Suivez nous sur

Présidence de l'UE

Ce que les députés français attendent de la présidence du Conseil de leur pays

PARTAGEZ:

Publié le

on

Nous utilisons votre inscription pour fournir du contenu de la manière que vous avez consentie et pour améliorer notre compréhension de vous. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

La France a pris la présidence tournante du Conseil de l'UE le 1er janvier. En savoir plus sur les attentes des eurodéputés français pour les six prochains mois, affaires européennes.

Mercredi 19 janvier, le président français Emmanuel Macron a discuté avec les députés de la stratégie politique et des priorités de la présidence du Conseil. Suivre le débat.

Le pays dit qu'il travaillera pour une Europe plus forte et plus souveraine. Elle s'efforcera également de convaincre les Européens qu'une réponse commune est la meilleure pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés.

Certaines des priorités annoncées par la France pour sa présidence sont :

Nous avons demandé aux eurodéputés français ce qu'ils attendaient de la présidence de leur pays. Voici leurs réponses :

François-Xavier Bellamy (PPE) a déclaré qu'étant donné les élections présidentielles en France au printemps, il aurait fallu que le gouvernement demande le recul de la présidence française. "En tout cas, la présidence française ne doit pas être un exercice de communication, mais la concrétisation de deux ou trois priorités clairement définies pour atteindre un objectif unique : la réduction de nos vulnérabilités", a-t-il déclaré. Selon lui, la présidence devrait se concentrer sur trois plans concrets : "notre approvisionnement énergétique, le mécanisme d'ajustement carbone aux frontières et la réforme de la politique migratoire européenne".

La présidence française doit être guidée dans son travail par le besoin de justice sociale et climatique, a déclaré Sylvie Guillaume parlant au nom du groupe des socialistes et démocrates. Plus précisément, elle attend de la France qu'elle présente au Conseil le paquet législatif climat Fit for 55 et qu'un accord interinstitutionnel puisse être trouvé sur la directive européenne sur le salaire minimum. A propos de la Conférence sur l'avenir de l'Europe, autre priorité de la présidence française, Guillaume souhaite que "ses conclusions soient véritablement étoffées, 'sans filtre' et quitte à ce que les traités soient modifiés".

Pour poser le Visiophone Marie-Pierre Vedrenne (Renew), l'une des premières priorités de la présidence française sera d'assurer une relance innovante, socialement juste et économiquement responsable. Vedrenne estime également que cette présidence doit être l'occasion de travailler pour une Europe unie et sans compromis sur les valeurs. "Nous devons renforcer une Europe qui protège, qui défend sa vision du monde et qui renforce le sentiment d'appartenance", a-t-elle déclaré.

Publicité

Au nom des Verts / ALE, David Cormand et Michèle Rivasi a déclaré : « Nous avons le devoir de remettre l'Union européenne sur les rails de l'État de droit afin de défendre et de protéger les droits fondamentaux de tous. Ils ont également déclaré que la crise climatique et la protection de l'environnement devraient être des priorités pour l'UE et la présidence française. « Face aux crises écologique, sociale et démocratique, la France devra renforcer à nouveau les ambitions de l'Europe et trouver des solutions pour sortir des blocages qui paralysent trop souvent l'UE.

Jordan Bardela (ID) attend de la présidence française qu'elle réforme Schengen en réservant la libre circulation aux seuls ressortissants européens. Pour lui, les attentats terroristes perpétrés par des terroristes islamistes qui ont pu entrer dans l'UE et franchir les frontières à l'intérieur de Schengen montrent à quel point ce système de libre circulation est faible. La présidence française "devrait être l'occasion d'amener enfin les réformes courageuses qu'attendent les Français et tous les peuples d'Europe", a déclaré Bardella.

Manon Aubry (La Gauche) a déclaré : « La présidence française doit être entièrement centrée sur les deux priorités les plus urgentes de notre temps : la crise climatique et la montée des inégalités. Elle a déclaré que la France devrait "pousser et défendre un Green Deal plus ambitieux, se battre pour un véritable salaire minimum européen et pousser à la transformation totale du cadre de gouvernance économique actuel en mettant fin à toute concurrence et à l'austérité". Aubry a ajouté que la responsabilité d'entreprise est un sujet essentiel où des progrès devraient être réalisés durant la présidence.

La France succède à la Slovénie à la présidence tournante du Conseil et l'occupe pour la 13e fois. Le prochain pays en ligne est la République tchèque à partir du 1er juillet 2022.

Le drapeau européen est projeté sur la Tour Eiffel à Paris
La France assurera la présidence du Conseil pour le premier semestre 2022  

En savoir plus 

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance