Suivez nous sur

L’énergie

La Commission autorise le régime letton de soutien aux entreprises grandes consommatrices d'énergie

PARTAGEZ:

Publié le

on

Nous utilisons votre inscription pour fournir du contenu de la manière que vous avez consentie et pour améliorer notre compréhension de vous. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

La Commission européenne a autorisé, en vertu des règles de l'UE en matière d'aides d'État, un régime letton visant à indemniser partiellement les utilisateurs énergivores des redevances payées pour soutenir le financement de la production d'énergie renouvelable. Le régime remplace un régime antérieur que la Commission a approuvé en Mai 2017 et qui a expiré le 31 décembre 2020. Dans le cadre du régime précédent, les entreprises actives en Lettonie dans des secteurs particulièrement électro-intensifs et plus exposés au commerce international avaient droit à une réduction jusqu'à un maximum de 85 % de l'aide au financement de la surcharge électrique. pour la production d'électricité renouvelable. La Lettonie a notifié à la Commission la réintroduction du régime jusqu'au 31 décembre 2021 avec quelques modifications et un budget prévisionnel de 7 millions d'euros pour 2021.

Le régime notifié comprend les modifications suivantes par rapport au régime précédent : (i) l'extension de la liste des secteurs qui ont droit à la réduction de la surtaxe ; et (ii) afin de prendre en compte les conséquences économiques de l'épidémie de coronavirus, l'assouplissement de l'exigence d'électro-intensité et la possibilité pour les entreprises qui sont entrées en difficulté du 1er janvier 2020 au 30 juin 2021 de rester éligibles au soutien au titre le régime.

La Commission a évalué le régime notifié au regard des règles de l'UE en matière d'aides d'État, en particulier des lignes directrices de 2014 concernant les aides d'État à la protection de l'environnement et à l'énergie, qui permettent aux États membres d'accorder des réductions des contributions au financement de la production d'énergie renouvelable sous certaines conditions. L'objectif est d'éviter que les entreprises particulièrement concernées par de telles contributions ne subissent un désavantage concurrentiel important. Il s'agit notamment des utilisateurs énergivores dans des secteurs particulièrement énergivores et/ou exposés à la concurrence internationale.

La Commission a constaté que, dans le cadre du régime, la compensation ne sera accordée qu'aux entreprises à forte intensité énergétique exposées au commerce international, conformément aux exigences des lignes directrices. En outre, la mesure favorisera les objectifs énergétiques et climatiques de l'UE énoncés dans le Green Deal européen sans fausser indûment la concurrence. Sur cette base, la Commission a conclu que le régime était conforme aux règles de l'UE en matière d'aides d'État. La version non confidentielle de la décision sera disponible sous le numéro de dossier SA.61149 dans le registre des aides d'État sur la Commission concurrence site Web une fois que tous les problèmes de confidentialité ont été résolus.

Publicité

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.
Publicité
Publicité

Tendance