Suivez nous sur

Commission européenne

La Commission agit pour améliorer la protection des travailleurs avec de nouvelles limites d'exposition pour le plomb et les diisocyanates

PARTAGEZ:

Publié le

on

Le 13 février, la Commission a pris des mesures pour améliorer encore la protection des travailleurs contre les risques pour la santé liés à l'exposition à des produits chimiques dangereux : plomb et diisocyanates. Dans le cas du plomb, une limite d'exposition considérablement réduite contribuera à prévenir les problèmes de santé des travailleurs, affectant par exemple les fonctions de reproduction et le développement du fœtus. Pour les diisocyanates, une nouvelle limite d'exposition permettra d'éviter les cas d'asthme et d'autres maladies respiratoires.

Concrètement, la Commission propose de modifier deux directives: Directive 2004 / 37 / CE relative à la protection des travailleurs contre les risques liés à l'exposition à des substances cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques au travail (CMRD) pour le plomb, et Directive 1998 / 24 / CE relative à la protection des travailleurs contre les risques liés aux agents chimiques au travail (Directive Agents Chimiques, CAD) pour le plomb et les diisocyanates.

Nicolas Schmit, commissaire à l'emploi et aux droits sociaux, a déclaré: «Aujourd'hui, nous tenons notre engagement de mieux protéger les travailleurs contre le plomb en introduisant des limites d'exposition considérablement réduites. En outre, nous proposons, pour la toute première fois, des valeurs limites de protection au niveau de l'UE pour les diisocyanates qui peuvent provoquer de l'asthme et d'autres maladies respiratoires. Cette proposition contribuera à créer des lieux de travail plus sains et plus sûrs, et elle protégera des centaines de milliers de travailleurs à travers l'UE, ce qui est un engagement clé dans le cadre du socle européen des droits sociaux.»

La proposition présentée aujourd'hui est le résultat d'un vaste processus de consultation, y compris une consultation en deux étapes avec les partenaires sociaux, et d'une étroite collaboration avec des scientifiques et des représentants des travailleurs, des employeurs et des États membres. La proposition de la Commission va maintenant être discutée par le Parlement européen et le Conseil.

A communiqué de presse est disponible en ligne.

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance