Suivez nous sur

Gibraltar

Relations UE-Royaume-Uni: la Commission propose un projet de mandat pour les négociations sur Gibraltar

En cliquant sur ce bouton,

on

La Commission européenne a adopté une recommandation de décision du Conseil autorisant l'ouverture de négociations en vue d'un accord UE-Royaume-Uni sur Gibraltar. La Commission a également présenté sa proposition d'orientations de négociation.

Il appartient maintenant au Conseil d'adopter ce projet de mandat, après quoi la Commission pourra entamer des négociations formelles avec le Royaume-Uni.

Le vice-président Maroš Šefčovič, coprésident de l'UE du Comité mixte et du Conseil de partenariat, a déclaré : « En présentant ce projet de mandat, nous honorons l'engagement politique que nous avons pris envers l'Espagne pour entamer les négociations d'un accord séparé entre l'UE et le Royaume-Uni sur Gibraltar. Il s'agit d'un mandat détaillé, qui vise à avoir un impact positif pour ceux qui vivent et travaillent de part et d'autre de la frontière entre l'Espagne et Gibraltar, tout en protégeant l'intégrité de l'espace Schengen et du marché unique.

Gibraltar n'a pas été inclus dans le champ d'application de l'accord de commerce et de coopération UE-Royaume-Uni conclu entre l'UE et le Royaume-Uni fin 2020. La Commission s'est engagée à entamer la négociation d'un accord distinct sur Gibraltar, si l'Espagne le demande. C'est pourquoi la Commission recommande maintenant au Conseil d'autoriser le lancement de négociations spécifiques sur Gibraltar.

Projet de mandat

La recommandation s'appuie sur l'accord politique conclu entre l'Espagne et le Royaume-Uni le 31 décembre de l'année dernière. Il est sans préjudice des questions de souveraineté et de juridiction, et se concentre sur la coopération dans la région.

Les directives de négociation proposées proposent des solutions pour supprimer les contrôles physiques des personnes et des biens à la frontière terrestre entre l'Espagne et Gibraltar, tout en garantissant l'intégrité de l'espace Schengen et du marché unique. Les propositions comprennent des règles établissant la responsabilité en matière d'asile, de retour, de visas, de permis de séjour, ainsi que la coopération policière opérationnelle et l'échange d'informations.

D'autres mesures sont incluses dans différents domaines, tels que les transports terrestres et aériens, les droits des travailleurs transfrontaliers, l'environnement, le soutien financier et l'établissement de conditions de concurrence équitables. Il envisage un mécanisme de gouvernance solide, comprenant un examen de la mise en œuvre de l'accord après quatre ans, la possibilité pour les deux parties de résilier l'accord à tout moment et la possibilité de suspendre unilatéralement l'application de l'accord dans certaines circonstances.

L'Espagne, en tant qu'État membre Schengen voisin et en tant qu'État membre chargé de l'application et de la mise en œuvre de certaines dispositions du futur accord, sera particulièrement touchée par l'accord. La Commission maintiendra donc des contacts étroits avec les autorités espagnoles tout au long des négociations et par la suite, en tenant dûment compte de leurs points de vue.

En ce qui concerne le contrôle aux frontières extérieures, dans des circonstances nécessitant un soutien technique et opérationnel accru, tout État membre, y compris l'Espagne, peut demander l'assistance de Frontex pour mettre en œuvre ses obligations. La Commission reconnaît que l'Espagne a déjà exprimé sa pleine intention de demander l'assistance de Frontex.

Contexte

L'accord de commerce et de coopération entre le Royaume-Uni et l'UE a exclu Gibraltar de son champ d'application territorial (article 774, paragraphe 3). Le 31 décembre 2020, la Commission a reçu une note du cadre proposé pour un instrument juridique entre le Royaume-Uni et l'UE définissant les futures relations de Gibraltar avec l'UE. Les services compétents de la Commission ont examiné cette question en étroite consultation avec l'Espagne. Sur la base du cadre proposé et conformément aux règles et intérêts de l'Union, la Commission a adopté aujourd'hui une recommandation de décision du Conseil autorisant l'ouverture de négociations en vue d'un accord UE-Royaume-Uni sur Gibraltar et a présenté sa proposition de lignes directrices pour les négociations.

Plus d'information

Recommandation de décision du Conseil autorisant l'ouverture de négociations en vue d'un accord UE-Royaume-Uni sur Gibraltar

Publicité
Publicité

Tendance