Suivez nous sur

Commission européenne

La Commission européenne recommande au Conseil de confirmer la perspective de l'Ukraine, de la Moldavie et de la Géorgie de devenir membres de l'UE et donne son avis sur l'octroi du statut de pays candidat

PARTAGEZ:

Publié le

on

Nous utilisons votre inscription pour fournir du contenu de la manière que vous avez consentie et pour améliorer notre compréhension de vous. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

La Commission européenne a présenté ses avis sur la demande d'adhésion à l'UE présentée par l'Ukraine, la Géorgie et la République de Moldavie à l'invitation du Conseil. Les avis d'aujourd'hui sont basés sur l'évaluation de la Commission à la lumière des trois ensembles de critères d'adhésion à l'UE convenus par le Conseil européen: critères politiques, critères économiques et capacité du pays à assumer les obligations liées à l'adhésion à l'UE (acquis de l'UE). Les avis tiennent également compte des efforts déployés par l'Ukraine, la Moldavie et la Géorgie pour mettre en œuvre leurs obligations au titre des accords d'association (AA), y compris les zones de libre-échange approfondi et complet (ALECA), qui couvrent des parties importantes de l'acquis de l'UE.

La Commission européenne a constaté que Ukraine est globalement bien avancé dans la réalisation de la stabilité des institutions garantissant la démocratie, l'État de droit, les droits de l'homme et le respect et la protection des minorités ; a poursuivi ses solides performances macroéconomiques, faisant preuve d'une résilience remarquable avec une stabilité macroéconomique et financière, tout en ayant besoin de poursuivre des réformes économiques structurelles ambitieuses ; et s'est progressivement rapproché d'éléments substantiels de l'UE acquis dans de nombreux domaines.  

Sur cette base, la Commission recommande que l'on donne à l'Ukraine la perspective de devenir membre de l'Union européenne. Il convient de lui accorder le statut de candidat étant entendu que des mesures sont prises dans un certain nombre de domaines.

Concernant Moldavie, la Commission européenne conclut que le pays dispose d'une base solide pour atteindre la stabilité des institutions garantissant la démocratie, l'État de droit, les droits de l'homme et le respect et la protection des minorités ; les politiques macroéconomiques ont été raisonnablement saines et des progrès ont été accomplis dans le renforcement du secteur financier et de l'environnement des affaires, mais des réformes économiques essentielles restent à entreprendre ; le pays a établi une base solide pour poursuivre son alignement sur l'UE acquis.

Sur cette base, la Commission recommande que la Moldavie ait la perspective de devenir membre de l'Union européenne. Il convient de lui accorder le statut de candidat étant entendu que des mesures sont prises dans un certain nombre de domaines.

La Commission européenne estime que Géorgie dispose d'une base en place pour atteindre la stabilité des institutions garantissant la démocratie, l'État de droit, les droits de l'homme et le respect et la protection des minorités, même si les développements récents ont sapé les progrès du pays ; il a atteint un bon degré de stabilité macroéconomique et dispose d'une solide politique économique et d'un environnement commercial favorable, mais de nouvelles réformes sont nécessaires pour améliorer le fonctionnement de son économie de marché; et dans l'ensemble, la Géorgie a établi une base solide pour poursuivre son alignement sur l'UE acquis.

Sur cette base, la Commission recommande que la Géorgie ait la perspective de devenir membre de l'Union européenne. Le statut de candidat devrait lui être accordé une fois qu'un certain nombre de priorités ont été traitées.

Publicité

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré : « L'Ukraine, la Moldavie et la Géorgie partagent l'aspiration forte et légitime d'adhérer à l'Union européenne. Aujourd'hui, nous leur envoyons un signal clair de soutien dans leurs aspirations, alors même qu'ils font face à des circonstances difficiles. Et nous le faisons en restant fermes sur nos valeurs et nos normes européennes, en définissant la voie qu'ils doivent suivre pour rejoindre l'UE. Les avis de la Commission marquent un tournant dans nos relations. En effet, c'est un jour historique pour les peuples d'Ukraine, de Moldavie et de Géorgie, nous confirmons leur appartenance, en temps voulu, à l'Union européenne. Les prochaines étapes sont désormais entre les mains de nos États membres.

Le commissaire au voisinage et à l'élargissement, Olivér Várhelyi, a déclaré: «Nous avons travaillé rapidement et efficacement pour pouvoir présenter nos avis en un temps record. Nous nous attendons à ce que les États membres prennent des décisions dans les prochains jours, mais nos pays partenaires devraient déjà commencer à travailler pour mettre en œuvre de leur côté les réformes clés décrites dans notre recommandation. C'est crucial pour que l'Ukraine, la Moldavie et la Géorgie avancent sur la voie de l'UE.»

Prochaines étapes

Sur la base des avis de la Commission européenne, les États membres de l'UE devront désormais décider à l'unanimité des prochaines étapes.

Les demandes d'adhésion à l'UE de l'Ukraine, de la Géorgie et de la Moldavie à la lumière des avis de la Commission seront discutées lors du prochain Conseil européen des 23 et 24 juin. Dans l'intervalle, l'UE reste déterminée à continuer de renforcer ses liens et d'approfondir son partenariat pour soutenir l'Ukraine, la Moldavie et la Géorgie, conformément à nos accords d'association et à nos zones de libre-échange approfondi et complet.

Contexte

On 28 Février 2022, l'Ukraine a présenté sa demande d'adhésion à l'UE.

On 3 Mars 2022, la Géorgie et la République de Moldavie ont présenté leur candidature à l'adhésion à l'UE.

On Mars 7, le Conseil de l'Union européenne a invité la Commission à présenter ses avis sur ces demandes. L'Ukraine a reçu la partie du questionnaire sur les critères politiques et économiques le 8 avril 2022 et la partie sur l'UE acquis le 13 avril. L'Ukraine a fourni ses réponses le 17 avril et le 9 mai respectivement. La Géorgie et la Moldavie ont reçu la première partie du questionnaire sur les critères politiques et économiques le 11 avril 2022 et la partie sur l'UE acquis le 19 avril. La Moldova a fourni ses réponses les 22 avril et 12 mai. La Géorgie a fourni ses réponses les 2 et 10 mai.

Plus d'information

Géorgie: Opinion; Note;

Moldavie: Opinion; Note;

Ukraine: Opinion; Note;

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance