Suivez nous sur

Budget de l'UE

Les députés votent pour inclure des mesures énergétiques dans les plans de relance nationaux

PARTAGEZ:

Publié le

on

Nous utilisons votre inscription pour fournir du contenu de la manière que vous avez consentie et pour améliorer notre compréhension de vous. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Le texte a été adopté jeudi en plénière par 471 voix contre 90 et 53 abstentions. Il stipule que tout pays de l'UE qui soumet une demande modifiée plan de résilience et de relance après l'entrée en vigueur de cette proposition devra inclure des mesures pour économiser l'énergie, produire des sources d'énergie propres et diversifier, conformément à la politique de l'UE REPowerEU Plan.

Accroître l'autonomie et lutter contre la précarité énergétique

La proposition initiale de la Commission a été modifiée par les députés pour améliorer le ciblage des chapitres REPowerEU, qui visaient à réduire la vulnérabilité énergétique de l'UE. Les nouvelles règles s'appliqueront aux mesures qui débuteront le 20 février 2022.

Les chapitres de RePowerEU comprennent des mesures qui donneront la priorité aux investissements dans la réduction de la pauvreté énergétique pour les ménages vulnérables, les petites et moyennes entreprises (PME) et les micro-entreprises.

Financements

Les députés aimeraient voir 20 milliards d'euros supplémentaires de subventions de la part de la Commission. Cela doit provenir d'une précédente vente aux enchères de quotas d'émission nationaux, dans le cadre du Système d'échange d'émissions de l'UE. Il remplacera les quotas de l'UE Réserve de stabilité du marché. Les députés demandent également à la Commission d'identifier des sources de financement supplémentaires pour compléter le financement des activités de REPowerEU, telles que la flexibilité dans l'utilisation des fonds non dépensés du cycle budgétaire 2014-2020.

Ces subventions seraient réparties entre les États membres en tenant compte de leur taux de dépendance énergétique, de l'augmentation des coûts liés à l'énergie pour les ménages et de la part des combustibles fossiles dans la consommation intérieure brute d'énergie.

Publicité

Lors de la mise en œuvre de nouvelles mesures, les États membres doivent tenir compte de la contribution des autorités régionales, des ONG et des partenaires sociaux.

Mesures transfrontalières et climat

Les députés demandent aux pays de l'UE de veiller à ce qu'au moins 35 % des dépenses de leur chapitre REPowerEU soient consacrées à des mesures ayant des dimensions ou des effets multinationaux, même si elles sont menées par un membre de l'UE, sauf exception spéciale de la Commission.

Ils ont convenu que le principe de ne pas causer de dommage significatif doit être appliqué aux chapitres REPowerEU à moins que certaines conditions ne soient remplies. Cela s'applique uniquement aux mesures qui seront en vigueur au 31 décembre 2024.

Parlement européen Président Roberta Metsola a déclaré: "Le vote d'aujourd'hui nous montre que nous sommes prêts à utiliser chaque euro de nos fonds européens pour aider les États membres à faire face à la crise énergétique."

Siegfried Muresan, co-rapporteur, a déclaré : "Les coûts de l'énergie ont fortement augmenté, ce qui est extrêmement préjudiciable pour les citoyens les plus vulnérables. Cette crise est l'une des principales raisons pour lesquelles l'indépendance et la sécurité énergétiques sont si importantes. Cet objectif sera atteint par le plan "REPowerEU". La position du Parlement est claire : nous voulons cesser de dépendre des combustibles fossiles russes et investir plutôt dans les énergies renouvelables et d'autres sources d'énergie. Le Parlement insiste sur le fait que les projets ont une réelle valeur ajoutée européenne, comme les projets transfrontaliers.

Eider GARDIAZABAL ROBIAL (S&D.ES), le co-rapporteur a déclaré: "Pour aider les citoyens après la pandémie, nous avons envoyé un signal clair avec le financement NextGenerationEU. Juste au moment où nous pensions que c'était fini, Poutine a envahi l'Ukraine, provoquant une crise géopolitique et humanitaire, ainsi qu'une crise énergétique, alimentaire et inflationniste, pour laquelle nous disposions de différents outils. REPowerEU est l'un de ces instruments. Notre rapport a amélioré la proposition de la Commission en renforçant la lutte contre la pauvreté énergétique et en soutenant les ménages les plus vulnérables, en augmentant le rôle des autorités locales et en renforçant le "Do No Principe de "dommage significatif" pour protéger l'environnement.

Dragos PISLARU, Le co-rapporteur a déclaré : « Aujourd'hui, nous donnons à nos citoyens les outils pour faire face à cet hiver. Avec des projets qui réduiront notre dépendance aux combustibles fossiles russes. Pour rendre notre continent plus durable et plus vert pour les générations futures, nous y investissons. Nous avons créé le Fonds pour la relance et la résilience il y a deux ans, guidés par le principe de solidarité. Nous nous associons maintenant à REPowerEU pour aider les gouvernements à améliorer leurs plans de relance grâce à plus d'efficacité énergétique, de pauvreté énergétique et de ressources énergétiques vertes.

Prochaines étapes

Le vote en plénière est le mandat de négociation pour les futures négociations avec les pays de l'UE.

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance