Suivez nous sur

Éducation

Enseignement supérieur : préparer les universités de l'UE pour l'avenir grâce à une coopération transnationale plus approfondie

PARTAGEZ:

Publié le

on

Nous utilisons votre inscription pour fournir du contenu de la manière que vous avez consentie et pour améliorer notre compréhension de vous. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

La société européenne a plus que jamais besoin de la contribution des universités et des autres établissements d'enseignement supérieur. L'Europe est confrontée à des défis majeurs tels que le changement climatique, la transformation numérique et le vieillissement de la population, à un moment où elle est frappée par la plus grande crise sanitaire mondiale depuis un siècle et ses retombées économiques. Les universités et l'ensemble du secteur de l'enseignement supérieur occupent une position unique au carrefour de l'éducation, de la recherche et de l'innovation, pour façonner des économies durables et résilientes et pour rendre l'Union européenne plus verte, plus inclusive et plus numérique.

Les deux de nouvelles initiatives adoptées, une stratégie européenne pour les universités et une proposition de la Commission pour une recommandation du Conseil sur la construction de passerelles pour une coopération européenne efficace dans le domaine de l'enseignement supérieur, soutiendront les universités dans cette entreprise.

Promouvoir le mode de vie européen La vice-présidente Margaritis Schinas a déclaré : « Les universités européennes d'excellence et inclusives sont à la fois une condition et un fondement de notre mode de vie européen. Ils soutiennent des sociétés ouvertes, démocratiques et équitables ainsi qu'une croissance soutenue, l'esprit d'entreprise, l'intégration et l'emploi. Avec nos propositions d'aujourd'hui, nous cherchons à porter la coopération transnationale dans l'enseignement supérieur à un nouveau niveau. Des valeurs partagées, plus de mobilité, une portée plus large et des synergies pour construire une véritable dimension européenne dans notre enseignement supérieur.

Mariya Gabriel, commissaire à l'innovation, à la recherche, à la culture, à l'éducation et à la jeunesse, a déclaré: «Ces propositions bénéficieront à l'ensemble du secteur de l'enseignement supérieur, en premier lieu à nos étudiants. Ils ont besoin de campus transnationaux modernes avec un accès facile à la mobilité à l'étranger pour permettre un parcours d'études et une expérience véritablement européens. Nous sommes prêts à unir nos forces à celles des États membres et des établissements d'enseignement supérieur de toute l'Europe. Ensemble, nous pouvons rapprocher l'éducation, la recherche et l'innovation au service de la société. Les alliances des universités européennes ouvrent la voie ; d'ici la mi-2024, le budget européen soutiendra jusqu'à 60 alliances d'universités européennes avec plus de 500 universités à travers l'Europe.

La stratégie européenne pour les universités

L'Europe abrite près de 5,000 17.5 établissements d'enseignement supérieur, 1.35 millions d'étudiants de l'enseignement supérieur, 1.17 million d'enseignants dans l'enseignement supérieur et XNUMX million de chercheurs. Cette stratégie vise à soutenir et à permettre à toutes les universités d'Europe de s'adapter aux conditions changeantes, de prospérer et de contribuer à la résilience et à la reprise de l'Europe. Il propose un ensemble d'actions importantes pour aider les universités européennes à atteindre quatre objectifs :

  • Renforcer la dimension européenne de l'enseignement supérieur et de la recherche ;
  • consolider les universités en tant que phares de notre mode de vie européen avec des actions de soutien axées sur les carrières universitaires et de recherche, la qualité et la pertinence pour des compétences d'avenir, la diversité, l'inclusion, les pratiques démocratiques, les droits fondamentaux et les valeurs universitaires ;
  • autonomiser les universités en tant qu'acteurs clés du changement dans la double transition verte et numérique, et ;
  • renforcer les universités en tant que moteurs du rôle et du leadership mondial de l'UE.

Jeter des ponts pour une coopération européenne efficace dans le domaine de l'enseignement supérieur

La proposition de la Commission pour une recommandation du Conseil vise à permettre aux établissements européens d'enseignement supérieur de coopérer plus étroitement et plus profondément, de faciliter la mise en œuvre de programmes et d'activités éducatifs transnationaux communs, de mettre en commun les capacités et les ressources ou de délivrer des diplômes conjoints. Il s'agit d'une invitation aux États membres à agir et à créer au niveau national les conditions appropriées pour permettre une coopération transnationale plus étroite et durable, une mise en œuvre plus efficace d'activités communes d'enseignement et de recherche et la Outils de l'Espace européen de l'enseignement supérieur (Bologne). Il facilitera la circulation des connaissances et établira un lien plus fort entre l'éducation, la recherche et les communautés industrielles innovantes. L'objectif est notamment de soutenir l'offre d'opportunités d'apprentissage tout au long de la vie de qualité pour tous, en mettant l'accent sur les aptitudes et compétences les plus nécessaires pour faire face aux exigences économiques et sociétales d'aujourd'hui.

Publicité

Réaliser les choses : quatre initiatives phares

La dimension européenne de l'enseignement supérieur et de la recherche sera renforcée par quatre initiatives phares d'ici mi-2024 :

  • Étendre à 60 universités européennes avec plus de 500 établissements d'enseignement supérieur d'ici mi-2024, avec un budget indicatif Erasmus+ totalisant 1.1 milliard d'euros pour 2021-2027. L'objectif est de développer et de partager une coopération structurelle, durable et systémique commune à long terme en matière d'éducation, de recherche et d'innovation, en créant des campus interuniversitaires européens où les étudiants, le personnel et les chercheurs de toutes les régions d'Europe peuvent bénéficier d'une mobilité transparente et créer de nouvelles connaissances. ensemble, à travers les pays et les disciplines.
  • Travailler vers une statut juridique des alliances d'établissements d'enseignement supérieur pour leur permettre de mutualiser leurs ressources, leurs capacités et leurs atouts, avec un pilote Erasmus+ dès 2022.
  • Travailler vers une diplôme européen conjoint à reconnaître la valeur des expériences transnationales dans le diplôme d'enseignement supérieur, les étudiants obtiennent et réduisent les formalités administratives liées à la prestation de programmes communs.
  • Développer l'initiative de la carte étudiante européenne en déployant un identifiant européen unique d'étudiant accessible à tous les étudiants mobiles en 2022 et à tous les étudiants des universités en Europe d'ici mi-2024, afin de faciliter la mobilité à tous les niveaux.

Prochaines étapes

La coordination des efforts entre l'UE, les États membres, les régions, la société civile et le secteur de l'enseignement supérieur est essentielle pour Stratégie européenne pour les universités une réalité. La Commission invite le Conseil, les États membres et les universités à débattre de cet agenda politique et à œuvrer conjointement pour des universités pérennes.

Le Proposition de la Commission pour une recommandation du Conseil sur la construction de passerelles pour une coopération européenne efficace dans le domaine de l'enseignement supérieur seront discutés avec les États membres. Une fois adoptée par le Conseil, la Commission aidera les États membres et les partenaires concernés à mettre en œuvre la présente recommandation du Conseil.

Contexte

La Commission a annoncé son intention d'initier la co-création d'un programme de transformation de l'enseignement supérieur dans son Communication sur la réalisation de l'espace européen de l'éducation d'ici 2025 et sa communication sur un nouvel espace européen de la recherche. le Conclusions du Conseil sur le nouvel espace européen de la recherche, adopté le 1er décembre 2020, soulignent « que des synergies et des interconnexions plus fortes entre l'EER, l'EEES et les éléments liés à l'enseignement supérieur de l'Espace européen de l'éducation (EEE) doivent être développées ». Dans son Résolution du 26 février 2021 sur "un cadre stratégique pour la coopération européenne en matière d'éducation et de formation vers l'espace européen de l'éducation et au-delà (2021-2030)", le Conseil a identifié l'établissement d'un programme de transformation de l'enseignement supérieur comme une action concrète dans le domaine prioritaire de l'enseignement supérieur.

Le programme politique de l'EER annexé aux conclusions du Conseil sur la future gouvernance de l'espace européen de la recherche, adoptées le 26 novembre 2021, soutient des actions pertinentes pour les universités, y compris une action spécifique visant à donner aux établissements d'enseignement supérieur les moyens de se développer conformément à l'espace européen de la recherche et en synergie avec l'Espace européen de l'éducation.

Plus d'information

Communication de la Commission sur une stratégie européenne pour les universités

Proposition de la Commission pour une recommandation du Conseil sur la construction de passerelles pour une coopération européenne efficace dans le domaine de l'enseignement supérieur

Communication sur la réalisation d'un espace européen de l'éducation d'ici 2025

Communication sur un nouvel EER pour la recherche et l'innovation

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance