Suivez nous sur

Parlement européen

Partis politiques européens et fondations : les eurodéputés prêts à négocier de nouvelles règles 

PARTAGEZ:

Publié le

on

Nous utilisons votre inscription pour fournir du contenu de la manière que vous avez consentie et pour améliorer notre compréhension de vous. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Le Parlement européen a adopté sa position sur les règles actualisées applicables aux partis politiques et aux fondations au niveau européen, Séance plénière.

Le rapport final (392 voix pour, 119 contre, 56 abstentions) améliore la proposition de la Commission, en vue de :

  • Faciliter davantage les interactions entre les partis européens et leurs partis membres nationaux et au-delà des frontières ;
  • accroître leur transparence et leur viabilité financière, et ;
  • veiller à ce que leurs membres non membres de l'UE souscrivent à des valeurs équivalentes à celles appliquées dans l'Union européenne.

Les députés ont également ajouté des dispositions concernant l'égalité des sexes et chercheront à garantir que les organes directeurs collégiaux des partis politiques européens et des fondations respecteront l'équilibre entre les sexes, qu'ils adopteront un plan d'égalité des sexes (et appelleront leurs membres à faire de même), et qu'ils mettront en place des protocoles contre le harcèlement sexuel et sexiste.

Vous pouvez en savoir plus sur les changements proposés par le Parlement dans le communiqué de presse après le vote en commission des affaires constitutionnelles.

Co-rapporteur Charles Goerens (Renew, LU) a déclaré : « Avec ce rapport, le PE fournit une base solide pour la création d'un démos véritablement européen, tout en rendant les partis et fondations politiques européens plus transparents sur le plan financier. Les citoyens doivent avoir un lien plus fort avec les partis européens si nous voulons garantir une participation politique accrue au niveau de l'UE. Ce rapport est une étape importante vers cet objectif.

Co-rapporteur Rainer Wieland (PPE, DE) a déclaré : « Avant tout, cette législation renforce les familles politiques européennes. Les partis politiques européens et les fondations doivent pouvoir mieux contribuer à un véritable espace public européen et à une conscience politique européenne.

Je suis heureux que nous ayons réussi à faire un pas de plus dans cette direction et nous sommes prêts à entamer des négociations avec le Conseil et la Commission.»

Publicité

Prochaines étapes

Le Parlement est désormais prêt à entamer des négociations avec le Conseil et vise à finaliser le processus au premier semestre 2023, afin que les nouvelles règles puissent être en place avant les élections européennes de 2024.

Plus d'information 

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance