Suivez nous sur

EU

De nouvelles règles pour faciliter le financement participatif de l'UE

PARTAGEZ:

Publié le

on

L'UE s'efforce d'aider les investisseurs et les entreprises à saisir le potentiel du financement participatif © AdobeStock / Arpad Nagy-Bagoly 

Les nouvelles règles de l'UE permettront aux plateformes européennes de financement participatif d'offrir de nouvelles opportunités aux start-ups et aux investisseurs.

Le Parlement européen a approuvé de nouvelles règles le 5 octobre 2020 qui permettront aux plateformes de financement participatif de fournir facilement des services sur le marché unique de l'UE. Cela élargira le bassin d'investisseurs potentiels pour les start-ups, les innovateurs et les petites entreprises, tout en garantissant aux investisseurs un plus grand choix de projets et une meilleure protection.

Les plates-formes de financement participatif opérant dans plus d'un pays de l'UE devront se conformer à un ensemble unique de règles de base - le nouveau règlement - au lieu de règles différentes dans chaque pays. L'accompagnement directive vise à élargir l'accès au financement pour les petites entreprises. Les règles s'appliqueront aux prestataires européens de services de financement participatif qui lèvent jusqu'à 5 millions d'euros par projet et par an.

Pourquoi une législation européenne sur le financement participatif est-elle nécessaire?

L'absence de règles uniformes de financement participatif dans l'UE entraîne une incertitude juridique et décourage les investissements dans des projets dans un pays différent. Cela empêche également les prestataires de services de financement participatif d'offrir des services transfrontaliers.

Cela présente des opportunités limitées pour les entreprises qui pourraient bénéficier des investissements d'un grand nombre de personnes, en particulier lorsqu'elles opèrent sur des marchés plus petits.

Qu'est-ce que le crowdfunding?
  • Les start-ups et les entreprises innovantes ont souvent des difficultés à accéder aux fonds par des moyens traditionnels tels que les prêts bancaires. Les fournisseurs de services de financement participatif leur permettent de se connecter et de lever des fonds auprès de plusieurs petits investisseurs, généralement via des plateformes numériques.

Comment les nouvelles règles protégeront-elles les investisseurs?

Publicité

L'un des risques majeurs du financement participatif est que les décisions des investisseurs ne sont souvent pas fondées sur des données et peuvent être influencées par les émotions. Les petites entreprises qui font faillite ou les retards dans la livraison des marchandises font partie des problèmes les plus courants que les investisseurs ne prévoient pas.

Les nouvelles règles exigent que les prestataires de services de financement participatif fournissent aux clients des informations claires sur les risques financiers potentiels de chaque projet. Les investisseurs doivent recevoir une fiche d'information clé sur l'investissement sur le projet, préparée par le maître d'ouvrage ou au niveau de la plateforme.

Quand les règles entreront-elles en vigueur?

Les nouvelles règles applicables aux prestataires européens de services de financement participatif s'appliqueront un an après leur publication au Journal officiel de l'UE.

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance