Suivez nous sur

Générale

La Russie interdit l'entrée à des dizaines d'autres Britanniques, dont Starmer, Cameron et Piers Morgan

PARTAGEZ:

Publié le

on

Nous utilisons votre inscription pour fournir du contenu de la manière que vous avez consentie et pour améliorer notre compréhension de vous. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Le drapeau britannique flotte à côté de l'ambassade britannique à Moscou, en Russie, le 15 mars 2018.

La Russie a annoncé lundi 1er août des sanctions contre 39 hommes politiques et responsables britanniques. Les sanctions leur interdisent d'entrer en Russie pour soutenir la "diabolisation" du pays.

Les cibles incluent Keir Starmer du Parti travailliste de l'opposition, l'ancien Premier ministre de David Cameron et les journalistes de télévision éminents Piers, Robert Peston et Huw Edwards.

Ces noms seront ajoutés aux noms de plus de 200 autres Britanniques que la Russie a déjà expulsés, y compris de nombreux politiciens britanniques les plus en vue.

Ces interdictions de voyager, qui reflètent celles que la Russie a imposées à d'autres pays occidentaux en réponse à l'invasion de l'Ukraine, sont symboliques car les relations sont déjà au plus bas et il est peu probable que l'une des personnes ciblées ait prévu de visiter le pays.

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré qu'il continuerait d'étoffer la liste.

Il a déclaré dans un communiqué que "Compte tenu de la volonté destructrice de Londres de faire tourner le volant des sanctions sous des prétextes clairvoyants et absurdes, les travaux visant à élargir la liste d'arrêt de la Russie se poursuivront".

Publicité

Par ailleurs, le procureur général russe a déclaré que la Fondation Calvert 22, une organisation à but non lucratif basée à Londres, avait été désignée comme "organisation indésirable".

Il a déclaré dans un communiqué qu'"il a été établi que son activité présente un risque pour les fondations et la sécurité de la Fédération de Russie".

L'organisation a été créée en 2009 par Nonna Matarkova, une économiste d'origine russe. Il se concentre sur les arts, la culture et l'histoire en Russie et en Europe de l'Est.

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.
Publicité

Tendance