Suivez nous sur

Parlement européen

Le Parlement adopte des règles remaniées pour réduire, réutiliser et recycler les emballages 

PARTAGEZ:

Publié le

on

La semaine dernière, le Parlement a adopté sa position sur de nouvelles règles européennes sur les emballages, afin de lutter contre l'augmentation constante des déchets et de promouvoir la réutilisation et le recyclage. Séance plénière, ENVI.

Les députés ont approuvé le rapport, qui constitue le mandat du Parlement pour les négociations avec les gouvernements de l'UE, par 426 voix pour, 125 contre et 74 abstentions.

Réduire les emballages, restreindre certains types et interdire l’utilisation de « produits chimiques pour toujours »

Outre les objectifs globaux de réduction des emballages proposés dans le règlement (5 % d'ici 2030, 10 % d'ici 2035 et 15 % d'ici 2040), les députés souhaitent fixer des objectifs spécifiques pour réduire les emballages plastiques (10 % d'ici 2030, 15 % d'ici 2035 et 20 % d'ici 2040). d’ici XNUMX).

Les députés souhaitent interdire la vente de sacs en plastique très légers (moins de 15 microns), à moins que cela ne soit nécessaire pour des raisons d'hygiène ou fournis comme emballage primaire pour les aliments en vrac afin de contribuer à prévenir le gaspillage alimentaire. Ils proposent également de restreindre fortement l'utilisation de certains formats d'emballages à usage unique, tels que les emballages miniatures d'hôtel pour les produits de toilette et les films rétractables pour les valises dans les aéroports.

Afin de prévenir les effets néfastes sur la santé, les députés demandent l’interdiction de l’utilisation des « produits chimiques éternels » (substances alkyles per- et polyfluorées ou PFAS) et du bisphénol A dans les emballages en contact avec les aliments.

Encourager les options de réutilisation et de recharge pour les consommateurs

Publicité

Les députés souhaitent clarifier les exigences relatives aux emballages devant être réutilisés ou rechargés. Les distributeurs finaux de boissons et de plats à emporter dans le secteur de la restauration, tels que les hôtels, restaurants et cafés, devraient offrir aux consommateurs la possibilité d'apporter leur propre contenant.

Meilleure collecte et recyclage des déchets d’emballages

Les nouvelles règles exigent que tous les emballages soient recyclables, répondant à des critères stricts qui seront définis par le biais du droit dérivé. Certaines exemptions temporaires sont prévues, par exemple pour les emballages alimentaires en bois et en cire.

Les députés souhaitent que les pays de l'UE veillent à ce que 90 % des matériaux contenus dans les emballages (plastique, bois, métaux ferreux, aluminium, verre, papier et carton) soient collectés séparément d'ici 2029.

Rapporteur Frédérique Ries (Renew, BE) a déclaré : « Les événements récents en Europe, et particulièrement en Belgique, concernant la pollution de l'eau par les produits chimiques PFAS montrent l'urgence d'agir. En votant pour interdire « pour toujours » les polluants dans les emballages alimentaires, le Parlement européen a montré qu'il vise à protéger la santé des citoyens européens. Concernant les plastiques, le contrat est rempli, puisque mon rapport législatif aborde le cœur du problème en fixant des objectifs plus stricts de réduction des déchets pour les emballages plastiques. Malheureusement, sur l'économie circulaire, et en particulier la prévention, le résultat du vote en plénière n'est pas si positif et ignore la réalité des chiffres : une augmentation de 30 % d'ici 2030 si l'on n'agit pas maintenant. Des 3R (Réduire, Réutiliser, Recycler), seul le recyclage s'en sort indemne. des emballages jetables, c'est encore loin !"

Prochaines étapes

Le Parlement est prêt à entamer des discussions avec les gouvernements nationaux sur la forme finale de la loi, une fois que le Conseil aura adopté sa position.

Contexte

En 2018, l'emballage a généré un chiffre d'affaires de 355 milliards d'euros dans l'UE. C'est un une source de déchets toujours croissante, le total de l'UE étant passé de 66 millions de tonnes en 2009 à 84 millions de tonnes en 2021. Chaque Européen a généré 188.7 kg de déchets d'emballages en 2021, un chiffre qui devrait passer à 209 kg en 2030 sans mesures supplémentaires.

En adoptant ce rapport, le Parlement répond aux attentes des citoyens visant à construire une économie circulaire, à éviter le gaspillage, à éliminer progressivement les emballages non durables et à lutter contre l'utilisation d'emballages en plastique à usage unique, comme l'expriment les propositions 5(1), 5(3). ), l'article 5, paragraphes 4, l'article 5, paragraphes 5, l'article 11, paragraphes 1, l'article 11, paragraphes 4 et l'article 20, paragraphe 3, des conclusions du Conférence sur l'avenir de l'Europe.

Plus d'information 

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance