Suivez nous sur

Kazakhstan

Le Kazakhstan adopte un décret sur les mesures de libéralisation de l'économie

PARTAGEZ:

Publié le

on

Nous utilisons votre inscription pour fournir du contenu de la manière que vous avez consentie et pour améliorer notre compréhension de vous. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Le 10 mai, le président kazakh Kassym-Jomart Tokayev a signé le décret sur les mesures de libéralisation de l'économie visant à garantir la liberté d'entreprendre en développant la concurrence, en réduisant la participation de l'État dans l'économie et en diminuant les coûts des entreprises.

Premièrement, il est envisagé de créer un bureau national de privatisation au sein de l'Agence kazakhe pour la protection et la promotion de la concurrence. Ce bureau sera chargé d'élaborer les normes relatives aux actifs de l'État éligibles à la privatisation et de dresser une liste de ces actifs.

Deuxièmement, des mesures sont prises pour renforcer l'autonomie, la qualité et l'indépendance de la gouvernance d'entreprise du Fonds souverain Samruk Kazyna et de ses filiales, ainsi que pour améliorer les procédures de passation des marchés qu'elles exécutent.

Troisièmement, un certain nombre de mesures spécifiques sont envisagées pour développer la concurrence sur les marchés de produits.

Quatrièmement, des mesures sont proposées pour améliorer les politiques réglementaires et libéraliser les procédures de création et de gestion d'une entreprise. Ainsi, il est prévu de simplifier et d'automatiser (numériser) l'accès des consommateurs aux services commerciaux fournis par des organisations quasi gouvernementales, les procédures d'obtention des conditions techniques et de connexion aux réseaux de services publics.

Il est chargé de fournir la possibilité d'utiliser des projets répondant aux normes internationales avancées pour la construction d'installations sans l'élaboration obligatoire de documents de conception et d'estimation conformément aux normes du Kazakhstan.

Cinquièmement, le décret comprend un ensemble de mesures visant à renforcer la protection des droits et des intérêts légitimes des entreprises, notamment par la dépénalisation des infractions pénales dans l'activité économique, la coordination avec les procureurs des mesures prohibitives et restrictives initiées par les agences gouvernementales, etc.

La mise en œuvre du décret accélérera et réduira considérablement la part du secteur public dans l'économie tout en créant davantage d'espace pour l'entreprise privée.

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance