Toujours pas de date #Brexit, mais vous pouvez prendre rendez-vous avec #EAPM

L’inscription pour la conférence annuelle de la présidence 7 d’EAPM s’achèvera à midi HEC aujourd'hui (mercredi 3 avril), écrit Alliance européenne pour la médecine personnalisée, directeur exécutif, Denis Horgan.

La saga en cours sur le Brexit ne manquera pas de fournir un sujet de discussion animé lors de l’événement qui se tiendra à Bruxelles la semaine prochaine (8-9, avril à la Fondation de l’Université), bien que ce ne soit certainement pas le seul.

Mais là sont En réalité, il se passe des choses en dehors du Brexit, et de nombreuses autres questions seront à l'ordre du jour de la manifestation EAPM.

C'est intitulé "Forward as one: l'innovation dans les soins de santé et la nécessité d'impliquer les décideurs”, Et permettra de créer un pont entre les législateurs et d’autres personnes afin de poursuivre les développements que l’Alliance a aidé à structurer dans divers domaines politiques.

C'est le guichet unique idéal, car les parties prenantes de toutes les disciplines et de tous les États membres s'unissent pour tracer la voie à suivre, malgré le Brexit.

Donc don»ça me manque FINAL possibilité de rejoindre un grand nombre de professionnels de l'industrie, de régulateurs gouvernementaux, de patients, d'universités, de chercheurs, de journalistes de la santé et bien plus encore afin de susciter une prise de conscience.

Le lien pour vous inscrire est ICI et voir l'ordre du jourcliquez ICI.

Corbyn à la rescousse?

Au Royaume-Uni, il s'avère que Theresa May a décidé d'aller voir le chef de l'opposition, Jeremy Corbyn, du parti travailliste, dans un geste qui a consterné les durs spécialistes du Brexite, mais qui, selon elle, pourrait lui permettre de "briser le blocage".

Elle fera également appel (encore une fois) à l'UE pour une nouvelle prolongation, mais qui aura toujours pour effet de sortir le Royaume-Uni de l'Union européenne avant la date butoir du mois de 22, mai.

Pourquoi cette date? Eh bien, les élections européennes ont lieu à partir du 23 de ce mois, mais il y a encore peu de chances pour que la Grande-Bretagne doive présenter des candidats dans les sondages.

À l'heure actuelle, personne ne sait vraiment.

Franchement, vous avez une meilleure chance de remporter un pari gagnant sur le Grand National de ce week-end à Aintree que de deviner ce qui se passera au Royaume-Uni avec seulement neuf jours avant la date de départ actuelle de 12, Avril.

Aucun accord n'est menaçant

Pour sa part, Bruxelles, sous la forme du négociateur en chef Michel Barnier, estime désormais qu'un scénario de "non-accord" est "très probable". Que ce soit ou non de la «kidologie», il est certain que certains partis politiques européens estiment que le fait que la Grande-Bretagne se précipite de la sorte sur la falaise du Brexit signalera aux autres États membres que quitter l'Union européenne n'est pas l'idée la plus intelligente.

Dans le même temps, M. Barnier a également déclaré que si les députés britanniques finissaient par soutenir "une relation sur le modèle de la Norvège", l'UE pourrait agir rapidement pour la faciliter.

Le Français a déclaré: "Si le Royaume-Uni le souhaite, nous sommes prêts à retravailler la déclaration politique, tant que les principes fondamentaux de l'UE sont respectés."

Il n'y a pas eu beaucoup de signes de cela si loin de l'Ile Sceptr'd, mais ne dites jamais «jamais»…

À Paris, le président français Emmanuel Macron - qui est sans doute le critique le plus dur de la farce à Westminster - a déclaré que l'Union “ne peut être l'otage d'une crise politique au UK ”.

Thest-il dit hier (2 Avril), aux journalistes après avoir eu une réunion avec Premier ministre irlandais Leo Varadkar.

Leo le Lion de Dublin, quant à lui, était totalement d'accord, affirmant que "l'UE ne devrait pas être consommée par le Brexit".

Fait intéressant, au cours des discussions des derniers jours, pas un dirigeant de l'UE n'a jugé bon de reconnaître aujourd'hui le 55ème anniversaire de l'ancien dirigeant de l'UKIP, Nigel Farage. Peut-être qu'ils ont oublié.

Dans d'autres nouvelles…

Et en parlant d'être oublié, tle parlement belge a déterminé que sdes survivants de certains maladies sérieuses(cancers en particulier) ne seront pas avoir à signalerces détails de leurs antécédents médicaux une fois que la maladie est partie pendant un certain temps.

Ces pratiques ont commencé avec le Français "droit à l'oubli”Loi et visent à faciliter les choses pour les survivants reçois jepolices d'assurance et aussi des hypothèques.

En ce qui concerne les élections, on parle beaucoup de la Spitzenkandidatenprocessus, et si cela sera réellement utilisé.

Le candidat principal du PPE, Martin Weber, suppose clairement qu'il le sera et a déjà visité 17 pays de l'UE as partie de son "tournée d'écoute," selon son équipe.

Pendant ce temps, Parlement des released un autre ensemble de saillies de siège, en utilisant sondages nationaux, sur la composition du institution après les élections.

Le parti de Weber devrait remporter des sièges 188, le groupe socialiste S & D 142 et ALDE 72.

Cependant, les chiffres baissent finalement. Pour les nouveaux députés et la nouvelle Commission, il existe toujours un débat en cours autour de Plans de la Commission pour action commune obligatoire sur l'ETS, et de nombreux autres éléments de santé à venir.

Avant cela (avril 16), un vote en plénière pour approuver lecertificat de protection supplémentaire une dispense de fabrication est prévue.

Et de retour en France, ses régulateur des médicaments (ANSM) a prolongé un délai - 19 Avril pour les experts à postuler pour faire partie des différents comités permanents de 15.

LeSe corps forment un une partie de le régulateur»s efforts à devenir more responsive et intégrer un "patients et utilisateurs" approche..

Les comités sont également orientés vers accroître la transparence en organisant davantage d'audiences publiques.

Donc, il y a beaucoup d'activités dans le monde de la santé, ce qui explique pourquoiIl est essentiel de dialoguer avec les responsables politiques de l'UE et des États membres pour plaider en faveur de la médecine personnalisée, en particulier en sensibilisant les candidats au Parlement européen, anciens et nouveaux.

L'événement de l'EAPM constitue le forum idéal. Nous espérons vous voir là-bas.

Le lien pour vous inscrire est ICI et voir l'ordre du jour, cliquez ICI.

Commentaires

Commentaires Facebook

Mots clés: , ,

Catégories: Une page d'accueil, Brexit, EU, Alliance européenne pour la médecine personnalisée, Santé, La médecine personnalisée, UK

Les commentaires sont fermés.