Suivez nous sur

France

La France choquée par le deuxième viol et meurtre d'une écolière en un mois

PARTAGEZ:

Publié le

on

Nous utilisons votre inscription pour fournir du contenu de la manière que vous avez consentie et pour améliorer notre compréhension de vous. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

La France a été stupéfaite par le viol et le meurtre d'une jeune fille de 14 ans dans le sud de la France, quelques semaines après le meurtre brutal d'une jeune fille parisienne de 12 ans.

La police a arrêté un homme de 31 ans soupçonné de viol et du meurtre de Vanesa. Il l'a forcée à monter dans sa voiture alors qu'elle sortait de l'école à Tonneins (France) ce jour-là. Les autorités ont déclaré qu'il avait laissé le corps dans une maison inoccupée et qu'il avait été rapidement identifié par des images de caméras de sécurité.

Samedi 19 novembre, le procureur d'Agen, dans le sud de la France, a déclaré que l'homme avait avoué son crime lorsque la police avait tenté de l'arrêter dans son appartement de Marmande.

Selon les autorités, l'homme a été condamné en 2006 à l'âge de 15 ans à 15 jours de prison avec sursis pour agression sexuelle sur un autre mineur.

Ce meurtre survient quelques semaines seulement après que la France a été frappée par le meurtre brutal de Lola, une fille de 12 ans. Le corps battu de Lola a été découvert dans une valise devant sa résidence parisienne.

Une suspecte de 24 ans a été accusée de meurtre, de viol et d'autres actes de torture.

L'assassinat de Lola est devenu une source de tension politique. Les partis d'opposition se sont emparés du profil et de l'immigrant illégal du suspect pour exiger des politiques d'immigration plus dures.

Publicité

Les deux cas ont vu l'opposition d'extrême droite critiquer les autorités judiciaires et politiques pour être trop indulgentes envers la criminalité et ne pas en faire assez pour empêcher les personnes dangereuses de sortir de la rue.

Dante Rinaudo (maire de Tonneins) a déclaré aux journalistes lundi 21 novembre que les parents colombiens de la jeune fille voulaient enterrer leur fille à Grenade, en Espagne, où ils ont vécu pendant plusieurs années avant de s'installer en France.

Il a déclaré qu'il avait lancé une campagne de collecte de fonds en ligne pour aider la famille et qu'il organiserait une marche le vendredi 25 novembre pour la victime.

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance