Suivez nous sur

Égypte

L'UE conteste les restrictions à l'importation égyptiennes à l'OMC

PARTAGEZ:

Publié le

on

L'UE a demandé des consultations de règlement des différends à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) avec l'Égypte sur les exigences d'enregistrement obligatoire des importations imposées par cette dernière. L'UE considère que ces exigences violent les règles de l'OMC car elles imposent des restrictions à l'importation sur une vaste gamme de marchandises, des produits agricoles aux appareils électroménagers. Les exportations de l'UE vers l'Égypte des marchandises concernées ont chuté de 40 % à la suite de l'imposition des exigences d'enregistrement obligatoire des importations en 2016.

Le vice-président exécutif et commissaire au commerce Valdis Dombrovskis a déclaré : « L'UE agit aujourd'hui pour défendre les exportateurs de l'UE qui sont confrontés à des restrictions injustes pour accéder au marché égyptien. Ces restrictions à l'importation sont illégales au regard des règles de l'OMC et nous regrettons que l'Égypte n'ait pas agi pour les supprimer, malgré nos demandes et nos efforts répétés pour résoudre ce problème. C'est pourquoi nous passons maintenant à l'étape suivante en demandant des consultations à l'OMC.

Les consultations sur le règlement des différends demandées par l'UE constituent la première étape de la procédure de règlement des différends de l'OMC. S'ils n'aboutissent pas à une solution satisfaisante, l'UE peut demander à l'OMC de constituer un groupe spécial pour statuer sur la question. Plus d'informations sont disponibles dans ce communiqué de presse.

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance