Suivez nous sur

Ouzbékistan

Allocution du président de la République d'Ouzbékistan Shavkat Mirziyoyev au premier sommet du Conseil de coopération du Golfe et des pays d'Asie centrale

PARTAGEZ:

Publié le

on

Nous utilisons votre inscription pour fournir du contenu de la manière que vous avez consentie et pour améliorer notre compréhension de vous. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

BISMILLAHIR RAHMANIR RAHEEM ! Distingués chefs de délégations ! Distingué Secrétaire général !

Je suis vraiment heureux de vous voir tous aujourd'hui au premier sommet du Conseil de coopération du Golfe et des pays d'Asie centrale.

Nous attendions avec impatience notre rencontre historique dans la belle et unique Djeddah, la porte symbolique de la ville sainte de La Mecque.

Je fais écho aux paroles de gratitude exprimées au Serviteur des Deux Saintes Mosquées, Sa Majesté le Roi Salman Bin Abdulaziz Al Saud et à Son Altesse Royale le Prince Mohammed bin Salman Al Saud, Prince héritier et Premier Ministre, pour avoir initié cet événement de grande envergure et d'excellents arrangements.

Chers participants du sommet!

Les peuples d'Asie centrale et de la région du Golfe sont depuis longtemps liés par des relations commerciales étroites, des valeurs et des traditions communes et, plus important encore, notre religion sacrée de l'islam.

Nous rappelons avec une grande fierté la contribution incomparable de nos grands intellectuels et savants dans le développement des relations historiques entre la Transoxanie (Mavarounnahr) et les pays arabes.

Publicité

L'une de ces personnes symboliques est le profond érudit du hadith Imam Al-Bukhari connu comme le chef de tous les Muhaddith.

Nous sommes fiers du fait que deux des six grands muhaddith du monde musulman sont nés et ont grandi dans notre région, et l'ancienne Boukhara est devenue célèbre sous le nom de "Qubbat ul-Islam" - "Dôme de l'Islam".

C'est un fait bien connu qu'au début du IXe siècle, plus de 200 érudits d'Asie centrale ont mené des recherches scientifiques à l'Académie de la "Bayt al-Hikmah" (La Maison de la Sagesse) dans la capitale de l'État des Abbassides.

Nos grands érudits tels que Muso al-Khorezmi, Abu Rayhan Beruni, Ahmad Ferghani, Ibn Sina ont créé leurs inestimables travaux scientifiques dans la belle et parfaite langue arabe et ont acquis une renommée dans le monde entier.

Le saint Mushafi Sharif - le Coran d'Uthman, maintenant conservé dans notre capitale, témoigne du fait que les relations entre nos pays ont des racines anciennes et profondes.

Il existe de nombreux autres exemples. Nous sommes prêts à conjuguer tous nos efforts pour faire en sorte que notre grande histoire et notre patrimoine communs constituent une base solide pour promouvoir nos relations.

Distingués chefs de délégations !

Malgré les dangers qui nous entourent, nos régions sont restées l'espace de paix, de stabilité et de développement.

Les pays du Golfe, possédant d'énormes ressources économiques, naturelles et intellectuelles, jouent un rôle unique pour assurer la stabilité mondiale et la sécurité énergétique.

Aujourd'hui, les pays d'Asie centrale et du Golfe se considèrent comme des partenaires fiables et à long terme.

Je suis heureux de constater que, surtout ces dernières années, les relations de l'Ouzbékistan avec les pays du Golfe ont atteint un nouveau niveau. Aujourd'hui, le portefeuille total de projets mis en œuvre avec vos principales entreprises et banques dans notre pays dépasse les 20 milliards de dollars.

Forts de notre expérience positive, nous proposons d'étendre la coopération pratique entre nos régions dans les directions suivantes.

Première. Dans le domaine politique, nous sommes intéressés à développer des liens globaux sous différentes formes.

Afin de rapprocher davantage nos pays et peuples frères, il serait opportun d'étudier conjointement à l'avenir la question de l'élaboration de l'Accord multilatéral d'amitié, de connectivité interrégionale et de coopération.

Le deuxième sens est la coopération dans le domaine de la haute technologie et des investissements.

Nous devons créer des plateformes de coopération et des mécanismes de travail dans les domaines de l'innovation, de l'intelligence artificielle, de l'économie verte, de la numérisation, de l'agriculture intelligente, des nanotechnologies et des biotechnologies.

À cet égard, je propose de créer un Conseil conjoint des investisseurs qui comprendrait les représentants des entreprises de nos pays et de tenir sa première réunion à Samarkand.

Nous souhaitons exploiter efficacement le potentiel des fonds d'investissement constitués avec nos partenaires du Golfe et développer les activités de vos principales banques dans notre région.

Je pense également qu'il serait important d'adopter une feuille de route distincte pour la mise en œuvre conjointe de projets d'énergie verte.

Aujourd'hui, nous travaillons avec des entreprises de premier plan comme Acwa Power, Masdar, Mubadala, Taka et Nebras Power pour construire des centrales solaires et éoliennes dans notre pays d'une capacité totale de plus de 15 gigawatts et mettre en œuvre des projets de stockage d'énergie.

Le mois prochain, nous lancerons un grand projet avec l'Arabie saoudite pour produire de l'hydrogène vert.

Troisième direction  renforce la connectivité du commerce et des transports.

Il est urgent d'établir un régime de libre-échange avec les pays du Golfe, d'harmoniser les réglementations techniques et de développer le commerce électronique.

Dans ce contexte, nos experts devraient explorer la possibilité d'adopter un accord commercial multilatéral.

Nous sommes prêts à mettre en place des mécanismes d'approvisionnement en produits agricoles biologiques des pays du Golfe pour assurer la sécurité alimentaire.

Dans le domaine du transport et du transit, je voudrais proposer d'appliquer les tarifs les plus favorables dans le corridor moyen, d'utiliser largement les corridors multimodaux existants et d'augmenter les vols directs grâce à des subventions ciblées.

Je vous exhorte à prendre une part active au projet stratégique du chemin de fer transafghan, qui reliera les pays du Golfe à notre région par l'itinéraire le plus proche et le plus pratique.

Cet itinéraire réduira de moitié les coûts de transport et les délais de livraison des marchandises.

L'établissement d'un dialogue régulier entre nos ministres du commerce et des transports pour élaborer et mettre en œuvre des propositions concrètes dans ce sens servirait notre intérêt commun.

L'environnement et le changement climatique sont le prochain domaine important.

Le fait que Dubaï accueillera cette année la Conférence mondiale sur le changement climatique est la reconnaissance internationale des réalisations des pays du Golfe dans ce domaine.

Notamment, la Middle East Green Initiative de l'Arabie saoudite apporte une contribution significative à l'amélioration drastique de l'écosystème de la région.

Je crois que vous soutiendrez notre idée du développement conjoint d'un programme international de recherche à l'Université d'Asie centrale pour l'étude de l'environnement et du changement climatique, qui doit être établi dans notre pays.

Je voudrais attirer votre attention sur le cinquième direction, qui est le tourisme.

Afin d'augmenter le nombre de touristes en provenance de la Région du Golfe, nous avons introduit un régime sans visa pour les résidents de ces pays.

Il sera également opportun de créer l'espace touristique unique sans visa des pays du Golfe et d'Asie centrale, ainsi que des pôles touristiques modernes, et de renforcer la production conjointe de produits touristiques.

En outre, je propose d'organiser un forum des principaux voyagistes de nos régions en 2024 dans la ville de Khiva, qui a été déclarée capitale touristique du monde islamique.

Dans le sens humanitaire, nous rapprocherions nos peuples frères en organisant des semaines nationales de la culture et des expositions du patrimoine culturel dans nos pays.

Actuellement, l'Ouzbékistan conserve soigneusement plus de cent mille manuscrits rares. A cet égard, nous notons avec gratitude qu'un important projet a été réalisé dans notre capitale avec le soutien du Sultanat d'Oman.

Chers participants du Sommet!

Nous devons lutter ensemble contre l'islamophobie qui sévit aujourd'hui dans le monde et prendre des mesures concrètes à cet égard au sein de l'Organisation de la coopération islamique. En fait, je pense que le moment est venu de redéfinir les tâches et les responsabilités de cette Organisation.

Combattre le terrorisme, l'extrémisme, le radicalisme et le trafic de drogue, et renforcer nos liens pour protéger nos jeunes contre ces menaces et empêcher leur propagation via Internet et d'autres outils est une exigence de temps.

Je voudrais attirer votre attention sur le problème de l'Afghanistan. Sans l'instauration de la paix dans ce pays, la sécurité non seulement régionale mais mondiale ne peut être garantie.

Dans ce contexte, nous évaluons positivement les résultats de la première réunion des représentants spéciaux sur l'Afghanistan qui s'est tenue en mai à Doha.

En général, nos régions devraient être proactives et attirer l'attention de la communauté mondiale tout entière sur les problèmes de l'Afghanistan depuis les plus hautes tribunes et apporter une contribution digne pour apporter un soulagement dans la vie du peuple afghan.

Distingués participants !

Le dialogue d'aujourd'hui, les points de vue et les suggestions exprimés dans cette salle ont montré le grand potentiel de nos relations.

Nos régions se rencontrent désormais et ouvrent les portes d'une large coopération. Pour cela, je tiens à exprimer une fois de plus ma gratitude à notre frère le prince héritier Son Altesse Royale Mohammed bin Salman Al Saud.

Afin de poursuivre constamment ces réunions ouvertes et productives, je propose de tenir notre prochain sommet en Ouzbékistan.

Je ne doute pas que les résultats de notre sommet historique d'aujourd'hui élèveront les liens multiformes entre les régions du Golfe et d'Asie centrale à un tout autre niveau.

Je vous remercie de votre attention.

  •  

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance