Suivez nous sur

Socialistes et Démocrates Groupe

Les dirigeants progressistes de Berlin se disent unis contre l'extrême droite

PARTAGEZ:

Publié le

on


Aujourd'hui, lors d'une réunion de haut niveau à Berlin, les dirigeants du Groupe S&D et du SPD se sont rencontrés pour discuter des défis à venir lors des prochaines élections européennes de juin et au-delà. Le bureau S&D et les chefs de délégation, dirigés par la présidente Iratxe García, ont rencontré le bureau du SPD, dirigé par le chancelier allemand Olaf Scholz, les dirigeants du SPD Saskia Esken et Lars Klingbeil ainsi que Katarina Barley, vice-présidente du Parlement européen et responsable de l'Europe. au sein du bureau du SPD.

Les dirigeants progressistes ont réitéré leur ferme engagement en faveur d’une lutte commune contre l’extrême droite, tant en Allemagne qu’en Europe. Il est plus important que jamais de rester unis pour servir les citoyens et défendre la démocratie et les sociétés ouvertes.

À l'issue de cet échange stratégique, le président du Groupe S&D, Iratxe García, a déclaré :

« Nous sommes confrontés à un moment clé. Dans moins de deux mois, nos citoyens devront décider quelle Europe ils souhaitent. Le projet des sociaux-démocrates pour les années à venir est clair : nous devons plus que jamais aller de l’avant – et la meilleure façon d’avancer est de défendre les principes et les valeurs de la social-démocratie.

«Sous la direction des sociaux-démocrates, nous avons accompli beaucoup de choses ces dernières années, comme Next Generation EU, Sure, le Green Deal, les garanties pour les enfants et les jeunes, le salaire minimum et la réduction de l'écart salarial entre hommes et femmes. Pourtant, il reste encore beaucoup à faire.

« Nous travaillons pour une Union qui inspirera à nouveau les citoyens – un projet qui ne sera pas freiné par la peur, la haine et la désinformation de la droite et de l’extrême droite.

«Cela va bien plus loin que de simples lois dans certaines régions, comme ce qui se passe en Espagne avec les attaques du PP et de Vox contre la loi de la mémoire démocratique. Il s’agit de la démocratie et de ses valeurs dans notre Union.

« Aujourd’hui, l’extrême droite a une stratégie commune dans toute l’Europe contre la démocratie. Et le PPE, sous la direction de Manfred Weber, s’est aligné sur l’extrême droite pour détruire tout ce que nous avons construit ensemble ; se résumant aux droits de nos citoyens. La famille S&D est unie – plus que jamais – pour coopérer et défendre, aujourd’hui et demain, l’Union que méritent nos citoyens.»

La vice-présidente du Parlement européen, Katarina Barley, a déclaré :

« Nos discussions d’aujourd’hui ont montré une fois de plus à quel point l’Alliance progressiste des Socialistes et Démocrates est unie. Seule une Europe forte peut garantir la paix et la sécurité, la justice sociale, la durabilité et la viabilité future.

«L’extrême droite européenne ne veut pas d’une Europe forte. Ni l’AfD ni ses partenaires de droite en Europe n’agissent dans l’intérêt de leur pays. Ils veulent affaiblir l’Europe et ainsi faire le jeu des autocrates qui profitent d’une Europe faible. Nous y sommes fermement opposés.

« Nous veillons à ce que la vie des gens soit facilitée et qu'ils puissent vivre dans la stabilité et la prospérité. Nous luttons pour un logement abordable et pour un avenir européen commun pour nos jeunes. J’ai hâte de façonner l’avenir ensemble avec une alliance progressiste.

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance