Droits de l'homme: l'Ouganda et le Nigeria; Russie; traite des êtres humains dans le Sinaï

Ouganda-tabloïd-noms-200-top-homosexuelsLe Parlement a adopté trois résolutions distinctes sur 13 Mars appelant à un dialogue politique urgente avec l'Ouganda et le Nigeria en vertu de l'Accord de Cotonou sur les récentes lois contre les homosexuels; appelant la Russie à revoir les peines prononcées contre les manifestants Bolotnaya carrés; et appelant à une action régionale coordonnée pour lutter contre la traite des personnes dans le Sinaï.

Ouganda et au Nigeria

Les députés disent lois récentes en Ouganda ( «loi anti-homosexualité») et le Nigeria ( 'Same-Sex Marriage (Prohibition) Bill') violation de l'article 9 (2) de l'Accord de Cotonou sur les droits de l'homme, les principes démocratiques et la primauté du droit et ils demandent à la Commission de lancer un «dialogue politique urgent [...] au plus tard lors du sommet UE-Afrique».

Les députés demandent des sanctions ciblées, telles que les voyages et les visas interdictions, contre «les principaux responsables de l'élaboration et de l'adoption de ces deux lois". Ils exigent également un examen de la stratégie d'aide au développement de l'UE avec l'Ouganda et le Nigeria en vue de la réorientation des aides à la société civile et d'autres organisations plutôt que de le suspendre.

Russie

Les autorités russes doivent réexaminer les peines prononcées contre les manifestants Bolotnaya carrés dans le processus d'appel et de libérer les huit manifestants, ainsi que Bolotnaya prisonnier Mikhail Kosenko, qui a été condamné à un traitement psychiatrique forcé, estiment les députés. Ils "regrettent la répression continue des citoyens qui expriment des critiques contre le régime, et sur les médias indépendants restants, y compris la télévision Dozhd (Rain) et Ekho Moskvy Radio".

Le gouvernement russe doit mettre fin à "la campagne de harcèlement contre les organisations et les militants de la société civile", ajoutent-ils.

Sinaï

Le Parlement exprime sa «profonde préoccupation» concernant les cas signalés de traite des êtres humains dans le Sinaï et "condamne les terribles abus dont les victimes sont soumises". Il souligne l'importance de protéger et d'aider les survivants du Sinaï, avec une attention particulière à l'assistance médicale, psychologique et juridique.

Un soutien international accru et une plus grande coopération entre les gouvernements de l'Egypte, Israël, la Libye, l'Ethiopie, l'Erythrée et le Soudan sont nécessaires, estiment les députés.

Les députés sont également "très préoccupé par les rapports de chantage qui a lieu au sein de l'UE" et appellent les ministres des Affaires étrangères et de la justice de l'UE à prendre des mesures appropriées ".

Mots clés: , , , , , , ,

Catégories: Une page d'accueil, EU, Parlement européen, Droits de l'homme, Russie, Monde