Suivez nous sur

intelligence artificielle

Le nouveau modèle linguistique révolutionnaire d'une société belge d'IA détecte les discours de haine en ligne dans toutes les langues de l'UE

PARTAGEZ:

Publié le

on

La spin-off IA de l'Université d'Anvers, Textgain a franchi une nouvelle étape majeure dans la lutte contre les discours de haine et la désinformation sur Internet. Il a remporté en juin un prestigieux concours destiné aux développeurs européens d’IA. Il construit actuellement un outil d’IA robuste à partir de zéro. Cet outil détectera les discours de haine en ligne dans toutes les langues officielles européennes.

Gain de texte is building CaLICO over the next twelve months; it will be the world’s first advanced Large Language Model (LLM) that recognizes and processes hate speech in all official EU languages. The company aims to become the market leader in multilingual AI-based hate speech detection over the long term.

CEO Guy De Pauw said “large language models, especially commercial ones, refuse to process toxic language. This makes it almost impossible to use them to process hate speech. We are now building a language model from scratch that can process this type of content — but without generating it. That’s what makes us different”.

Textgain a récemment reçu une forte impulsion en tant que l'un des quatre gagnants du Large AI Grand Challenge, un concours prestigieux destiné aux développeurs européens d'IA auquel 94 entreprises internationales ont participé. Il a permis de gagner non seulement 250,000 XNUMX €, mais également deux millions d’heures de développement sur un supercalculateur européen, permettant une formation beaucoup plus rapide de nouveaux modèles d’IA. 

Le COO Redouan el Hamouchi a déclaré : « Dans notre monde numérisé, il existe un besoin croissant d'outils avancés pour modérer le contenu. Le multilinguisme est essentiel à cet égard. Nous sommes heureux de pouvoir former notre application plus rapidement, afin qu'elle puisse gérer différentes langues et cultures au sein de l'Union européenne ».

Gain de texte has great ambitions. The coming year will focus on the development of the AI ‘Hate Speech’ model, with a nominal value of several million euros. With a view towards international expansion, the company will then focus – from a vantage point as market leader – on the further development of SaaS applications.

Publicité

“We have a unique position in the saturated market of AI providers,” said De Pauw: “Firstly, because we are developing our own language model, instead of building on existing AI models. This immediately positions us alongside major players such as OpenAI, Google, and Meta. We also distinguish ourselves through our academic approach. We work together with policymakers, security services, social organizations and scientists. Reliability and precision are important  rather than generic solutions and unrealistic promises”.

Gain de texte remains committed to mapping social problems using AI technology. “The European Union has set strict standards,” said De Pauw. “The technology must be transparent, explainable, et ethical. These values are also in our DNA. It’s the only way to give people confidence in new technology.”   el Hamouchi confirmed : “Our strong ambition also reminds us of our enormous responsibility. That is why we do everything we can to ensure that we meet the highest ethical standards. We are building and will maintain very strict processes to protect privacy.”


Textgain est une spin-off d'IA de l'Université d'Anvers. L'entreprise est issue du centre de recherche en linguistique informatique et psycholinguistique (CLiPS) de l'université, où sont développées des techniques de recherche innovantes dans le domaine de la PNL. Textgain se concentre sur l'application de ces technologies pour relever les défis sociétaux, tels que la détection des discours de haine, de la désinformation et de l'extrémisme violent. Textgain est situé à Anvers, Belgique

 
 















































































Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance