilote de ligne qui est devenu cette année le premier commandant français de la Station spatiale internationale.

Affiché sur un écran d'ordinateur était sa demande d'emploi, toujours en cours de rédaction. Il a jusqu'au 18 juin pour le soumettre, et connaîtra le résultat en octobre.

Les chances sont longues. Il n'est même pas encore entré dans le processus de recrutement. La concurrence sera rude. Pour réussir, Pluvinage devra passer par six tours de sélection.

Mais il a dit qu'il avait décidé de prendre le risque parce que la prochaine fois que l'agence spatiale lancera un appel ouvert pour de nouveaux astronautes, probablement dans des années, il pourrait être trop vieux.

"Peu importe le résultat, si je n'essaye pas, j'aurai des regrets pour le reste de ma vie", a-t-il déclaré.

Chypre

La France qualifie l'initiative chypriote-turque d'une ville fantôme de "provocation"

En cliquant sur ce bouton,

on

By

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian s'exprime lors d'une conférence de presse avec le secrétaire d'État américain Antony Blinken au ministère français des Affaires étrangères à Paris, France, le 25 juin 2021. Andrew Harnik/Pool via REUTERS

La France a critiqué mercredi (21 juillet) comme une "provocation" une décision des autorités chypriotes turques de rouvrir partiellement une ville abandonnée à Chypre pour une éventuelle réinstallation, dans la dernière critique de l'Occident qu'Ankara a rejetée, écrivent Sudip Kar-Gupta à Paris et Jonathan Spicer à Istanbul, Reuters.

Les Chypriotes turcs ont déclaré mardi (20 juillet) qu'une partie de Varosha passerait sous contrôle civil et que les gens pourraient récupérer des propriétés - ce qui a mis en colère les Chypriotes grecs qui ont accusé leurs rivaux turcs d'avoir orchestré un accaparement de terres par la dérobade. En savoir plus.

Varosha, une étrange collection d'hôtels et de résidences de grande hauteur abandonnés dans une zone militaire où personne n'a été autorisé à entrer, est déserte depuis qu'une guerre de 1974 a divisé l'île.

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian (photo) a discuté de la question avec son homologue chypriote mardi et soulèvera le sujet aux Nations Unies, a déclaré un porte-parole du ministère Le Drian.

Chypre est représentée dans l'Union européenne par un gouvernement chypriote grec internationalement reconnu. La France préside le Conseil de sécurité de l'ONU ce mois-ci.

"La France regrette vivement cette démarche unilatérale, sur laquelle il n'y avait pas eu de consultations, qui constitue une provocation et nuit au rétablissement de la confiance nécessaire pour reprendre des pourparlers urgents pour parvenir à une solution juste et durable de la question chypriote", a-t-il ajouté. a déclaré le porte-parole de Drian.

L'UE, les États-Unis, la Grande-Bretagne et la Grèce se sont également opposés au plan dévoilé lors de la visite du président turc Tayyip Erdogan à Nicosie mardi. Il a qualifié cela de "nouvelle ère" pour Varosha, sur la côte est de l'île.

Le ministère turc des Affaires étrangères a déclaré que la critique de l'UE était "nulle et non avenue" car elle est déconnectée des réalités sur le terrain et favorise la Grèce, membre de l'UE. "Il n'est pas possible pour l'UE de jouer un rôle positif dans la recherche d'un règlement sur la question chypriote", a-t-il déclaré.

Les efforts de paix ont échoué à plusieurs reprises sur l'île ethniquement divisée. Une nouvelle direction chypriote turque, soutenue par la Turquie, déclare qu'un accord de paix entre deux États souverains est la seule option viable.

Les Chypriotes grecs rejettent un accord à deux États pour l'île qui accorderait un statut souverain à l'État chypriote turc séparatiste que seul Ankara reconnaît.

Continuer la lecture

France

La Commission européenne nomme deux nouveaux chefs de représentation à Paris et à Luxembourg

En cliquant sur ce bouton,

on

La Commission a nommé deux nouveaux chefs de représentation à Paris et à Luxembourg. Valérie Drezet-Humez débutera dans sa nouvelle fonction en Paris le 01er septembre 2021. Anne Calteux prendra ses fonctions de Chef de Représentation à Luxembourg, à une date encore à déterminer. Ils agiront en tant que représentants officiels de la Commission dans les États membres sous l'autorité politique de la présidente Ursula von der Leyen.

Drezet-Humez, de nationalité française, avec 25 ans d'expérience à la Commission, s'appuiera sur sa solide expérience politique, ses compétences en communication stratégique et en gestion et son expertise juridique en matière européenne. Depuis 2010, elle travaille au Secrétariat général, en tant que chef d'unité responsable des briefings pour le président et les vice-présidents concernant toutes les priorités politiques et les développements politiques. Auparavant, elle a dirigé l'équipe en charge des procédures écrites, d'habilitation et de délégation au Secrétariat général où elle a acquis une compréhension approfondie du fonctionnement de la Commission tout en soutenant l'adoption critique pour permettre la prise de décision de la Commission.

Elle a débuté au Secrétariat général en tant qu'assistante politique du secrétaire général adjoint puis du secrétaire général, après avoir quitté la direction générale de la traduction où elle était assistante politique du directeur général, des postes où elle a été exposée aux enjeux politiques et dimension de livraison des fichiers. Elle a rejoint la Commission européenne en 1995, à la direction générale de l'environnement, où elle a travaillé dans le domaine de l'industrie et de l'environnement, et dans la coordination des politiques, un domaine clé de l'agenda politique actuel. Drezet-Humez est une avocate diplômée de l'Université de Lyon III où elle s'est spécialisée en droit communautaire.

Anne Calteux, de nationalité luxembourgeoise, apporte à sa nouvelle mission une longue expérience de la diplomatie luxembourgeoise et européenne, qui lui permettra de gérer efficacement la communication politique clé et la coordination stratégique. Depuis 2016, Mme Calteux a occupé plusieurs postes de direction où elle a exercé un haut niveau de responsabilité et de gestion de crise, notamment le dernier en tant que responsable de la coordination de la cellule de crise COVID-19 au ministère de la santé au Luxembourg. En tant que responsable des affaires européennes et internationales et conseillère principale du ministre au ministère de la Santé au Luxembourg depuis 2016, elle a acquis une vaste connaissance des affaires et des politiques de l'UE.

Entre 2016 et 2018, Calteux a dirigé l'Unité de communication au ministère, ce qui prouve ses solides compétences en communication et en analyse et sa capacité d'orientation stratégique globale et de gestion de la Représentation de la Commission au Luxembourg. Entre 2004 et 2013, elle a travaillé à la Représentation permanente du Luxembourg auprès de l'Union européenne, en tant que conseillère en charge de la santé publique, de la pharmacie et de la sécurité sociale. Calteux est titulaire d'une maîtrise en droit du LLM, King's College de Londres, où elle s'est spécialisée en droit européen comparé.

Contexte

La Commission dispose de représentations dans toutes les capitales des États membres de l'UE et de bureaux régionaux à Barcelone, Bonn, Marseille, Milan, Munich et Wroclaw. Les représentations sont les yeux, les oreilles et la voix de la Commission sur le terrain dans les États membres de l'UE. Ils interagissent avec les autorités nationales, les parties prenantes et les citoyens, et informent les médias et le public sur les politiques de l'UE. Les chefs de représentation sont nommés par le président de la Commission européenne et sont ses représentants politiques dans l'État membre où ils sont affectés.

Pour plus d'informations

Représentation de la Commission européenne à Paris

Représentation de la Commission européenne au Luxembourg

Continuer la lecture

coronavirus

« Ridicule », les voyageurs consternés par les mesures de quarantaine britanniques pour la France

En cliquant sur ce bouton,

on

Les voyageurs sur le point de monter à bord d'un train de Paris à Londres le jour où les règles de quarantaine en Grande-Bretagne devaient expirer ont été bouleversés lundi (19 juillet) par une décision de dernière minute de les garder, la qualifiant de "ridicule", "cruel" et " incohérent", écrivez Emilie Delwarde, Sudip Kar-Gupta, John Irish et Ingrid Melander, Reuters.

Toute personne arrivant de France devra se mettre en quarantaine à domicile ou dans un autre logement pendant cinq à dix jours, a annoncé le gouvernement vendredi 10 juillet, même si elle est entièrement vaccinée contre le COVID-16. En savoir plus.

Le fait que l'Angleterre ait supprimé la plupart des restrictions sur les coronavirus lundi a rendu encore plus amer ceux qui s'apprêtaient à s'enregistrer sur l'Eurostar à la gare du Nord de Paris. En savoir plus.

"C'est incohérent et... frustrant", a déclaré Vivien Saulais, un Français de 30 ans sur le chemin du retour en Grande-Bretagne, où il vit, après avoir rendu visite à sa famille.

"Je suis obligé de faire une quarantaine de 10 jours pendant que le gouvernement britannique lève toutes les restrictions et opte pour une politique d'immunité collective."

Les passagers attendent sur des chaises à distance sociale à l'aéroport d'Heathrow au milieu de la pandémie de maladie à coronavirus (COVID19) à Londres, en Grande-Bretagne, le 7 juillet 2021. REUTERS/Kevin Coombs
Les passagers attendent sur des chaises à distance sociale à l'aéroport d'Heathrow au milieu de la pandémie de maladie à coronavirus (COVID19) à Londres, en Grande-Bretagne, le 7 juillet 2021. REUTERS/Kevin Coombs

La Grande-Bretagne signale beaucoup plus de cas de COVID-19 que la France en raison de la propagation de la variante Delta, identifiée pour la première fois en Inde, mais compte peu de cas de la variante Beta, identifiée pour la première fois en Afrique du Sud. Le gouvernement a déclaré qu'il maintenait les règles de quarantaine pour les voyageurs en provenance de France en raison de la présence de la variante bêta là-bas.

La Grande-Bretagne a le septième nombre de décès par COVID-19 le plus élevé au monde, 128,708 48,161, et devrait bientôt avoir plus de nouvelles infections chaque jour qu'elle n'en avait au plus fort d'une deuxième vague de virus plus tôt cette année. Dimanche, il y avait XNUMX XNUMX nouveaux cas.

Mais, dépassant les pairs européens, 87% de la population adulte britannique a reçu une dose de vaccination et plus de 68% ont reçu deux doses. Les décès, à environ 40 par jour, ne représentent qu'une fraction d'un pic de plus de 1,800 XNUMX en janvier.

"C'est totalement ridicule parce que la variante bêta en France est si faible", a déclaré Francis Beart, un Britannique de 70 ans qui s'était rendu en France pour voir son partenaire mais avait écourté sa visite pour laisser du temps à la quarantaine. "C'est un peu cruel."

Les autorités françaises ont déclaré que la majeure partie des cas de la variante bêta provenaient des territoires d'outre-mer de La Réunion et de Mayotte, plutôt que de la France métropolitaine, où elle n'est pas répandue.

"Nous ne pensons pas que les décisions du Royaume-Uni soient totalement basées sur des fondements scientifiques. Nous les trouvons excessives", a déclaré à BFM TV le jeune ministre français des Affaires européennes, Clément Beaune.

Continuer la lecture
Publicité
Publicité

Tendance