Suivez nous sur

Eurobaromètre

Eurobaromètre : L'optimisme quant à l'avenir de l'UE au plus haut depuis 2009

PARTAGEZ:

En cliquant sur ce bouton,

on

Nous utilisons votre inscription pour fournir du contenu de la manière que vous avez consentie et pour améliorer notre compréhension de vous. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Les attitudes envers l'UE restent positives et globalement stables, selon le dernier Eurobaromètre Standard réalisé en juin-juillet 2021.

L'optimisme quant à l'avenir de l'UE a atteint son plus haut niveau depuis 2009 et la confiance dans l'UE reste à son plus haut depuis 2008. Le soutien à l'euro reste stable à son plus haut niveau depuis 2004. L'enquête indique également une amélioration significative de la perception de la l'état des économies nationales.

Les citoyens européens identifient la situation économique comme leur principale préoccupation au niveau de l'UE, suivie par l'environnement et le changement climatique et par l'immigration. La santé reste le principal enjeu au niveau national, légèrement devant la situation économique du pays.

Publicité

La majorité des Européens sont satisfaits des mesures prises par l'UE et par les gouvernements nationaux contre la pandémie de coronavirus et pensent que le plan de relance NextGenerationEU sera efficace pour répondre aux effets économiques de la pandémie. Près des deux tiers font confiance à l'UE pour prendre les bonnes décisions à l'avenir pour répondre à la pandémie.

1. Optimisme quant à l'avenir de l'Union européenne

L'optimisme quant à l'avenir de l'UE a fortement augmenté depuis l'été 2020, les deux tiers des personnes interrogées ayant désormais une opinion positive (66%, +6 points de pourcentage). Il s'agit du niveau le plus élevé depuis l'automne 2009. Un peu plus de trois répondants sur dix sont pessimistes quant à l'avenir de l'UE (31%, -7) - le niveau le plus bas depuis 2009.

Publicité

Une nette majorité est optimiste quant à l'avenir de l'UE dans 26 États membres, tandis que l'opinion publique reste divisée en Grèce. L'optimisme a augmenté dans 22 pays depuis l'été 2020, avec de très fortes augmentations à Malte (75%, +25), en Italie (67%, +18) et au Portugal (76%, +15). Du fait de ces changements, l'optimisme est désormais l'opinion majoritaire en Italie (67 %) et en France (53 %).

2. Image et confiance dans l'UE

Après une forte augmentation entre l'été 2020 et l'hiver 2020-2021, l'image positive de l'UE reste à un niveau relativement élevé (45%) et est l'opinion majoritaire dans 20 États membres de l'UE (image neutre 38%, image négative 16%) . Les résultats les plus élevés sont observés en Irlande (70%) et au Portugal (62%).

Près de la moitié des Européens font confiance à l'Union européenne (49%). Cela reste le niveau global le plus élevé enregistré depuis le printemps 2008. La confiance dans les gouvernements nationaux a légèrement augmenté (37%) tandis que la confiance dans les parlements nationaux est restée stable à 35%.

3. Principales préoccupations aux niveaux européen et national

La situation économique a regagné la première place en tant que problème le plus important auquel l'UE est confrontée avec 27% de mentions (-8 points de pourcentage par rapport à l'hiver 2020-2021). L'environnement et le changement climatique sont passés de la quatrième place à la deuxième place égale (25 %, +5), partagé avec l'immigration (25 %, +7), suivi à la quatrième place égale par l'état des finances publiques des États membres et par la santé (tous deux 22%). Les mentions de la santé ont fortement baissé depuis l'hiver 2020-2021 (22 %, -16), alors qu'elle était en première position.

Au niveau national, la santé reste l'enjeu le plus important, même si les mentions ont considérablement diminué depuis l'hiver 2020-2021 (28%, -16). La situation économique arrive en deuxième position, citée par un peu plus d'un quart des répondants (26%, -7).

4. La situation économique actuelle et l'euro

Depuis l'hiver 2020-2021, la proportion de répondants estimant que la situation de leur économie nationale est « mauvaise » a nettement diminué (-11), même si cela reste majoritaire (58%).

40% des citoyens de l'UE estiment désormais que leur situation économique nationale est « bonne », une augmentation significative (+11) après que trois enquêtes consécutives aient montré une baisse. Cependant, ce niveau d'appréciation positive reste inférieur à ceux mesurés sur la période printemps 2017 – automne 2019.

Les perceptions de la situation actuelle de l'économie nationale varient considérablement d'un État membre à l'autre, allant de 89 % au Luxembourg qui pensent que c'est bien à 9 % en Grèce qui pensent de même.

Le soutien à l'euro dans la zone euro est resté stable depuis l'hiver 2020-2021, à son plus haut niveau depuis 2004, à 79%. Un pourcentage élevé de personnes interrogées dans l'ensemble de l'UE, stable au plus haut niveau jamais enregistré (70 %), partage également ce point de vue.

5. La pandémie de coronavirus et l'opinion publique dans l'UE

La satisfaction à l'égard des mesures prises par l'Union européenne pour lutter contre la pandémie de coronavirus a considérablement augmenté depuis l'hiver 2020-2021, avec plus de la moitié des citoyens de l'UE désormais satisfaits (51%, +8). L'insatisfaction a diminué (41%, -8), tandis que 8% des citoyens disent ne pas savoir (stable).

La satisfaction des citoyens vis-à-vis des mesures prises par leur gouvernement national pour lutter contre la pandémie de coronavirus a également nettement augmenté pour devenir l'opinion majoritaire (53%, +10 depuis l'hiver 2020-2021). 46% sont insatisfaits (-10), tandis que 1% (stable) disent ne pas savoir.

Près des deux tiers des Européens font confiance à l'UE pour prendre les bonnes décisions sur la pandémie à l'avenir (65%, +6 depuis l'hiver 2020-2021). C'est l'opinion majoritaire dans tous les États membres de l'UE.

Une majorité d'Européens pense que NextGenerationEU, le plan de relance de l'UE, sera efficace pour répondre aux effets économiques de la pandémie de coronavirus (57%, +2 depuis l'hiver 2020-2021).

Près de sept Européens sur dix ont déclaré avoir déjà été vaccinés au moment du travail de terrain en juin-juillet, ou souhaiteraient se faire vacciner contre le COVID-19 le plus tôt possible (69%) et 9% ont déclaré qu'ils « aimeraient pour le faire quelque temps en 2021 ».

Contexte

Le « Printemps 2021 – Eurobaromètre standard » (EB 95) a été mené par le biais d'entretiens en face-à-face et en ligne entre le 14 juin et le 12 juillet 2021 dans les 27 États membres de l'UE. Certaines questions ont également été posées dans douze autres pays ou territoires(1). 26,544 27 entretiens ont été menés dans les États membres de l'UE-XNUMX.

Eurobaromètre

Eurobaromètre : utilisation et perception des communications électroniques dans l'UE par les Européens

En cliquant sur ce bouton,

on

La Commission a publié les résultats de la dernière Enquête Eurobaromètre sur les communications électroniques dans l'UE. L'enquête, menée de novembre à décembre 2020 et de février à mars 2021, montre l'utilisation et la satisfaction des Européens vis-à-vis des services de communications électroniques, y compris avec Internet, l'accès à la téléphonie fixe et mobile, les offres groupées de services, l'itinérance, les communications d'urgence et internationales au sein de l'UE. et plus. L'enquête indique que presque tous les Européens ont des téléphones portables (96% des répondants), tandis que 53% ont des lignes téléphoniques fixes. En ce qui concerne les connexions Internet, 81 % des citoyens sont satisfaits de la qualité des vitesses de téléchargement et 82 % de la qualité des vitesses de téléchargement. Ces chiffres sont plus faibles dans les villages ruraux, où 77% des personnes interrogées sont satisfaites de la qualité de leurs connexions.

Un tiers (33%) des personnes interrogées ont connu une vitesse Internet mobile inférieure lors de l'itinérance dans un autre pays de l'UE par rapport à leur pays d'origine. Cette édition de l'Eurobaromètre a également interrogé les citoyens sur les effets de la pandémie de coronavirus sur leurs abonnements à Internet et a constaté que 7 % des Européens ont modifié leur abonnement à Internet, tandis que 3 % ont changé de fournisseur Internet. Concernant les communications d'urgence, 74% des Européens déclarent que dans leur propre pays ils appelleraient le numéro 112 et 41% composeraient le 112 lorsqu'ils se trouvent dans un autre pays. L'Eurobaromètre s'inscrit dans le contexte de la Code européen des communications électroniques, qui a mis à jour le cadre réglementaire des communications électroniques de l'UE en 2018 pour étendre les droits des consommateurs et les incitations des opérateurs à investir dans les réseaux avancés. Suite informations sur les résultats et l’équipe de Rapport Eurobaromètre sont disponibles en ligne.

Publicité

Continuer la lecture

EU

L'Eurobaromètre montre un soutien public record à l'euro et un large soutien à l'introduction de règles d'arrondi

En cliquant sur ce bouton,

on

Le soutien du public à l'euro a atteint un niveau record, selon la dernière enquête Eurobaromètre de la Commission européenne. Un record de 80% des personnes interrogées estiment que l'euro est bon pour l'UE et 70% considèrent que l'euro est bon pour leur propre pays. L'enquête Eurobaromètre a été menée auprès de quelque 17,700 19 personnes interrogées dans les 22 États membres de la zone euro entre le 29 et le 2021 mars 67. L'enquête Eurobaromètre et les résultats d'une consultation publique ouverte distincte révèlent qu'un nombre croissant de citoyens soutiennent les règles d'arrondi et la suppression d'un et pièces de deux cents. L'Eurobaromètre montre que 19% du public sont favorables à la suppression des pièces de un et deux centimes d'euro en arrondissant obligatoirement (à la hausse ou à la baisse) le montant final des achats aux cinq centimes les plus proches. Il y a un soutien majoritaire pour cela dans les 72 États membres de la zone euro. Le résumé de la consultation publique ouverte sur les règles d'arrondi montre que 71% des personnes interrogées ne trouvent pas utiles les pièces de un et deux centimes d'euro et 71% considèrent que des règles d'arrondi aux cinq centimes d'euro près devraient être introduites. Une majorité de répondants considère que les règles d'arrondi devraient être obligatoires (77%) et harmonisées dans la zone euro (17,033%). La consultation publique a attiré 15 28 réponses. La consultation publique s'est déroulée sur 2020 semaines, entre le 11 septembre 2021 et le XNUMX janvier XNUMX. L'enquête Eurobaromètre est disponible ici. Les résultats de la consultation publique sur les règles d'arrondi sont disponibles ici.

Publicité

Continuer la lecture

EU

Élections: le réseau européen de coopération en matière électorale discute de la publicité politique, car plus de la moitié des Européens se sentent exposés à la désinformation

En cliquant sur ce bouton,

on

Le 25 mars, la Commission européenne a convoqué la neuvième réunion du Réseau européen de coopération sur les élections discuter, entre autres, de la transparence de la publicité politique. Selon les chiffres de l'Eurobaromètre publiés aujourd'hui, près de quatre Européens sur dix ont vu des publicités en ligne qu'ils ne pouvaient pas clairement identifier comme politiques, tandis que plus de cinq sur dix déclarent avoir été exposés à la désinformation. Comme annoncé dans le Plan d'action pour la démocratie européenne, la Commission présentera une initiative visant à assurer une plus grande transparence dans la publicité politique plus tard cette année.

Věra Jourová, vice-présidente des valeurs et de la transparence, a déclaré: «Il y a un besoin évident d'une plus grande transparence dans la publicité politique en ligne. Un Européen sur trois ne pouvait pas dire si une publicité en ligne les ciblant était politique ou non. Ce n'est pas juste. Les mêmes règles devraient s'appliquer en ligne et hors ligne. »

Le commissaire à la justice Didier Reynders a déclaré: «L'Eurobaromètre montre l'évolution des tendances électorales en Europe. Compte tenu de la pandémie de coronavirus, six Européens sur dix sont favorables au vote à distance. Rendre la numérisation accessible à tous est déjà à l'ordre du jour et nous allons pousser plus loin pour garantir que personne ne soit laissé pour compte. »

Publicité

Les participants de la Réseau européen de coopération sur les élections a également discuté de la désinformation dans le contexte des élections et sera informé des travaux du système d'alerte rapide. L'Eurobaromètre publié aujourd'hui montre que, par rapport à 2018, moins d'Européens craignent que les élections soient manipulées par des cyberattaques (57%, -4pp) ou des fraudes lors du vote à distance (63%, -5pp). En outre, une majorité écrasante de huit Européens sur dix estiment que les réseaux sociaux en ligne et les plateformes Internet devraient respecter les mêmes règles que les médias traditionnels en période préélectorale. L'Eurobaromètre d'aujourd'hui et une fiche d'information sont disponibles ici. Plus d'informations sur le réseau européen de coopération sur les élections sont disponibles ici.

Publicité
Continuer la lecture
Publicité
Publicité
Publicité

Tendance