Suivez nous sur

Handicapées

Union pour l'égalité: la Commission propose une carte européenne pour les personnes handicapées et le stationnement valable dans tous les États membres

PARTAGEZ:

Publié le

on

La Commission européenne a rendu un proposition législative qui facilitera l'accès au droit à la libre circulation des personnes handicapées, en garantissant qu'elles puissent, sur un pied d'égalité, accéder à des conditions spéciales, à un traitement préférentiel et aux droits de stationnement lorsqu'elles visitent un autre État membre. La proposition de la Commission introduit une carte européenne standardisée pour les personnes handicapées et améliore l'actuelle carte européenne de stationnement pour les personnes handicapées. Les deux cartes seront reconnues dans toute l'UE.

Une carte européenne de handicap

Lorsque le statut de handicap d'une personne n'est pas reconnu à l'étranger, elle ne peut pas accéder aux conditions spéciales et aux traitements préférentiels, tels qu'un accès gratuit et/ou prioritaire, des tarifs réduits ou une assistance personnelle, lorsqu'elle visite d'autres États membres. Pour résoudre ce problème, la Commission propose la création d'une carte européenne de handicap normalisée.

La carte européenne de handicap servira de un justificatif d'invalidité reconnu dans toute l'UE, accordant l'égalité d'accès à des conditions spéciales et à un traitement préférentiel dans les services publics et privés, y compris par exemple les transports, les événements culturels, les musées, les centres de loisirs et de sport ou les parcs d'attractions. Il sera délivré par les autorités nationales compétentes et complétera les cartes ou certificats nationaux existants.

Améliorer la carte européenne de stationnement

Pour de nombreuses personnes handicapées, le transport en voiture privée reste la meilleure ou la seule possibilité de voyager et de se déplacer de manière autonome, garantissant leur autonomie. Les améliorations proposées à l'actuelle carte de stationnement européenne permettront aux personnes handicapées de accéder aux mêmes droits de stationnement disponibles dans un autre État membre. Elle aura un format commun contraignant qui remplacera les cartes nationales de stationnement pour les personnes handicapées et sera reconnue dans toute l'UE.

Assurer l’accessibilité des cartes

Publicité

Afin de faciliter l'utilisation et de réduire le fardeau administratif, le projet La directive exigera des États membres qu’ils :

  • Fournir les cartes dans les deux versions physiques et numériques.
  • Marque conditions et règles pour l'émission ou le retrait des cartes accessibles au public dans accessible formats.
  • Ensure les prestataires de services proposent des informations sur les conditions particulières et le traitement préférentiel pour les personnes handicapées dans des formats accessibles.

Pour garantir le respect, les États membres doivent garantir que les personnes handicapées, leurs organisations représentatives et les organismes publics concernés peuvent prendre des mesures en vertu du droit national si nécessaire. Après l'adoption de la directive dans leur droit national, les États membres sont invités à imposer des amendes et des mesures correctives en cas de violation.

Prochaines étapes

La proposition de la Commission va maintenant être discutée par le Parlement européen et le Conseil. La proposition prévoit qu'une fois adoptée, les États membres disposeront d'un délai de 18 mois pour intégrer les dispositions de la directive dans leur droit national.

Contexte

La proposition de directive établissant la carte européenne de handicap et la carte européenne de stationnement pour les personnes handicapées a été annoncée au Stratégie de l'UE pour les droits des personnes handicapées 2021-2030. La proposition contribue à la mise en œuvre par l'UE de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, à laquelle l'UE et tous ses États membres sont parties (CNUDPH). La CNUDPH contient des obligations pour les États parties de reconnaître les droits des personnes handicapées à la liberté de mouvement sur un pied d'égalité avec les autres. Les États parties sont également priés de prendre des mesures efficaces pour garantir la mobilité personnelle des personnes handicapées dans la plus grande indépendance possible, notamment en facilitant la mobilité personnelle des personnes handicapées de la manière et au moment de leur choix, et à un coût abordable. La proposition s'aligne également sur les principes d'égalité des chances et d'inclusion des personnes handicapées du monde entier. Pilier européen des Droits sociaux.

Cette initiative s'appuie sur les résultats du projet pilote de carte européenne de handicap mené en Belgique, à Chypre, en Estonie, en Finlande, en Italie, à Malte, en Roumanie et en Slovénie entre 2016 et 2018. En outre, elle intègre les enseignements d'une récente consultation publique, qui a recueilli plus de 3,300 78 réponses, dont XNUMX % de personnes handicapées.

Plus d'information

Proposition de directive établissant la carte européenne de handicap et la carte européenne de stationnement pour les personnes handicapées

Proposition de directive établissant la carte européenne de handicap et la carte européenne de stationnement pour les personnes handicapées (version facile à lire)

Questions et réponses

Les droits des personnes handicapées ne doivent pas s’arrêter aux frontières nationales. Nous voulons faciliter les déplacements des personnes handicapées et la carte européenne des personnes handicapées ainsi que la carte européenne de stationnement améliorée devraient supprimer certains obstacles pour elles. J'espère que cela renforcera leur indépendance et les aidera à exercer leurs droits au sein de l'UE.Věra Jourová, vice-présidente chargée des valeurs et de la transparence - 05/09/2023

Aujourd’hui, nous ouvrons la voie à la libre circulation des citoyens européens handicapés en garantissant la reconnaissance mutuelle de leur statut de handicap en Europe. Cela facilitera l'inclusion et la pleine participation des personnes handicapées dans nos sociétés en garantissant que les personnes handicapées puissent facilement accéder au soutien qui leur est destiné dans tous les États membres.Helena Dalli, Commissaire à l'égalité - 05/09/2023

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.
Publicité

Tendance