Suivez nous sur

République tchèque

L'ancien général pro-occidental Pavel favorisé pour l'élection du président tchèque

PARTAGEZ:

Publié le

on

L'ancien chef de l'armée tchèque Petr Pavel était un candidat pro-occidental soutenant l'aide à l'Ukraine. Il détenait une avance considérable sur Andrej Babis, un ancien Premier ministre milliardaire, alors que les Tchèques passaient au second tour pour un nouveau président.

Pavel, général à la retraite de 61 ans avec une barbe, s'est présenté aux élections en tant que candidat indépendant et a reçu le soutien du cabinet de centre-droit de la République tchèque.

Although they do not have many daily powers, Czech presidents can choose prime ministers and central bank heads, and are able to influence the government’s policies.

Il a été évalué 10 fois plus susceptible que Babis de gagner par les agences de paris, et il a dépassé les derniers sondages d'opinion publiés lundi.

Le vote commence à 2h1330 (2hXNUMX GMT) vendredi et se termine à XNUMXhXNUMX samedi. Les résultats sont attendus plus tard dans la journée.

Pavel joined the army in communist times when Prague was part the Soviet-led Warsaw Pact. He was awarded the Peacekeeping Service Medal in Yugoslavia during the 1990s. Before his retirement in 2018, he was the Czech general staff’s chairman and three-year Chairman of NATO’s military commission.

Pavel’s coworkers have expressed their appreciation for his calm, determined decision making, ability to find consensus and resistance to stress.

Publicité

Il s'est présenté sur la plate-forme consistant à maintenir son pays d'Europe centrale fermement ancré dans l'OTAN et l'Union européenne. Il soutient également une assistance militaire supplémentaire à l'Ukraine pour empêcher la Russie d'envahir.

Pavel soutient l'adoption de l'euro monnaie commune, qui est en veilleuse depuis de nombreuses années. Il soutient également des politiques progressistes comme le mariage homosexuel.

Pavel tried to present himself as a candidate that could bridge political divides at a final rally in Prague’s Old Town Square on Wednesday.

He said, “When I was in the Army, I served my country and all its citizens regardless of my political preferences.”

“We all desire democracy, freedom and tolerance. We also want decency and solving problems through co-operation.”

BABIS JOUE AU CRÉDIT DE GUERRE

Babis, 68 ans, est un homme d'affaires combatif dans les secteurs de la chimie et de l'agroalimentaire. Il a été Premier ministre de 2017 à 2021. Il a entretenu de bonnes relations avec Viktor Orban de Hongrie, qui s'est opposé à l'État de droit avec ses partenaires de l'UE.

Babis a fondé la conclusion de sa campagne sur les craintes de guerre en Ukraine que la Russie avait déclenchées. Il a déclaré qu'il négocierait des négociations de paix et a suggéré que Pavel, un ancien soldat, pourrait entraîner la République tchèque dans la guerre.

Pavel a rejeté les allégations comme étant absurdes et bellicistes.

Babis était soutenu par le président sortant Milos Zman, figure de discorde, qui prônait un rapprochement avec la Chine et, jusqu'à ce que la Russie envahisse l'Ukraine en Russie, Moscou. Il a également soutenu des forces marginales comme le Parti communiste pro-russe.

Babis, qui est le chef du plus grand parti d'opposition, a présenté le vote pour protester contre le gouvernement. Il a dit que le gouvernement n'en faisait pas assez pour aider les gens à faire face à la flambée des prix de l'énergie.

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance