Suivez nous sur

Ukraine

Le Conseil européen donne son feu vert pour utiliser les bénéfices exceptionnels du gel des avoirs russes pour aider l'Ukraine

PARTAGEZ:

Publié le

on


À la lumière de la guerre d'agression continue de la Russie contre l'Ukraine, le Conseil européen a adopté une série d'actes juridiques garantissant que les bénéfices nets provenant des revenus inattendus et extraordinaires revenant aux dépositaires centraux de titres (CSD) dans l'UE, à la suite de la la mise en œuvre des mesures restrictives de l'UE, sera utilisée pour renforcer le soutien militaire à l'Ukraine, ainsi que pour ses capacités industrielles de défense et sa reconstruction.

Cela signifie que les CSD détenant des actifs souverains russes et des réserves supérieures à 1 million d'euros apporteront une contribution financière à partir de leurs bénéfices nets correspondants, accumulés depuis le 15 février 2024. Les montants seront versés par les CSD à l'UE sur une base semestrielle. , et sera utilisé pour renforcer le soutien militaire à l'Ukraine par le biais de la Facilité européenne de soutien à la paix, ainsi que pour soutenir les capacités de l'industrie de défense de l'Ukraine et ses besoins de reconstruction avec les programmes de l'UE, selon les pourcentages suivants :

Facilité européenne pour la paix 90%
Programmes de l'UE financés par le budget de l'UE 10 %

Cette allocation sera revue chaque année, et pour la première fois avant le 1er janvier 2025. Les CSD seront autorisés à conserver provisoirement une part d'environ 10 % de la contribution financière pour se conformer aux exigences légales en matière de capital et de gestion des risques, compte tenu de l'impact dû à la guerre en Ukraine, en ce qui concerne les actifs détenus par les CSD.

Le 12 février 2024, le Conseil a décidé que les CSD détenant plus d'un million d'euros d'actifs et de réserves de la Banque centrale de Russie (CBR) qui ont été immobilisés en raison des mesures restrictives de l'UE devraient mettre de côté les soldes de trésorerie extraordinaires accumulés en raison des mesures restrictives de l'UE. mesures et ne peut pas disposer des bénéfices nets qui en résultent.

Marquant la deuxième année de l'invasion à grande échelle illégale, injustifiable et non provoquée de l'Ukraine par la Russie, les dirigeants du G7, dans leur déclaration du 24 février 2024, ont réitéré le soutien continu de leurs pays au droit de l'Ukraine à l'autodéfense et leur engagement en faveur du développement à long terme de l'Ukraine. sécurité et se sont engagés à intensifier leur assistance en matière de sécurité à l’Ukraine et à accroître leurs capacités de production et de livraison pour aider le pays. Cette déclaration a salué l'adoption des actes juridiques de l'UE concernant les revenus extraordinaires des CSD tirés des actifs souverains russes immobilisés et a encouragé de nouvelles mesures pour permettre leur utilisation, conformément aux obligations contractuelles applicables et conformément aux lois applicables.

Publicité

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance