Suivez nous sur

Parlement européen

Cinq façons dont le Parlement européen veut protéger les joueurs en ligne 

PARTAGEZ:

Publié le

on

Nous utilisons votre inscription pour fournir du contenu de la manière que vous avez consentie et pour améliorer notre compréhension de vous. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Le Parlement européen souhaite une meilleure protection des consommateurs pour les jeux vidéo en ligne tout en renforçant le potentiel du secteur.

Le secteur européen du jeu vidéo se développe rapidement – ​​chiffres de l'industrie a estimé sa taille de marché en 2021 à 23.3 milliards d'euros.

Le 17 janvier, les députés européens débattent d'un rapport qui appelle à des règles européennes harmonisées afin que les joueurs en ligne soient mieux protégés. Le texte, qui sera soumis au vote des députés le 18 janvier, reconnaît également l'important potentiel d'innovation, de croissance et de création d'emplois du secteur et propose des mesures d'accompagnement.

Découvrez notre article sur l'importance et les avantages de la transformation numérique.

Assurer un environnement plus sûr pour les joueurs

Aborder les pratiques d'achat problématiques

Les jeux informatiques peuvent inciter les joueurs à acheter des "boîtes à butin", qui sont des ensembles d'objets virtuels aléatoires qui aident les joueurs à progresser dans le jeu. Comme les gens dépensent de l'argent réel, cela pourrait avoir des conséquences psychologiques et financières négatives du fait d'achats non désirés ou incontrôlés.

Publicité

Le Parlement demande à la Commission européenne d'analyser la manière dont les loot boxes sont vendues et de prendre les mesures nécessaires pour mettre en place une approche européenne commune afin d'assurer la protection des consommateurs.

Les députés mettent également en garde contre la pratique de la "ferme d'or", où les utilisateurs acquièrent de la monnaie dans le jeu et la vendent plus tard contre de l'argent réel. De même, les objets obtenus dans les jeux ainsi que les comptes d'utilisateurs entiers peuvent être échangés, vendus ou pariés avec monnaies réelles, contraires aux termes et conditions appliqués par les éditeurs de jeux vidéo.

Ces pratiques peuvent être liées au blanchiment d'argent, au travail forcé et à l'exploitation des enfants dans les pays en développement, c'est pourquoi le Parlement demande aux autorités nationales d'y mettre fin.

Faciliter l'annulation

Les députés soulignent que l'annulation des abonnements aux jeux vidéo en ligne doit être aussi simple que de s'y abonner et ont déclaré que les renouvellements automatiques pourraient être problématiques s'ils se poursuivaient indéfiniment contre les intentions du consommateur.

Les politiques de retour et de remboursement doivent être conformes au droit européen de la consommation, car les consommateurs doivent avoir le même droit de retour et de demande de remboursement pour les achats en ligne que pour les achats en personne.

Mieux protéger les enfants

Le Parlement veut s'assurer que les enfants soient mieux protégés contre les méfaits éventuels des jeux vidéo en ligne et de la publicité ciblée.

Elle appelle à de meilleurs outils de contrôle parental en ligne avec la Système paneuropéen d'information sur les jeux (PEGI) cela permettrait aux parents d'exercer un plus grand contrôle sur les habitudes de jeu de leurs enfants et de mieux surveiller le temps et l'argent que leurs enfants consacrent aux jeux vidéo.

Compte tenu de l'impact négatif potentiel des jeux vidéo sur la santé mentale, les députés souhaitent que les concepteurs de jeux évitent la conception de jeux manipulatrice qui peut conduire à la dépendance au jeu, à l'isolement et au cyber-harcèlement.

Assurer la sécurité des groupes vulnérables

Afin d'assurer une meilleure protection des groupes vulnérables, les consommateurs devraient disposer de toutes les informations nécessaires sur le jeu à portée de main. Cela les aiderait à prendre une décision éclairée sur d'éventuels achats.

Le Parlement demande également aux producteurs de jeux vidéo en ligne de s'efforcer de créer des jeux plus inclusifs et accessibles.

Meilleur respect des règles de protection des données

Les jeux vidéo en ligne devraient protéger encore mieux les données des utilisateurs conformément aux exigences de la Règlement général de protection des données, insistent les députés dans leur rapport.

Soutenir le secteur des jeux en ligne

Le secteur des jeux vidéo en ligne est en plein essor et contribue à la transformation numérique de l'UE. De nombreuses personnes utilisent les jeux vidéo en ligne non seulement comme activité de loisir, mais aussi comme exercice mental. Les jeux sont également un outil utile dans l'éducation.

La Commission est invitée à proposer une stratégie européenne du jeu vidéo pour soutenir plus de 90,000 XNUMX emplois directs en Europe. Le secteur étant en pleine expansion, l'aspect économique, social, éducatif, culturel et innovant des jeux vidéo en ligne doit être pris en compte.

Pour célébrer les réalisations dans le secteur, le Parlement souhaite créer un prix européen annuel du jeu vidéo en ligne.

Les députés saluent le projet de recherche EU Kids Online qui vise à recueillir des données de toute l'Europe sur les expériences des enfants avec les jeux vidéo en ligne. Les députés demandent un financement de l'UE pour ce projet et d'autres projets similaires.

En savoir plus sur les plans de l'UE pour le monde numérique

Rapport 

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.
Publicité

Tendance