Suivez nous sur

Commission européenne

La Commission propose des possibilités de pêche pour 2023 dans la mer Baltique afin de rétablir les espèces

PARTAGEZ:

Publié le

on

Nous utilisons votre inscription pour fournir du contenu de la manière que vous avez consentie et pour améliorer notre compréhension de vous. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Le 23 août, la Commission européenne a adopté sa proposition de possibilités de pêche pour 2023 pour la mer Baltique. Sur la base de cette proposition, les pays de l'UE détermineront les quantités maximales des espèces de poissons commerciales les plus importantes pouvant être capturées dans le bassin maritime.

La Commission propose d'augmenter les possibilités de pêche pour le hareng central et la plie, tout en maintenant les niveaux actuels pour le saumon et les niveaux de prises accessoires de cabillaud occidental et oriental, ainsi que de hareng occidental. La Commission propose de réduire les possibilités de pêche pour les quatre stocks restants couverts par la proposition, afin d'améliorer la durabilité de ces stocks et de leur permettre de se reconstituer.

Le commissaire à l'environnement, aux océans et à la pêche, Virginijus Sinkevičius, a déclaré: «Je reste préoccupé par le mauvais état environnemental de la mer Baltique. Malgré quelques améliorations, nous souffrons toujours des effets combinés de l'eutrophisation et de la lenteur des réponses à relever ce défi. Nous devons tous prendre nos responsabilités et agir ensemble. C'est la seule façon de s'assurer que nos stocks de poissons redeviennent sains et que nos pêcheurs locaux puissent à nouveau compter sur eux pour leur subsistance. La proposition d'aujourd'hui va dans ce sens."

Au cours de la dernière décennie, les pêcheurs et les femmes de l'UE, l'industrie et les pouvoirs publics ont déployé des efforts considérables pour reconstituer les stocks de poissons dans la mer Baltique. Lorsque des avis scientifiques complets étaient disponibles, les possibilités de pêche avaient déjà été fixées conformément au principe du rendement maximal durable (PME) pour sept des huit stocks, couvrant 95 % des débarquements de poisson en volume. Cependant, les stocks commerciaux de cabillaud de l'Ouest et de l'Est, de hareng de l'Ouest et les nombreux stocks de saumon du sud de la mer Baltique et des rivières des États membres de l'UE de la Baltique méridionale subissent une forte pression environnementale due à la perte d'habitat, en raison de la dégradation de leur habitat environnement.

Les totaux admissibles de captures (TAC) proposés aujourd'hui sont fondés sur les meilleurs avis scientifiques disponibles évalués par des pairs de la Conseil international pour l'exploration des mers (CIEM) et suivez les Plan de gestion pluriannuel de la Baltique (MAP) adopté en 2016 par le Parlement européen et le Conseil. Un tableau détaillé est disponible ci-dessous.

Morue

Pour les cabillaud de la Baltique orientale, la Commission propose de maintenir le niveau du TAC limité aux prises accessoires inévitables et toutes les mesures d'accompagnement de la Possibilités de pêche 2022. Malgré les mesures prises depuis 2019, date à laquelle les scientifiques ont pour la première fois sonné l'alarme sur le très mauvais état du stock, la situation ne s'est pas encore améliorée.

Publicité

L'état de cabillaud de la Baltique occidentale a malheureusement empiré et la biomasse est tombée à un niveau historiquement bas en 2021. La Commission reste donc prudente et propose de maintenir le niveau du TAC limité aux prises accessoires inévitables, et toutes les mesures d'accompagnement à partir des possibilités de pêche de 2022.

Hareng

La taille des stocks de hareng de la Baltique occidentale reste en dessous des limites biologiques de sécurité et les scientifiques recommandent pour la cinquième année consécutive l'arrêt de la pêche au hareng de l'Ouest. La Commission propose donc de n'autoriser qu'un très petit TAC pour les prises accessoires inévitables et de maintenir toutes les mesures d'accompagnement de la Possibilités de pêche 2022.

Pour les hareng de la Baltique centrale, la Commission reste prudente, avec une proposition d'augmentation de 14 %. Ceci est conforme à l'avis du CIEM, car la taille du stock n'a toujours pas atteint des niveaux sains et repose uniquement sur les poissons nouveau-nés, ce qui est incertain. Là encore, conformément à l'avis du CIEM, la Commission propose de diminuer le niveau du TAC pour hareng dans le golfe de Botnie de 28 %, car le stock est tombé très près de la limite en dessous de laquelle il n'est pas soutenable. Enfin, pour Hareng de Riga, la Commission propose de diminuer le TAC de 4 % conformément à l'avis du CIEM.

Plie

Alors que l'avis du CIEM autoriserait une augmentation significative, la Commission reste prudente, principalement pour protéger le cabillaud - qui est une prise accessoire inévitable lors de la pêche à la plie. De nouvelles règles devraient bientôt entrer en vigueur, rendant obligatoire l'utilisation de nouveaux engins de pêche qui devraient réduire considérablement les prises accessoires de cabillaud. La Commission propose donc de limiter l'augmentation du TAC à 25 %.

Sprat

Le CIEM recommande une diminution pour le sprat. Cela est dû au fait que le sprat est une espèce de proie pour la morue, qui n'est pas en bon état, il serait donc nécessaire pour le rétablissement de la morue. En outre, il existe des preuves de déclarations erronées de sprat, qui est dans un état fragile. La Commission reste donc prudente et propose de réduire le TAC de 20 %, afin de le fixer à la fourchette inférieure du rendement maximal durable (PME).   

de saumon

L'état des différentes populations de saumon de rivière dans le bassin principal varie considérablement, certaines étant très faibles et d'autres en bonne santé. Afin d'atteindre l'objectif de RMD, le CIEM a conseillé l'année dernière la fermeture de toutes les pêcheries de saumon dans le bassin principal. Pour les eaux côtières du golfe de Botnie et de la mer d'Åland, l'avis indiquait qu'il serait acceptable de maintenir la pêcherie pendant l'été. L'avis du CIEM reste inchangé cette année, la Commission propose donc de maintenir le niveau du TAC et toutes les mesures d'accompagnement à partir des possibilités de pêche de 2022. 

Prochaines étapes

Le Conseil examinera la proposition de la Commission en vue de son adoption lors d'une réunion ministérielle les 17 et 18 octobre.

Contexte

La proposition relative aux possibilités de pêche s'inscrit dans le cadre de l'approche de l'Union européenne visant à ajuster les niveaux de pêche aux objectifs de durabilité à long terme, appelés rendement maximal durable (RMD), d'ici 2020, comme convenu par le Conseil et le Parlement européen lors de la Politique commune de la pêche. La proposition de la Commission est également conforme aux intentions politiques exprimées dans la communication de la Commission 'Vers une pêche plus durable dans l'UE: état des lieux et orientations pour 2023' et avec le Plan pluriannuel de gestion du cabillaud, du hareng et du sprat en mer Baltique.

Plus d'information

Proposition de règlement du Conseil fixant les possibilités de pêche pour certains stocks halieutiques et groupes de stocks halieutiques applicables dans la mer Baltique pour 2023 et modifiant le règlement (UE) 2022/109 en ce qui concerne certaines possibilités de pêche dans d'autres eaux - COM/2022/415

Questions et réponses sur les possibilités de pêche en mer Baltique en 2023

Tableau : Aperçu des changements de TAC 2022-2023 (chiffres en tonnes sauf pour le saumon, qui est en nombre de morceaux)

 20222023
Stock et
zone de pêche CIEM ; subdivision
Accord du Conseil (en tonnes et % de variation par rapport au TAC 2020)proposition de la Commission
(en tonnes et % de variation par rapport au TAC 2021)
Morue de l'Ouest 22-24489 (-88%)489 (% 0)
Morue de l'Est 25-32595 (% 0)595 (% 0)
Hareng occidental 22-24788 (-50%)788 (% 0)
Hareng de Botnie 30-31111 345 (-5%)80 074(-28%)
Hareng de Riga 28.147 697 (+21%)45 643 (-4%)
Hareng central 25-27, 28.2, 29, 3253 653 (-45%)61 051 (+14%)
Sprat 22-32251 943 (+13%)201 554 (-20%)
Plie 22-329 050 (+25%)11 313 (+25%)
Saumon du bassin principal 22-3163 811 (-32%)63 811 (0%)
Saumon du golfe de Finlande 329 455 (+6%)9 455 (0%)

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance