Suivez nous sur

Parlement européen

Les députés votent pour des règles plus strictes sur la publicité politique 

PARTAGEZ:

Publié le

on

La semaine dernière, la plénière a soutenu de nombreux changements aux règles proposées en matière de publicité politique pour rendre les élections et les référendums plus transparents et résistants à l'ingérence, Séance plénière.

Par 433 voix pour, 61 contre et 110 abstentions, l'Assemblée a exprimé son soutien à la position de négociation proposée par la commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs. L'approbation en plénière donne le feu vert au négociateur en chef du Parlement, Sandro Gozi (Renew, FR) pour entamer des discussions avec les représentants des États membres afin de convenir d'un texte à temps pour les élections européennes de 2024.

Limitation des stratégies de ciblage et interdiction de facto du micro-ciblage

Selon les modifications apportées par les députés à la proposition de la Commission, seules les données personnelles fournies explicitement pour la publicité politique en ligne peuvent être utilisées par les fournisseurs de publicité. Le micro-ciblage, une stratégie qui utilise les données des consommateurs et la démographie pour identifier les intérêts d'individus spécifiques, ne sera donc pas possible.

Le Parlement a introduit d'autres dispositions pour réglementer davantage l'activité plus large de ciblage, comme une interdiction générale d'utiliser les données des mineurs.

Lutter contre les interférences de l'étranger

Les députés proposent que les entités non basées dans l'UE soient interdites de financer des publicités politiques dans l'UE. Pour déterminer où une telle entité est établie, les autorités compétentes devraient tenir compte du lieu où est situé le contrôleur ultime de cette entité.

Publicité

Une plus grande transparence

Les députés européens ont également apporté des changements importants pour garantir que les citoyens, les autorités et les journalistes aient un accès facile aux informations sur la publicité politique. Entre autres propositions, ils préconisent la création d'un référentiel en ligne pour toutes les publicités politiques en ligne et les données connexes.

Il devrait être plus facile d'obtenir des informations sur qui finance une publicité, sur son coût et sur l'origine de l'argent utilisé. D'autres éléments d'information qui devraient également être publiés incluent si une publicité a été suspendue pour avoir enfreint les règles, sur les groupes spécifiques d'individus ciblés et quelles données personnelles ont été utilisées à cette fin, ainsi que les vues et l'engagement avec la publicité. Les députés souhaitent donner aux journalistes un droit spécifique d'obtenir ces informations.

De nouvelles sanctions en cas d'infraction

Les députés introduisent la possibilité d'imposer des sanctions périodiques en cas d'infraction répétée et l'obligation pour les grands fournisseurs de services publicitaires de suspendre leurs services pendant 15 jours avec un client particulier en cas d'infractions graves et systémiques. La Commission pourra introduire des sanctions minimales à l'échelle de l'UE.

Le texte adopté renforce également les pouvoirs des autorités nationales et permet au comité européen de la protection des données de prendre en charge une enquête sur une infraction et de faire appliquer les règles.

Rapporteur Sandro Gozi (Renew, FR) a déclaré : « Il y a trop d'interférences indues dans nos processus démocratiques. En tant que législateurs, nous avons la responsabilité de lutter contre cela, mais aussi de veiller à ce que le débat reste ouvert et libre. Cette loi ne tuera pas la publicité politique, malgré les rumeurs répandues par les grandes plateformes en ligne. Cela n'entravera pas non plus notre liberté d'expression. Cela ne fera que limiter la publicité politique abusive.

Prochaines étapes

Les discussions vont bientôt commencer entre les deux co-législateurs, le Parlement et la présidence du Conseil représentant les États membres - dont mandat de négociation a été adopté en décembre 2022.

Plus d'information 

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance