Suivez nous sur

Bulgarie

Aucun vainqueur clair ne sort des élections législatives bulgares

PARTAGEZ:

En cliquant sur ce bouton,

on

Nous utilisons votre inscription pour fournir du contenu de la manière que vous avez consentie et pour améliorer notre compréhension de vous. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Une femme passe devant le panneau d'affichage électoral du parti de la Bulgarie démocratique à Sofia, en Bulgarie, le 8 juillet 2021. REUTERS/Stoyan Nenov
Un homme vote lors d'élections législatives anticipées, dans un bureau de vote à Sofia, en Bulgarie, le 11 juillet 2021. REUTERS/Spasiyana Sergieva

Les élections législatives bulgares n'ont pas produit de vainqueur clair dimanche 11 juillet, selon les sondages à la sortie des urnes, le nouveau parti anti-élite Il y a un tel peuple (ITN) devant de peu le parti de centre-droit GERB de l'ancien Premier ministre Boyko Borissov, écrit Tsvetelia Tsolova.

Les deuxièmes élections bulgares depuis avril reflètent de profondes divisions dans l'État membre le plus pauvre de l'Union européenne au sujet de l'héritage du règne de Borissov qui a duré dix ans.

Beaucoup se sont tournés vers les partis anti-establishment ou anti-corruption dans l'espoir d'une action plus résolue contre la corruption omniprésente, reprochant à Borissov, 62 ans, de fermer les yeux ou même de soutenir de puissants oligarques.

Publicité

Mais le GERB continue de bénéficier du soutien public pour ses efforts de modernisation des infrastructures et du réseau routier en ruine et pour renforcer les rémunérations du secteur public.

Un sondage réalisé par Gallup International a montré qu'ITN, dirigé par le célèbre animateur de télévision et chanteur Slavi Trifonov, a obtenu 23.2%, devant GERB qui était à 23%. Alpha Research a également placé ITN en tête à 24% et GERB à 23.5%.

Même si les résultats officiels confirment que le GERB est le plus grand parti, ses chances de former une coalition au pouvoir sont minces, selon les observateurs politiques. Le GERB est arrivé en tête d'une élection peu concluante en avril, remportant 26.2%, mais a été boudé par les autres partis.

Publicité

ITN est peut-être mieux positionné, avec le soutien de ses partenaires probables, deux petits groupes anti-greffe, Democratic Bulgaria et Stand Up! Mafia dehors !

Mais des semaines de pourparlers de coalition, voire une autre élection, sont désormais possibles, ce qui signifie que la Bulgarie pourrait avoir des difficultés à exploiter le plan de relance de plusieurs milliards d'euros de l'Union européenne contre le coronavirus ou à approuver ses plans budgétaires 2022.

Le GERB n'a pas tardé à admettre que ses chances de revenir au gouvernement étaient minces.

"Nous continuerons à travailler pour ce en quoi nous croyons, quel que soit le rôle que les électeurs ont choisi pour nous. En fait, être une opposition est une manière juste et honorable de défendre ses principes", a déclaré le chef adjoint du GERB, Tomislav Donchev, aux journalistes.

Daniel Smilov, analyste politique au Center for Liberal Strategies, a déclaré qu'une coalition dirigée par ITN pourrait manquer de 5 à 10 sièges pour pouvoir gouverner sans le soutien de groupes établis de longue date tels que les socialistes ou l'ethnie turque MRF.

"Former un gouvernement sera très difficile", a-t-il déclaré.

Les partis de protestation, qui souhaitent nouer des liens étroits avec les alliés de la Bulgarie au sein de l'OTAN et de l'Union européenne, ont promis de réorganiser le système judiciaire pour cimenter l'état de droit et assurer une utilisation appropriée des fonds qui devraient affluer dans le cadre du plan de relance de l'UE contre les coronavirus.

La Bulgarie a une longue histoire de corruption, mais un certain nombre de scandales récents et l'imposition de sanctions américaines le mois dernier contre plusieurs Bulgares pour corruption présumée ont dominé la campagne.

Le gouvernement intérimaire actuel, nommé après le vote d'avril, a accusé le cabinet de Borissov de dépenser des milliards de levs de l'argent des contribuables sans procédures de passation de marchés transparentes, entre autres lacunes.

Le GERB nie les actes répréhensibles et affirme que de telles accusations sont motivées par des considérations politiques.

Bulgarie

Le chaos de la circulation se déroule à la frontière roumano-bulgare

En cliquant sur ce bouton,

on

Les chauffeurs de camion bulgares protestent au poste frontière contre les conditions de circulation difficiles. Le ministre bulgare des Transports, Gheorghi Todorov, a déclaré qu'il contacterait la commissaire aux Transports Adina Vălean, pour obtenir de l'aide afin d'accélérer le traitement du trafic entrant en Roumanie. Il y a des plaintes selon lesquelles les chauffeurs de camion doivent attendre jusqu'à 30 heures pour traverser le poste de contrôle frontalier, écrit Cristian Gherasim, correspondant de Bucarest.

Actuellement, il n'y a aucune information officielle sur les raisons pour lesquelles les chauffeurs routiers doivent attendre 30 heures pour franchir une frontière intérieure de l'Union européenne, indique un communiqué de presse de la Chambre des transporteurs routiers.

Plusieurs raisons expliquent l'augmentation du trafic à la frontière roumano-bulgare. En tant que frontière intérieure de l'UE, le passage ne devrait prendre que quelques minutes, mais les autorités frontalières effectuent des contrôles approfondis en raison de l'augmentation de l'immigration. Cela augmente le temps de contrôle d'un camion, ont déclaré des gardes-frontières à la presse. Chaque camion est contrôlé avec un détecteur de dioxyde de carbone. Si la quantité de CO2 détectée est trop importante, le véhicule est fouillé pour voir s'il y a des immigrants qui se cachent illégalement dans des camions pendant que les conducteurs se reposent.

Publicité

Selon les autorités bulgares des transports, une autre raison de l'augmentation du trafic est le retour des travailleurs en Europe occidentale et en plus de cela, les Albanais font un détour par la Bulgarie afin d'éviter de traverser la Serbie qui a considérablement augmenté les taxes routières le mois dernier.

La Bulgarie est également entrée dans la zone jaune des pays à haut risque épidémiologique de transmission du coronavirus et tous ceux qui viennent de cet état sont mis en quarantaine s'ils ne sont pas vaccinés ou s'ils n'ont pas de test PCR négatif. Ainsi, les Roumains en vacances en Bulgarie ont tenté de rentrer dans leur pays d'origine avant que de nouvelles restrictions ne soient appliquées pour éviter la quarantaine.

Au cours des derniers jours d'août, environ 1.2 million de personnes et plus de 300,000 XNUMX véhicules ont traversé la frontière.

Publicité

Même le point d'entrée en Bulgarie depuis la Roumanie n'était pas sans problèmes. De nombreux touristes ont été pris par surprise. Avec des files d'attente s'étendant sur plus de 5 km, les vacanciers en Bulgarie ont été pris au dépourvu.

Les Roumains peuvent entrer en Bulgarie après avoir présenté le certificat numérique COVID de l'UE, une preuve de vaccination, des tests ou un document similaire contenant les mêmes données que le certificat numérique COVID de l'UE.

Parmi les catégories spéciales de personnes exemptées de l'obligation de présenter des documents COVID lors de l'entrée en République de Bulgarie figurent les personnes transitant par la Bulgarie.

La Bulgarie a récemment connu un pic de cas de COVID-19 et de nouvelles restrictions ont été introduites. Les restaurants et bars bulgares fermeront à 22h00 heure locale à partir du 7 septembre, tandis que les compétitions sportives en salle se dérouleront sans spectateurs. Les festivals de musique seront interdits et les théâtres et cinémas fonctionneront à un maximum de 50% de leur capacité.

La Bulgarie a le taux de vaccination contre le COVID-19 le plus bas de l'Union européenne, suivi par la Roumanie.

Continuer la lecture

Bulgarie

La Bulgarie fait face à de nouvelles élections alors que les socialistes refusent de former un gouvernement

En cliquant sur ce bouton,

on

By

Le président bulgare Rumen Radev. REUTERS/Johanna Géron/Piscine

La Bulgarie se dirigera vers ses troisièmes élections nationales cette année, après que les socialistes soient devenus jeudi 2 septembre le troisième parti politique à refuser de diriger un gouvernement après les élections législatives peu concluantes de juillet, écrit Tsvetelia Tsolova, Reuters.

Les socialistes ont renoncé à former un gouvernement de travail après que leurs alliés potentiels, le parti anti-establishment ITN et deux petits partis anti-corruption, aient refusé de les soutenir. Le parti rendra le mandat au président demain (7 septembre).

Publicité

"Nous avons fait de notre mieux et avons fait appel au bon sens et à la responsabilité, mais cela n'a pas fonctionné", a déclaré la dirigeante socialiste Kornlia Ninova.

Le président Rumen Radev risque de devoir dissoudre le parlement, nommer une nouvelle administration intérimaire et organiser un scrutin instantané dans les deux mois.

La nouvelle élection parlementaire pourrait se tenir dès le 7 novembre ou coïncider avec l'un des deux tours d'une élection présidentielle, le 14 ou le 21 novembre. Lire la suite.

Publicité

L'incertitude politique prolongée entrave la capacité de la Bulgarie à faire face efficacement à une quatrième vague de la pandémie de COVID-19 et à puiser dans les fonds considérables de l'Union européenne pour la récupération des coronavirus.

La décision des socialistes intervient après qu'ITN, qui a remporté de justesse les élections de juillet, et le parti de centre-droit GERB de l'ancien Premier ministre Boyko Borissov aient abandonné leurs tentatives de former un gouvernement dans le parlement fracturé. Lire la suite.

Continuer la lecture

Bulgarie

Politique de cohésion de l'UE : 2.7 milliards d'euros pour soutenir la reprise en Espagne, Bulgarie, Italie, Hongrie et Allemagne

En cliquant sur ce bouton,

on

La Commission a approuvé la modification de six programmes opérationnels (PO) pour le Fonds européen de développement régional (ERDF) et le Fonds social européen (FSE) en Espagne, Bulgarie, Italie, Hongrie et Allemagne sous REACT-UE pour un total de 2.7 milliards d'euros. En Italie, 1 milliard d'euros vient s'ajouter au programme opérationnel national FEDER-FSE pour les métropoles. Ces ressources visent à renforcer la transition verte et numérique ainsi que la résilience des métropoles. 80 millions d'euros sont également consacrés au renforcement du système social dans les métropoles. En Hongrie, le programme opérationnel de développement économique et d'innovation (EDIOP) bénéficie de ressources supplémentaires de 881 millions d'euros.

Cet argent sera utilisé pour un instrument de prêt de fonds de roulement sans intérêt pour soutenir plus de 8,000 19 PME et soutenir un programme de subventions salariales pour les travailleurs des entreprises touchées par les mesures de verrouillage COVID-XNUMX. En Espagne, le programme opérationnel du FEDER pour les îles Canaries recevra un montant supplémentaire de 402 millions d'euros pour des équipements de protection et des infrastructures pour la santé, y compris des projets de R&D liés au COVID-19. Les allocations soutiennent également la transition vers une économie verte et numérique, y compris le tourisme durable. Près de 7,000 19 PME principalement issues du secteur du tourisme recevront un soutien pour surmonter les difficultés financières déclenchées par la crise du COVID-305. La région consacrera également une part importante des ressources à l'infrastructure des services sociaux et d'urgence. Dans la région de Galice, XNUMX millions d'euros grâce à REACT-EU complètent le programme opérationnel FEDER.

Cette dotation a été consacrée aux produits et services pour la santé, la transition vers une économie numérique incluant la numérisation de l'administration et des PME. Ils soutiennent également des projets « verts » tels que la R&D en foresterie, la chaîne des biodéchets, la mobilité urbaine, le transport intermodal, ainsi que la prévention des incendies et la rénovation des centres de santé et des écoles. En Bulgarie, le PO FEDER « Compétitivité et Innovation » reçoit 120 millions d'euros supplémentaires. Ces ressources seront utilisées pour soutenir le fonds de roulement des PME.

Publicité

On estime que quelque 2,600 30 PME devraient bénéficier de l'aide. En Allemagne, la région de Brandebourg recevra XNUMX millions d'euros supplémentaires pour son programme opérationnel FEDER visant à soutenir le secteur du tourisme et les PME touchées par la pandémie de coronavirus et pour des mesures de numérisation dans les institutions culturelles et les chambres des métiers. REACT-EU fait partie de NextGenerationEU et fournit 50.6 milliards d'euros de financement supplémentaire (en prix courants) au cours de 2021 et 2022 aux programmes de la politique de cohésion.

Publicité
Continuer la lecture
Publicité
Publicité
Publicité

Tendance