Suivez nous sur

Énergie

L'Allemagne s'apprête à imposer des conditions au «frein» du prix du gaz, selon des sources

PARTAGEZ:

Publié le

on

Nous utilisons votre inscription pour fournir du contenu de la manière que vous avez consentie et pour améliorer notre compréhension de vous. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Des sources proches du dossier ont déclaré que le gouvernement allemand insisterait probablement pour que les entreprises susceptibles de bénéficier d'un "frein" prévu sur les prix du gaz se conforment à des conditions telles que rester en Allemagne ou préserver 90% des emplois pendant un an.

Berlin a présenté le mois dernier un programme de secours énergétique comprenant un gel des prix du gaz et une réduction de la taxe sur les ventes de carburant. Il s'agissait d'aider les ménages et les petites et moyennes entreprises (PME).

Le frein, qui établit un prix, est différent des tentatives de limitation des prix du marché. Cette mesure est débattue par l'Union européenne depuis des semaines. Il n'a pas été convenu en partie à cause de l'opposition allemande qui pourrait rendre plus difficile l'approvisionnement.

Berlin a entre-temps défendu son Soulagement énergétique paquet, qui profite à tous les Européens parce qu'il soutient la plus grande économie de la région.

Le comité d'experts allemand chargé de réduire l'impact du prix du gaz s'est réuni vendredi de minuit à midi et a fait des propositions sur les conditions qui s'attacheraient au frein. Une source de l'industrie et une source proche ont déclaré qu'elles ne nommaient pas la source.

Des sources ont indiqué que bon nombre des recommandations de la commission seront acceptées par le gouvernement une fois qu'elles seront finalisées.

Les conditions pour sauver des emplois et rester sur place en Allemagne sont avertissements par les syndicats et les lobbyistes. Ils indiquent que de nombreuses petites et moyennes entreprises qui constituent l'épine dorsale de l'industrie allemande envisageaient de déménager dans des juridictions plus abordables.

Publicité

Les entreprises qui enfreignent les conditions seront tenues de rembourser la différence au gouvernement.

Ces détails ont été rapportés pour la première fois par Handelsblatt journal.

Selon deux sources, le frein s'appliquera à 80% de la consommation de base des ménages. Il sera plafonné à 12 centimes d'euro par kilowattheure (Kwh), tandis que les prix du marché seront utilisés pour le reste afin d'inciter les citoyens à consommer moins de gaz.

Des sources ont ajouté que le prix d'achat du gaz pour environ 25,000 7 clients industriels sera limité à 70 centimes d'euro par Kwh, ce qui représente XNUMX % de la consommation totale.

Le plafond sera disponible pour les ménages privés et les petites entreprises de mars 2023 à avril 2024, tandis que les clients industriels pourraient en bénéficier en janvier.

Un projet de loi dévoilé mercredi a montré que le gouvernement proposera également un paiement unique aux consommateurs de gaz. Cela devrait se produire en décembre.

La commission doit encore décider si les entreprises seront autorisées à verser des primes à la direction ou des dividendes aux actionnaires, tout en restant soumises au plafond.

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance