Suivez nous sur

Business

L'entreprise internationale de sécurité Bollé annonce un partenariat avec un fabricant gallois pour stimuler l'approvisionnement international en équipements de lunettes de protection

En cliquant sur ce bouton,

on

La production d'une nouvelle gamme de lunettes de sécurité pour l'un des plus grands noms mondiaux de l'industrie, Bollé, a démarré sur un site au Pays de Galles. Bouleé Safety, spécialiste du développement de lunettes d'équipement de protection individuelle (EPI), a annoncé un partenariat avec la société galloise RotoMedical, qui fait partie du groupe Rototherm, qui est devenu le fabricant britannique exclusif de lunettes EPI pour le secteur de la santé.

Plus de trois millions d'articles d'EPI devraient être produits par mois dans la base de fabrication de RotoMedical à Port Talbot, dans le sud du Pays de Galles, après le lancement de la production début juin. Le partenariat, qui a été salué par Life Sciences Hub Wales, verra des produits distribués au Royaume-Uni et en Irlande ainsi qu'exportés vers les marchés de la santé dans le monde, avec des régions clés telles que l'Europe, l'Australie et l'Amérique du Nord.

L'expansion de RotoMedical dans le secteur des sciences de la vie a été soutenue par le Life Sciences Hub Wales, qui s'est efforcé de fournir à l'entreprise un accès à des contacts, une expertise et des conseils pour aider à l'expansion.

Avant le lancement de la production, des représentants seniors de Bollé, dont le siège européen est basé à Lyon, ont visité la base de fabrication de RotoMedical dans les vallées galloises pour effectuer des contrôles finaux de produits et confirmer les certifications.

Ian Walbeoff, vice-président des ventes de Bollé Safety, a déclaré : « Chez Bollé Safety, notre mission a toujours été de protéger la vue des professionnels de la santé à travers le monde, même dans les environnements les plus difficiles, en veillant à ce qu'ils puissent travailler en toute sécurité en première ligne. Au cœur de notre marque se trouve un véritable désir d'innover en permanence et d'utiliser la meilleure technologie disponible pour créer des produits de la plus haute qualité, et notre partenariat avec RotoMedical jouera un rôle clé pour y parvenir.

« La combinaison de l'héritage et de l'expertise de longue date de nos deux entreprises nous permettra de concevoir, de fabriquer et d'assembler en collaboration des produits qui mettent l'innovation au premier plan et établissent une nouvelle norme industrielle mondiale en matière de performance, d'excellence et de durabilité ».

Le Groupe Rototherm, société datant des années 1880, est spécialisée dans la fabrication d'instruments de mesure industriels. Pendant la pandémie, l'entreprise a pivoté pour produire également des masques médicaux et des écrans faciaux de protection pour les travailleurs de la santé et des soins sous la marque RotoMedical.

Depuis l'arrivée de la pandémie au Royaume-Uni, le fabricant de Port Talbot a augmenté sa capacité de production de visières en plastique de 1,000 250,000 par jour à XNUMX XNUMX par semaine. Ce succès rapide a catalysé une nouvelle expansion dans le secteur des sciences de la vie, alors que RotoMedical a progressé pour produire des masques faciaux de type IIR certifiés BSI, de qualité chirurgicale et conçus pour être utilisés par les professionnels de la santé.

Tarkan Conger, directeur du développement commercial du groupe Rototherm, a déclaré : « Notre ambition a toujours été de continuer à développer et à développer l'entreprise, et à son tour de créer plus d'emplois pour l'économie locale. Le partenariat avec Bollé nous permettra de capitaliser sur notre expertise industrielle et notre innovation tout en nous implantant dans le secteur des sciences de la vie, en nous développant vers de nouvelles capacités de fabrication et de nouveaux marchés. »

Suite au contrat de fourniture avec Bollé, l'entreprise a ajouté les lunettes de protection à sa mission, pour laquelle elle a créé une ligne de production automatisée dédiée. Les écrans faciaux Bollé seront fabriqués par RotoMedical, la division des équipements médicaux et de protection de Rototherm, à partir de matières premières d'origine locale.

Le directeur général de Rototherm Group, Oliver Conger, a déclaré : « Nous sommes fiers d'être une PME au Pays de Galles et notre objectif est de continuer à établir des partenariats avec d'autres entreprises au Pays de Galles et à l'étranger. Avec l'aide de Life Sciences Hub Wales, nous avons pu établir des liens dans l'ensemble de l'industrie galloise et nous nous engageons à développer davantage notre présence mondiale. Nous avons investi tout ce que nous avons dans l'économie locale et dans l'entreprise, ce qui se poursuivra au fur et à mesure de notre expansion internationale.

Ian Walbeoff, vice-président des ventes de Bollé Safety, a ajouté : « Ce partenariat marque le début d'un nouveau chapitre passionnant pour Bollé Safety au Pays de Galles et au Royaume-Uni alors que nous continuons à développer notre présence dans le pays et à investir dans les communautés locales. Cela nous aidera à développer nos capacités de développement de produits axés sur la durabilité, car nous travaillerons avec des matériaux d'origine locale, arborant fièrement le sceau d'excellence « Made in Britain ».

« Les capacités de Rototherm témoignent de la main-d'œuvre de fabrication hautement qualifiée disponible ici au Pays de Galles, et nous sommes impatients de jouer un rôle dans l'amélioration de l'excellence de la fabrication dans la région. »

S'exprimant sur le nouveau partenariat entre Rototherm et Bollé Safety, Cari-Anne Quinn, PDG de Life Sciences Hub Wales a déclaré : Nous les félicitons pour le travail qu'ils ont accompli pour soutenir le Royaume-Uni pendant une période de grand besoin et pour avoir obtenu ce contrat, Bollé verra ces succès se poursuivre. »

Continuer la lecture

Entrepreneurs

Les gagnants du plus grand festival d'entrepreneuriat des jeunes d'Europe dévoilés

En cliquant sur ce bouton,

on

370,000 40 jeunes entrepreneurs de 2021 pays ont concouru pour devenir l'entreprise européenne et la start-up de l'année lors de la Journée mondiale des compétences des Nations Unies XNUMX.

Swim.me et Scribo ont été nommés lauréats du JA Europe Enterprise Challenge and Company of the Year Competition, après s'être affrontés aujourd'hui avec les meilleurs jeunes entrepreneurs d'Europe à Gen-E 2021, le plus grand festival d'entrepreneuriat d'Europe.

Organisé par JA Europe et accueilli cette année par JA Lituanie, le festival Gen-E combine deux prix annuels, le Concours de l'entreprise de l'année (CoYC) et le European Enterprise Challenge (EEC).

Après les présentations de 180 entreprises dirigées par certains des jeunes esprits entrepreneuriaux les plus brillants d'Europe, les lauréats ont été annoncés lors d'une cérémonie virtuelle.

Les gagnants du European Enterprise Challenge, pour les entrepreneurs d'âge universitaire, sont les suivants :

  • 1st - Swim.me (Grèce) qui a créé un appareil portable intelligent qui préserve l'orientation des nageurs aveugles dans la piscine. Le système se compose d'un bonnet de bain respectueux de l'environnement et de lunettes de protection et est destiné à être utilisé dans des conditions d'entraînement.
  • 2nd - Muet (Portugal), un module d'absorption acoustique, capable d'éliminer l'écho/réverbération et les fréquences indésirables dans une pièce en utilisant des résidus de tissu. S'appuie comme une solution professionnelle, durable et innovante, qui promeut une économie circulaire.
  • 3rd - Hjarni (Norvège), dont l'objectif est de devenir le fournisseur le plus préféré au monde d'agents de tannage respectueux de l'environnement pour une production de cuir durable. Alors que le cuir européen génère un chiffre d'affaires annuel de la chaîne de valeur de 125 milliards d'euros, 85 % de ce cuir est fabriqué à partir de chrome, ce qui est dangereux à la fois pour notre santé et pour l'environnement.

Les lauréats du concours Entreprise de l'année sont les suivants :

  • 1st – Scribo (Slovaquie), une solution aux marqueurs effaçables à sec qui ne sont pas recyclés et produisent un gaspillage de 35 milliards de marqueurs en plastique chaque année. Ils ont développé des marqueurs pour tableau blanc effaçables à sec zéro déchet faits de cire recyclée.
  • 2nd – FlowOn (Grèce), un adaptateur innovant qui transforme les robinets extérieurs en « robinets intelligents » régulant le débit d'eau, réduisant la consommation d'eau jusqu'à 80 % et réduisant l'exposition aux virus et germes de plus de 98 %.
  • 3rd – Lazy Bowl (Autriche), est une entreprise entièrement féminine spécialisée dans les « smoothiebowls » de fruits lyophilisés, sans colorants ni conservateurs.

Pour la première fois, le Gen-E Festival a vu l'annonce d'un « Prix JA Europe de l'enseignant de l'année. Le prix vise à reconnaître le rôle des enseignants pour inspirer et motiver les jeunes, pour les aider à découvrir leur potentiel et les amener à croire en leur pouvoir d'agir et de changer l'avenir.

Sedipeh Wägner, une enseignante suédoise, a remporté le prix. Mme Wägner est une enseignante expérimentée de JA qui enseigne au programme d'introduction, dédié aux migrants et aux étudiants vulnérables pour se préparer au programme national, leur enseigner le suédois et éventuellement compléter leur éducation précédente pour répondre aux niveaux et normes suédoises du lycée. 

JA Europe, qui a organisé le festival, est la plus grande organisation à but non lucratif d'Europe dédiée à la création de parcours pour l'employabilité, la création d'emplois et la réussite financière. Son réseau opère dans 40 pays et l'année dernière, ses programmes ont touché près de 4 millions de jeunes avec le soutien de plus de 100,000 140,000 bénévoles d'affaires et XNUMX XNUMX enseignants et éducateurs.

Le PDG de JA Europe, Salvatore Nigro, a déclaré : « Nous sommes ravis d'annoncer les lauréats de cette année du concours JA Entreprise de l'année et du Challenge Entreprise. Chaque année, plus de 370,000 XNUMX étudiants à travers l'Europe s'affrontent en concevant leurs propres mini-entreprises et start-ups pour participer à Gen-E, le plus grand festival d'entrepreneuriat d'Europe.

"Notre intention est toujours de contribuer à stimuler les ambitions de carrière et à améliorer l'employabilité, les compétences et les attitudes entrepreneuriales. Les jeunes entrepreneurs ont tant à offrir à notre société, et chaque année, nous voyons une nouvelle vague d'enthousiasme pour résoudre les problèmes de société avec leur propre entrepreneuriat. Cela se reflète encore dans les lauréats de cette année, que les jeunes entrepreneurs voient non seulement les affaires comme un moyen à des fins financières, mais comme une plate-forme permettant d'améliorer la société et d'aider les gens qui les entourent.

JA Europe est la plus grande organisation à but non lucratif en Europe dédiée à la préparation des jeunes à l'emploi et à l'entrepreneuriat. JA Europe est membre de JA Worldwide® qui, depuis 100 ans, dispense un apprentissage pratique et expérientiel en entrepreneuriat, préparation au travail et éducation financière.

JA crée des voies pour l'employabilité, la création d'emplois et la réussite financière. L'année scolaire dernière, le réseau JA en Europe a touché près de 4 millions de jeunes dans 40 pays avec le soutien de près de 100,000 140,000 bénévoles d'affaires et de plus de XNUMX XNUMX enseignants/éducateurs.

Que sont les programmes d'entreprise COYC et JA ? Le concours Entreprise de l'année JA Europe est le concours européen annuel des meilleures équipes du programme d'entreprise JA. Le programme d'entreprise JA permet aux élèves du secondaire (âgés de 15 à 19 ans) de répondre à un besoin ou de résoudre un problème dans leur communauté et leur enseigne les compétences pratiques nécessaires pour conceptualiser, capitaliser et gérer leur propre entreprise. Tout au long de la création de leur propre entreprise, les étudiants collaborent, prennent des décisions commerciales cruciales, communiquent avec de multiples parties prenantes et développent des connaissances et des compétences entrepreneuriales. Chaque année, plus de 350,000 30,000 étudiants à travers l'Europe participent à ce programme, créant plus de XNUMX XNUMX mini-entreprises.

Que sont les programmes de démarrage EEC et JA? L'European Enterprise Challenge est le concours européen annuel des meilleures équipes du programme JA Start Up. Le programme Start Up permet aux étudiants de niveau postsecondaire (âgés de 19 à 30 ans) de faire l'expérience de la gestion de leur propre entreprise, en leur montrant comment utiliser leurs talents pour créer leur propre entreprise. Les étudiants développent également les attitudes et les compétences nécessaires à la réussite personnelle et à l'employabilité et acquièrent une compréhension essentielle du travail indépendant, de la création d'entreprise, de la prise de risque et de la gestion de l'adversité, le tout avec des bénévoles d'affaires expérimentés. Chaque année, plus de 17,000 20 étudiants de 2,500 pays d'Europe participent à ce programme, créant plus de XNUMX XNUMX start-ups par an.

Continuer la lecture

Commission européenne

La Commission adopte une proposition de pacte pour la recherche et l'innovation en Europe

En cliquant sur ce bouton,

on

La Commission a adopté sa proposition de recommandation du Conseil sur «Un pacte pour la recherche et l'innovation en Europe» afin de soutenir la mise en œuvre des politiques nationales de l'Espace européen de la recherche (EER). La proposition de Pacte définit des domaines prioritaires partagés pour une action commune à l'appui de l'EER, définit l'ambition des investissements et des réformes et constitue la base d'un processus simplifié de coordination et de suivi des politiques au niveau de l'UE et des États membres par le biais d'une plate-forme EER où les membres les États peuvent partager leurs approches de réforme et d'investissement pour améliorer les échanges de bonnes pratiques. Il est important de noter que pour garantir un EER percutant, le Pacte prévoit l'engagement avec les acteurs de la recherche et de l'innovation.

Une Europe digne de l'ère numérique Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive, a déclaré : « La pandémie nous a montré l'importance d'unir les efforts de recherche et d'innovation qui apportent rapidement des résultats sur le marché. Il nous a montré l'importance d'investir dans des priorités stratégiques convenues conjointement entre les États membres et l'UE. Le Pacte pour la recherche et l'innovation que nous proposons aujourd'hui facilitera une meilleure collaboration et unira nos efforts pour aborder les objectifs de recherche et d'innovation qui comptent le plus pour l'Europe. Et cela nous permettra à tous d'apprendre les uns des autres.

La commissaire à l'innovation, à la recherche, à la culture, à l'éducation et à la jeunesse, Mariya Gabriel, a déclaré : « Le Pacte pour la recherche et l'innovation est le premier jalon de notre ambition pour un Espace européen de la recherche simplifié et plus efficace. L'objectif du Pacte est de favoriser le futur processus de dialogue avec les acteurs clés en mettant clairement l'accent sur le partage des meilleures pratiques et en facilitant la collaboration des États membres pour investir et se coordonner sur des objectifs communs de recherche et d'innovation.

Le pacte a été annoncé dans la communication de la Commission sur 'Un nouvel EER pour la Recherche et l'Innovation' de septembre 2020 et approuvé par Conclusions du Conseil sur le nouvel EER en décembre 2020. Vous trouverez plus d'informations ici.

Continuer la lecture

Data

De nouvelles règles sur les données ouvertes et la réutilisation des informations du secteur public commencent à s'appliquer

En cliquant sur ce bouton,

on

Le 17 juillet marquait la date limite pour que les États membres transposent la version révisée Directive sur les données ouvertes et la réutilisation des informations du secteur public dans le droit national. Les règles mises à jour stimuleront le développement de solutions innovantes telles que les applications de mobilité, augmenteront la transparence en ouvrant l'accès aux données de recherche financées par des fonds publics et soutiendront les nouvelles technologies, y compris l'intelligence artificielle. Une Europe adaptée à l'ère numérique Vice-président exécutif Margrethe Vestage a déclaré : « Avec notre stratégie de données, nous définissons une approche européenne pour libérer les avantages des données. La nouvelle directive est essentielle pour rendre la vaste et précieuse réserve de ressources produites par les organismes publics disponible pour la réutilisation. Des ressources qui ont déjà été payées par le contribuable. Ainsi, la société et l'économie peuvent bénéficier de plus de transparence dans le secteur public et de produits innovants.

Le commissaire au marché intérieur Thierry Breton a déclaré : « Ces règles sur les données ouvertes et la réutilisation des informations du secteur public nous permettront de surmonter les obstacles qui empêchent la réutilisation complète des données du secteur public, en particulier pour les PME. La valeur économique directe totale de ces données devrait quadrupler, passant de 52 milliards d'euros en 2018 pour les États membres de l'UE et le Royaume-Uni à 194 milliards d'euros en 2030. L'augmentation des opportunités commerciales profitera à tous les citoyens de l'UE grâce aux nouveaux services.

Le secteur public produit, collecte et diffuse des données dans de nombreux domaines, par exemple des données géographiques, juridiques, météorologiques, politiques et éducatives. Les nouvelles règles, adoptées en juin 2019, garantissent qu'une plus grande partie de ces informations du secteur public est facilement disponible pour une réutilisation, générant ainsi de la valeur pour l'économie et la société. Ils résultent d'une révision de l'ancienne directive sur la réutilisation des informations du secteur public (directive ISP). Les nouvelles règles actualiseront le cadre législatif avec les avancées récentes des technologies numériques et stimuleront davantage l'innovation numérique. Plus d'informations sont disponibles en ligne.  

Continuer la lecture
Publicité
Publicité

Tendance