Suivez nous sur

Electricité interconnectivité

La Commission propose une réforme de la conception du marché de l'électricité de l'UE pour stimuler les énergies renouvelables, mieux protéger les consommateurs et renforcer la compétitivité industrielle

PARTAGEZ:

Publié le

on

Le 14 mars, la Commission a proposé de réformer la conception du marché de l'électricité de l'UE afin d'accélérer l'essor des énergies renouvelables et l'élimination progressive du gaz, de rendre les factures des consommateurs moins dépendantes de la volatilité des prix des combustibles fossiles, de mieux protéger les consommateurs contre les futures flambées de prix et les potentielles manipulations du marché. , et rendre l'industrie de l'UE propre et plus compétitive.

L'UE dispose d'un marché de l'électricité efficace et bien intégré depuis plus de vingt ans, permettant aux consommateurs de profiter des avantages économiques d'un marché unique de l'énergie, garantissant la sécurité d'approvisionnement et stimulant le processus de décarbonation. La crise énergétique provoquée par l'invasion de l'Ukraine par la Russie a souligné la nécessité d'adapter rapidement le marché de l'électricité à mieux accompagner la transition verte et offrir aux consommateurs d'énergie, ménages et entreprises, un accès généralisé à une électricité renouvelable et non fossile abordable

La réforme proposée prévoit révisions de plusieurs textes législatifs de l'UE – notamment le Règlement Électricité, la Directive Électricité et le Règlement REMIT. Il introduit des mesures qui inciter plus long terme contrats avec la production d'énergie non fossile et apporter des solutions flexibles plus propres dans le système pour concurrencer le gaz, comme réponse à la demande et stockage. Cela réduira l'impact des combustibles fossiles sur les factures d'électricité des consommateurs et garantira que le coût inférieur des énergies renouvelables y soit reflété. En outre, la réforme proposée stimulera une concurrence ouverte et loyale sur les marchés européens de gros de l'énergie en renforçant la transparence et l'intégrité du marché.

Construire un système énergétique basé sur les énergies renouvelables sera non seulement crucial pour réduire les factures des consommateurs, mais aussi pour assurer un un approvisionnement énergétique durable et indépendant à l'UE, conformément à la Pacte vert pour l'Europe  et les terres parsemées de Plan REPowerEU. Cette réforme, qui s'inscrit dans le Plan industriel Green Deal, permettra également à l'industrie européenne d'avoir accès à un alimentation électrique renouvelable, non fossile et abordable qui est un levier clé de la décarbonation et de la transition verte. Pour atteindre nos objectifs énergétiques et climatiques, le déploiement de les énergies renouvelables devront tripler d'ici la fin de cette décennie.

Protéger et responsabiliser les consommateurs

Des prix élevés et volatils, comme ceux observés en 2022 provoqués par la guerre énergétique de la Russie contre l'UE, ont imposé une charge excessive aux consommateurs. Cette proposition permettra aux consommateurs et aux fournisseurs de bénéficier d'une plus grande stabilité des prix basée sur les technologies énergétiques renouvelables et non fossiles. Fondamentalement, cela donnera aux consommateurs une large choix de contrats et des des informations plus claires avant de signer des contrats pour qu'ils aient la possibilité de verrouiller des prix sûrs à long terme pour éviter les risques et la volatilité excessifs. Dans le même temps, ils pourront toujours choisir d'avoir des contrats de tarification dynamique pour profiter de la variabilité des prix pour utiliser l'électricité quand elle est moins chère (par exemple pour recharger des voitures électriques ou utiliser des pompes à chaleur).

En plus d'élargir le choix des consommateurs, la réforme vise en outre à favoriser la stabilité des prix en réduisant le risque de défaillance du fournisseur. La proposition impose aux fournisseurs de gérer leurs risques de prix au moins à hauteur des volumes sous contrats fixes, afin d'être moins exposés aux flambées de prix et à la volatilité du marché. Elle oblige également les États membres à établir fournisseurs de dernier recours afin qu'aucun consommateur ne se retrouve sans électricité.

Publicité

Le protection des consommateurs vulnérables est également considérablement amélioré. Dans le cadre de la réforme proposée, les États membres protégeront les consommateurs vulnérables en retard de paiement contre la déconnexion. En outre, il permet aux États membres de étendre prix de vente réglementés aux ménages et aux PME en cas de crise.

Selon la proposition, les règles sur partage des énergies renouvelables sont également en cours de refonte. Les consommateurs pourront investir dans des parcs éoliens ou solaires et vendre l'électricité solaire excédentaire sur les toits à leurs voisins, et pas seulement à leur fournisseur. Par exemple, les locataires pourront partager l'énergie solaire excédentaire du toit avec un voisin.

Pour améliorer flexibilité du système d'alimentation, les États membres seront désormais tenus d'évaluer leurs besoins, d'établir des objectifs pour accroître la flexibilité non fossile et auront la possibilité d'introduire nouvelle régimes de soutien, en particulier pour la réponse à la demande et le stockage. La réforme permet également aux gestionnaires de réseau de se procurer réduction de la demande aux heures de pointe. Parallèlement à cette proposition, la Commission a également publié aujourd'hui des recommandations aux États membres sur l'avancement de l'innovation, des technologies et des capacités de stockage.

Améliorer la prévisibilité et la stabilité des coûts de l'énergie pour stimuler la compétitivité industrielle

Au cours de l'année écoulée, de nombreuses entreprises ont été durement touchées par des prix de l'énergie excessivement volatils. Afin d'améliorer la compétitivité de l'industrie de l'UE et de réduire son exposition à la volatilité des prix, la Commission propose de faciliter le déploiement de contrats à long terme plus stables tels que Accords d'achat d'électricité (PPA) – à travers lesquels les entreprises établissent leurs propres approvisionnements directs en énergie et peuvent ainsi bénéficier de prix plus stables de la production d'énergie renouvelable et non fossile. Pour surmonter les obstacles actuels tels que les risques de crédit des acheteurs, la réforme oblige les États membres à garantir la disponibilité de garanties fondées sur le marché pour les AAE.

Afin d'assurer la stabilité des revenus des producteurs d'électricité et de protéger l'industrie de la volatilité des prix, tout soutien public aux nouveaux investissements dans la production d'électricité renouvelable et non fossile infra-marginale et obligatoire devra prendre la forme de Contrats de Différence bidirectionnels (CfD), tandis que les États membres sont tenus de canaliser les revenus excédentaires vers les consommateurs. En outre, la réforme renforcera la liquidité des marchés des contrats à long terme qui verrouillent les prix futurs, dits "contrats à terme.” Cela permettra à davantage de fournisseurs et de consommateurs de se protéger contre des prix excessivement volatils sur de plus longues périodes. 

Il y aura également de nouvelles obligations pour faciliter intégration des énergies renouvelables dans le système et améliorer la prévisibilité de la production. Celles-ci comprennent des obligations de transparence pour les gestionnaires de réseau en ce qui concerne la congestion du réseau et des délais d'échange plus proches du temps réel.

Enfin, pour garantir des marchés concurrentiels et une fixation des prix transparente, l'Agence de coopération des régulateurs de l'énergie (ACER) et les régulateurs nationaux auront une capacité renforcée à surveiller l'intégrité et la transparence du marché de l'énergie. En particulier, la mise à jour du règlement sur l'intégrité et la transparence du marché de gros de l'énergie (REMIT) garantira une meilleure qualité des données et renforcera le rôle de l'ACER dans les enquêtes sur les cas potentiels d'abus de marché de nature transfrontalière. Dans l'ensemble, cela renforcera la protection des consommateurs et de l'industrie de l'UE contre tout abus de marché.

Prochaines étapes

La réforme proposée devra maintenant être discutée et approuvée par le Parlement européen et le Conseil avant d'entrer en vigueur.     

Contexte

Depuis l'été 2021, les prix de l'énergie ont connu des pics et une volatilité sans précédent, et ont eu un impact sévère sur les ménages et l'économie de l'UE, en particulier à la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie qui a déclenché une crise énergétique en Europe. De nombreux consommateurs ont vu leurs factures augmenter en raison de la flambée des prix du gaz, même si les sources d'énergie renouvelables couvrent déjà plus d'un tiers de la demande d'électricité de l'UE.

L'UE a réagi rapidement en introduisant un large éventail de  les mesures pour atténuer l'impact des prix de gros de l'énergie élevés et volatils sur les ménages et les entreprises. Cependant, le Conseil européen a appelé la Commission à travailler à une réforme structurelle du marché de l'électricité, avec le double objectif de garantir la souveraineté énergétique européenne et d'atteindre la neutralité climatique. La réforme proposée répond à cet appel des dirigeants de l'UE et a été annoncée par la présidente von der Leyen dans sa Adresse de l'état de l'Union l'année dernière. Il s'inscrit également dans le Plan Industriel Green Deal visant à renforcer la compétitivité de l'industrie européenne nette zéro et accélérer la transition vers la neutralité climatique.

Plus d'information

Questions et réponses

Fiche technique

Proposition de règlement modificatif visant à améliorer la conception du marché de l'électricité de l'Union

Proposition de règlement modificatif visant à améliorer la protection de l'Union contre les manipulations de marché sur le marché de gros de l'énergie

Document de travail des services sur la réforme de la conception du marché de l'électricité

Recommandation et des Document de travail sur le stockage

Conception du marché de l'électricité

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance