Suivez nous sur

Environnement

Évitez l’exploitation minière en haute mer en l’absence de données scientifiques

PARTAGEZ:

Publié le

on

Samarkand, Uzbekistan 17 February 2024 – La Conférence des Parties (COP) à la Convention sur les espèces migratrices (CMS) s'est conclue le 17 février avec l'adoption d'une résolution qui exhorte les pays membres à ne pas s'engager dans, ou soutenir, l'exploitation minière en haute mer jusqu'à ce que des informations scientifiques suffisantes et solides aient été obtenues pour veiller à ce que les activités d’exploitation minière en haute mer n’entraînent pas d’effets néfastes sur les espèces marines migratrices, leurs proies et les écosystèmes. 


L'adoption de la résolution par la COP de la CMS met en lumière une autre organisation mondiale et multilatérale qui prend une position ferme sur cette industrie controversée.  


Sofia Tsenikli, responsable de la campagne du moratoire sur l'exploitation minière en haute mer du DSCC m'a dit: " La COP de la CMS a envoyé un message fort en faveur de la précaution. Nous exhortons désormais tous les pays membres de l’Autorité internationale des fonds marins à établir de toute urgence un moratoire sur l’exploitation minière en haute mer sur cette industrie extractive spéculative. L'exploitation minière en haute mer ne consiste pas seulement à extraire des minéraux des profondeurs marines, il s'agit également de perturber le tissu même de la vie océanique.. »


S'exprimant depuis la COP, Sandrine Polti, responsable DSCC Europe ajoutée: " Si cela est autorisé, l’exploitation minière à l’échelle commerciale devrait fonctionner 24 heures sur XNUMX, à différentes profondeurs, chaque opération étant autorisée à durer des décennies. Outre les impacts directs et immédiats sur les écosystèmes des grands fonds marins réellement exploités, les études scientifiques existantes indiquent qu'il est probable qu'il y ait des effets plus larges sur l'environnement marin, notamment sur les espèces migratrices et les espèces et écosystèmes dont elles dépendent. Cette résolution reconnaît l'importance des fonds marins pour de multiples espèces océaniques et envoie un message fort selon lequel les États ne devraient pas s'engager dans ou soutenir l'exploitation minière.  ». 

La réunion de la COP 14 de la CMS a eu lieu du 12 au 17 février, à Samarkand, en Ouzbékistan. 

Informations, y compris les Parties, sur la Convention sur les espèces migratrices

Intervention finale des ONG à la COP

Publicité

Déclaration conjointe des ONG 

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance