Suivez nous sur

Politique

Semaine à venir : Les jeux sont faits

PARTAGEZ:

Publié le

on

Nous utilisons votre inscription pour fournir du contenu de la manière que vous avez consentie et pour améliorer notre compréhension de vous. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Au cas où vous l'auriez manqué, la France a lancé sa présidence du Conseil de l'Union européenne. En fin de semaine dernière (6-7 janvier), la Présidence française a invité le Collège des commissaires à Paris pour le lancement officiel de son mandat à la barre. Von der Leyen a terminé la visite par une tournée épuisante avec des discours d'accompagnement au Sénat, à l'Assemblée, au Panthéon et une déclaration commune et des questions (seulement quatre).

La présidence, bien que régie principalement par l'agenda déjà bien chargé de l'UE, peut être l'occasion pour le président sortant de mettre le pied sur la pédale pour certains dossiers. L'UE est une négociation constante et toute présidence doit choisir ses combats ; Macron est ambitieux et un combattant alors attendez-vous à beaucoup d'eux. 

Macron a reçu des critiques pour avoir pris la présidence (l'ordre peut être remanié) alors qu'il combattra également une élection présidentielle. Bien qu'il n'ait pas encore officiellement annoncé sa nomination, on pense qu'il utilisera le rôle présidentiel supplémentaire pour souligner ce que la France peut accomplir en tant que (ou peut-être même « le ») phare de l'Union européenne. Dans un domaine par ailleurs eurosceptique à euro-cynique, cela le distingue des autres coureurs. La visite très solennelle au Panthéon pour honorer et marquer le rôle de Jean Monnet et de l'ancienne présidente du Parlement européen Simone Veil, a souligné à quel point l'UE fait partie du « patrimoine » français et fait autant partie de son identité que l'Arc de Triomphe . 

Il existe une longue liste de priorités, notamment faire passer la loi sur le marché numérique et les services numériques, convenir d'un impôt minimum sur les sociétés, ainsi que des règles de salaire minimum, une nouvelle architecture de sécurité pour l'Europe et un grand sommet UE-Afrique. Il s'agit d'une liste qui répond à certaines des préoccupations de la population française concernant l'Union européenne en tant que projet qui fait avancer les intérêts des entreprises sans se soucier des travailleurs en difficulté ou des petites entreprises, mais qui comprend également la nécessité de relever de front les défis de l'avenir. Avec l'intégration de l'énergie nucléaire dans la taxonomie des investissements verts, Macron peut déjà remporter une victoire importante. 

Publicité

'Événements, cher garçon, événements'

Qu'est-ce qui peut mal tourner ? Surcité, je le sais, mais lorsque l'ancien Premier ministre britannique Harold Macmillan a été interrogé sur les défis pour son administration par un journaliste, il aurait répondu : "Des événements, mon cher, des événements".

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a convoqué vendredi 7 janvier une réunion extraordinaire pour discuter du renforcement massif des troupes russes aux frontières de l'Ukraine, menaçant d'une invasion imminente. L'OTAN et l'UE ont promis de réagir par des sanctions prohibitives si la Russie prenait de nouvelles mesures. La situation a été encore compliquée par les turbulences au Kazakhstan avec une demande du président Tokayev pour l'aide de la Russie à travers l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) pour rétablir la stabilité. L'OTSC est une organisation de sécurité collective qui se considère similaire à l'OTAN, mais parmi les différences évidentes, l'OTAN n'a jamais été appelée pour protéger l'un de ses membres des manifestations nationales. 

Publicité

Tous les regards seront tournés vers les discussions américano-russes à Genève aujourd'hui. La Russie se présente avec une longue liste de demandes inacceptables. Les États-Unis gardent leurs cartes près de leur poitrine, mais un porte-parole a déclaré la semaine dernière : « Il n'y aura aucun engagement ferme pris dans ces pourparlers, qui seront sérieux et concrets, mais de nature exploratoire. Tout ce qui a été discuté devra à la fois revenir à Washington pour examen et également être abordé avec les partenaires et les alliés plus tard dans la semaine. » 

Les ministres de la défense et des affaires étrangères de l'UE se réuniront de manière informelle à Brest, en France, plus tard dans la semaine pour discuter des développements. 

Haut, haut et loin

L'inflation européenne a atteint un nouveau sommet de 5% le mois dernier. Alors qu'un nouveau président de la Bundesbank prend ses fonctions, il y aura de plus en plus d'inquiétudes quant à savoir si cela va rester quelque chose qui est susceptible de s'atténuer dans les mois à venir, à mesure que les chaînes d'approvisionnement s'adaptent et que les prix de l'énergie - espérons-le - baissent. récemment, Isabel Schnabel, conseil d'administration de la Banque centrale européenne, a reconnu que la transition verte présente des risques importants à la hausse : « La combinaison d'une capacité de production insuffisante d'énergies renouvelables à court terme, d'investissements limités dans les combustibles nous risquons de faire face à une période de transition éventuellement prolongée au cours de laquelle la facture énergétique va augmenter. »

Le Parlement européen se remet au travail, pour une série de réunions pré-plénières chargées de commissions et de groupes politiques à Bruxelles. Des décisions seront prises concernant la future présidence du Parlement et la distinction devrait revenir à la députée maltaise PPE, Roberta Metsola. 

Principaux problèmes soulignés par le Parlement

Annonces politiques : Ta commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs lancera la discussion sur une proposition législative sur la transparence et le ciblage de la publicité politique. Le projet de loi exigerait que toute publicité politique soit clairement étiquetée et inclue des informations sur qui l'a payée et combien. Les règles proposées créeront un environnement plus sûr pour les consommateurs, car elles incluent également des mesures sur l'utilisation des techniques d'amplification. (Lundi).

Frontières Biélorussie/UE : La commission des libertés civiles entendra parler de la récente proposition de mesures temporaires en cas d'afflux soudain de ressortissants de pays tiers du vice-président de la Commission Schinas et du commissaire aux affaires intérieures Johansson. Ces mesures donneraient à la Pologne, la Lettonie et la Lituanie une plus grande flexibilité pour faire face à l'arrivée, organisée par le régime Loukachenka, de migrants et de demandeurs d'asile à leurs frontières (jeudi).

Nouvelles sources de revenus de l'UE : La commission des budgets discutera avec le commissaire Hahn des trois nouvelles « ressources propres » proposées pour le budget de l'UE, fondées sur un système d'échange de quotas d'émission (ETS) révisé de l'UE, le mécanisme d'ajustement aux frontières du carbone (CBAM) et comprenant une part des futurs les revenus de l'impôt sur les sociétés, attendus une fois l'accord OCDE/G20 en place au niveau de l'UE (jeudi).

Vaccins/pays en développement : Les commissions du développement et des affaires étrangères débattront de l'accès aux vaccins COVID-19 dans les pays en développement, y compris de l'engagement de l'UE à partager 700 millions de doses d'ici la mi-2022, avec des représentants d'organisations internationales (jeudi).

Élection du président et du bureau du PE : Les groupes politiques prépareront la session plénière du 17 au 20 janvier à Strasbourg, où les députés éliront leur président, 14 vice-présidents et cinq questeurs. Le Parlement décidera également de la composition de ses commissions permanentes et sous-commissions et débattra des priorités de la prochaine présidence française du Conseil de l'UE, avec le président Emmanuel Macron.

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.
Publicité
Publicité

Tendance