Suivez nous sur

Conseil européen

Russie : l'UE renouvelle pour six mois les sanctions économiques concernant la situation en Ukraine

PARTAGEZ:

Publié le

on

Nous utilisons votre inscription pour fournir du contenu de la manière que vous avez consentie et pour améliorer notre compréhension de vous. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Le Conseil a décidé aujourd'hui (13 janvier) de prolonger de six mois les mesures restrictives visant actuellement des secteurs économiques spécifiques de la Fédération de Russie, jusqu'au 31 juillet 2022. La décision du Conseil fait suite à la dernière évaluation de l'état de mise en œuvre des accords de Minsk - initialement prévu pour avant le 31 décembre 2015 - lors du Conseil européen du 16 décembre 2021.

Les sanctions en place, introduites pour la première fois le 31 juillet 2014 en réponse aux actions de la Russie déstabilisant la situation en Ukraine, limiter l'accès aux marchés des capitaux primaires et secondaires de l'UE pour certaines banques et entreprises russes et interdire les formes d'aide financière et de courtage envers les institutions financières russes. Les sanctions interdisent également l'importation, l'exportation ou le transfert directs ou indirects de tout le matériel lié à la défense et établir une interdiction de biens à double usage à usage militaire or utilisateurs finaux militaires en Russie. Les sanctions restreignent encore l'accès de la Russie à certains technologies sensibles qui peuvent être utilisé dans le secteur énergétique russe, par exemple, dans la production et l'exploration pétrolières.

Contexte

Lors de l'évaluation de l'état de mise en œuvre des accords de Minsk qui a eu lieu lors du Conseil européen du 16 décembre 2021, les dirigeants de l'UE ont encouragé les efforts diplomatiques et soutenu le format normand pour parvenir à la pleine mise en œuvre des accords de Minsk. Compte tenu du fait que la Russie n'a pas pleinement mis en œuvre ces accords, les dirigeants de l'UE ont décidé à l'unanimité de reconduire les sanctions économiques en place contre le pays.

Publicité

Outre les sanctions économiques, l'UE a mis en place différents types de mesures en réponse à l'annexion illégale par la Russie de la Crimée et de la ville de Sébastopol et à la déstabilisation délibérée de l'Ukraine. Il s'agit notamment de mesures diplomatiques, de mesures restrictives individuelles (gel des avoirs et restrictions de voyage) et de restrictions spécifiques sur les relations économiques avec la Crimée et Sébastopol.

Publicité

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.
Publicité
Publicité

Tendance