Suivez nous sur

LIVRAISON

Les négociateurs du Parlement et du Conseil conviennent de nouvelles règles pour stimuler les économies d'énergie 

PARTAGEZ:

Publié le

on

Les députés européens et la présidence suédoise du Conseil se sont mis d'accord sur de nouveaux objectifs d'économie d'énergie dans la consommation d'énergie primaire et finale dans l'UE, ITRE.

Les États membres devraient garantir collectivement une réduction de la consommation d'énergie d'au moins 11.7 % au niveau de l'UE d'ici 2030 (par rapport aux projections du scénario de référence 2020). Un solide mécanisme de surveillance et d'application accompagnera cet objectif pour s'assurer que les États membres respectent leurs contributions nationales à cet objectif contraignant de l'UE.

Les députés et la présidence du Conseil ont également convenu d'économies d'énergie annuelles par les États membres de 1.5 % (en moyenne) jusqu'en 2030. Les économies d'énergie annuelles commenceront à 1.3 % d'ici la fin de 2025 et atteindront progressivement 1.9 % d'ici la fin de 2030. dernière période jusqu'à fin XNUMX.

Les objectifs devraient être atteints par des mesures aux niveaux local, régional et national, dans différents secteurs - par exemple l'administration publique, les bâtiments, les entreprises, les centres de données, etc. Les députés ont insisté sur le fait que le régime devrait en particulier couvrir le secteur public, qui devra réduire sa consommation d'énergie finale de 1.9 % chaque année. Les États membres devraient également veiller à ce qu'au moins 3 % des bâtiments publics soient rénovés chaque année en bâtiments à consommation d'énergie quasi nulle ou à zéro émission. L'accord établit également de nouvelles exigences pour les systèmes de chauffage urbain efficaces.

Rapporteur Niels Fuglsang (S&D, DK) a déclaré: "Je suis très heureux que nous ayons réussi à pousser les États membres vers des objectifs d'efficacité énergétique beaucoup plus ambitieux. Il est de la plus haute importance que nous ne dépendions plus de l'énergie russe à l'avenir, tout en atteignant notre objectif climatique objectifs. Aujourd'hui a été une grande victoire. Un accord non seulement bon pour notre climat, mais mauvais pour Poutine.

"Pour la première fois, nous avons un objectif de consommation d'énergie que les États membres sont tenus de respecter", a-t-il ajouté.

Prochaines étapes

Publicité

L'accord provisoire devra maintenant être approuvé par le Parlement et le Conseil.

Contexte

Le 14 juillet 2021, la Commission européenne a adopté le paquet "Fit for 55", adaptant la législation existante sur le climat et l'énergie pour atteindre le nouvel objectif de l'UE d'une réduction minimale de 55 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) d'ici 2030. Un élément du paquet est la révision de la directive sur les énergies renouvelables (RED II), qui aidera l'UE à atteindre le nouvel objectif de 55 % de GES. Dans le cadre de la RED II actuellement en vigueur, l'UE est tenue de garantir qu'au moins 32 % de sa consommation d'énergie provienne de sources d'énergie renouvelables d'ici 2030.

Le paquet « Fit for 55 » comprend également la refonte de la directive sur l'efficacité énergétique (DEE), alignant ses dispositions sur le nouvel objectif de 55 % de GES. La DEE définit actuellement le niveau d'économies d'énergie que l'UE doit réaliser pour atteindre l'objectif convenu d'amélioration de l'efficacité énergétique de 32.5 % d'ici 2030.

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance