Suivez nous sur

Kazakhstan

Le Kazakhstan et les États-Unis poursuivent un dialogue constructif sur les droits de l'homme et les réformes démocratiques

PARTAGEZ:

Publié le

on

La troisième réunion du Dialogue annuel de haut niveau sur les droits de l'homme et les réformes démocratiques entre la République du Kazakhstan et les États-Unis s'est tenue à Astana, coprésidée par l'Assistant du Président de la République du Kazakhstan pour les affaires internationales, Yerzhan Kazykhan, et le Uzry Zeya, sous-secrétaire d'État américain à la sécurité civile, à la démocratie et aux droits de l'homme.

Au cours de l'événement, les parties ont discuté de manière constructive de l'interaction entre le Kazakhstan et les États-Unis sur des questions d'intérêt mutuel dans le domaine des droits de l'homme. Les parties se sont concentrées sur la poursuite de la mise en œuvre du programme de réforme politique du président Kassym-Jomart Tokayev, qui comprend l'élargissement des droits des personnes handicapées, la lutte contre la traite des êtres humains, la garantie de la liberté de réunion, de la liberté d'expression, le soutien au développement des médias et le recouvrement des avoirs. et la lutte contre la corruption.

La partie américaine a réaffirmé son ferme engagement en faveur d'une coopération fructueuse et fiable fondée sur des intérêts mutuels et des valeurs communes. Le secrétaire d'État adjoint U. Zeya a déclaré le soutien continu des États-Unis aux réformes politiques et socio-économiques du président de la République du Kazakhstan K. Tokayev, soulignant l'importance de la mise en œuvre cohérente du plan d'action dans le domaine de la protection des droits de l'homme. droits humains et l'état de droit, signé par le Président du Kazakhstan en décembre de l'année dernière.

Une attention particulière a été accordée au renforcement de la politique de tolérance zéro à l'égard de la violence contre les femmes et les enfants. La partie américaine a notamment salué la décision adoptée le 15 avril de cette année. une loi qui durcit les sanctions en cas de violence domestique et de violence contre les enfants en République du Kazakhstan.

Les parties ont également discuté des questions de promotion des droits de l'homme au niveau des plates-formes multilatérales et régionales, y compris la coopération par le biais du Conseil des droits de l'homme de l'ONU et la mise en œuvre d'initiatives suite aux résultats du sommet C5+1 de l'année dernière à New York.

À la suite de la réunion, un accord a été conclu pour poursuivre l'interaction productive et tenir la prochaine réunion du Dialogue en 2025 à Washington.

Publicité

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance