Suivez nous sur

Commission européenne

Agriculture: la Commission approuve une nouvelle indication géographique des États-Unis

En cliquant sur ce bouton,

on

La Commission a approuvé l'inclusion de «Willamette Valley' vins des Etats-Unis au registre des Indications Géographiques Protégées (IGP). 'Willamette Valley' sont des vins tranquilles (rouge, rosé et blanc) et des vins mousseux produits dans la partie nord-ouest de l'Oregon, bordée au nord par le fleuve Columbia, à l'ouest par les montagnes de la chaîne côtière, au sud par la Montagnes Calapooya, et à l'est par les montagnes Cascade. Les caractéristiques organoleptiques uniques des vins de la 'Vallée de la Willamette' incluent la luminosité et les aspects de fruits frais, avec l'acidité apportée par le climat frais protégé.

La vallée de Willamette, en raison de sa latitude nord élevée, de sa proximité avec un océan froid et des vignobles en pente ombragés par la pluie, présente un style unique de vin nord-américain. Cette nouvelle dénomination est le deuxième produit américain à être protégé, et viendra s'ajouter à la liste des 1,621 XNUMX vins déjà protégés. La politique de qualité de l'UE vise à protéger les noms de produits spécifiques afin de promouvoir leurs caractéristiques uniques, liées à leur origine géographique ainsi qu'au savoir-faire traditionnel. Plus d'informations sur le Systèmes de qualité de l'UE et dans la base de données eAmbrosia.

Continuer la lecture

République tchèque

NextGenerationUE : la présidente von der Leyen en Tchéquie présentera l'évaluation de la Commission sur le plan de relance national

En cliquant sur ce bouton,

on

Aujourd'hui (19 juillet), la présidente de la Commission Ursula von der Leyen (photo) sera en Tchéquie pour présenter l'évaluation de la Commission sur le plan national de relance et de résilience dans le NextGenerationEU. Lundi matin, la présidente von der Leyen se rendra à Prague pour rencontrer le Premier ministre Andrej Babiš, ainsi que la vice-présidente Věra Jourová. Elle visitera également l'Opéra d'État de Prague et l'Opéra d'État et le Musée national, et discutera des investissements dans l'efficacité énergétique. 

Continuer la lecture

Commission européenne

Justice internationale: la Commission propose à l'UE d'adhérer à la Convention sur les jugements de La Haye

En cliquant sur ce bouton,

on

La Commission a adopté une proposition d'adhésion de l'UE à la Convention sur le jugement de La Haye, un traité international qui facilite la reconnaissance et l'exécution des jugements en matière civile et commerciale dans les juridictions étrangères. Le commissaire à la justice Didier Reynders a déclaré : « Faire respecter ses droits dans un pays en dehors de l'UE peut être très fastidieux, tant pour les particuliers que pour les entreprises. L'adhésion de l'UE à la Convention sur les jugements de La Haye améliorerait la sécurité juridique et permettrait aux citoyens et aux entreprises de gagner du temps et de l'argent. La durée moyenne des procédures diminuerait considérablement.

Actuellement, les citoyens et les entreprises de l'UE qui souhaitent qu'un jugement rendu dans l'UE soit reconnu et exécuté dans un pays tiers sont confrontés à de nombreux problèmes juridiques en raison de l'absence d'un cadre international. Cette insécurité juridique ainsi que les coûts associés peuvent amener les entreprises et les citoyens à renoncer à poursuivre leurs réclamations ou à décider de ne pas s'engager dans des transactions internationales.

La Convention sur la reconnaissance et l'exécution des jugements étrangers en matière civile ou commerciale, adoptée en juillet 2019, offre un cadre juridique complet avec des règles claires quant à la reconnaissance et l'exécution des jugements étrangers. La proposition de la Commission devra maintenant être adoptée par le Conseil, avec l'approbation du Parlement européen, pour que l'UE adhère à la Convention. Plus d'informations sur la coopération internationale en matière de justice civile sont disponibles ici.

Continuer la lecture

Commission européenne

La Commission adopte une proposition de pacte pour la recherche et l'innovation en Europe

En cliquant sur ce bouton,

on

La Commission a adopté sa proposition de recommandation du Conseil sur «Un pacte pour la recherche et l'innovation en Europe» afin de soutenir la mise en œuvre des politiques nationales de l'Espace européen de la recherche (EER). La proposition de Pacte définit des domaines prioritaires partagés pour une action commune à l'appui de l'EER, définit l'ambition des investissements et des réformes et constitue la base d'un processus simplifié de coordination et de suivi des politiques au niveau de l'UE et des États membres par le biais d'une plate-forme EER où les membres les États peuvent partager leurs approches de réforme et d'investissement pour améliorer les échanges de bonnes pratiques. Il est important de noter que pour garantir un EER percutant, le Pacte prévoit l'engagement avec les acteurs de la recherche et de l'innovation.

Une Europe digne de l'ère numérique Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive, a déclaré : « La pandémie nous a montré l'importance d'unir les efforts de recherche et d'innovation qui apportent rapidement des résultats sur le marché. Il nous a montré l'importance d'investir dans des priorités stratégiques convenues conjointement entre les États membres et l'UE. Le Pacte pour la recherche et l'innovation que nous proposons aujourd'hui facilitera une meilleure collaboration et unira nos efforts pour aborder les objectifs de recherche et d'innovation qui comptent le plus pour l'Europe. Et cela nous permettra à tous d'apprendre les uns des autres.

La commissaire à l'innovation, à la recherche, à la culture, à l'éducation et à la jeunesse, Mariya Gabriel, a déclaré : « Le Pacte pour la recherche et l'innovation est le premier jalon de notre ambition pour un Espace européen de la recherche simplifié et plus efficace. L'objectif du Pacte est de favoriser le futur processus de dialogue avec les acteurs clés en mettant clairement l'accent sur le partage des meilleures pratiques et en facilitant la collaboration des États membres pour investir et se coordonner sur des objectifs communs de recherche et d'innovation.

Le pacte a été annoncé dans la communication de la Commission sur 'Un nouvel EER pour la Recherche et l'Innovation' de septembre 2020 et approuvé par Conclusions du Conseil sur le nouvel EER en décembre 2020. Vous trouverez plus d'informations ici.

Continuer la lecture
Publicité
Publicité

Tendance