Suivez nous sur

Stratégie de l'aviation pour l'Europe

La Commission approuve une mesure de soutien bulgare de 4.4 millions d'euros aux aéroports de Burgas et de Varna dans le contexte de l'épidémie de #Coronavirus

En cliquant sur ce bouton,

on

La Commission européenne a approuvé une mesure de soutien bulgare de 4.4 millions d'euros aux aéroports de Burgas et de Varna dans le contexte de l'épidémie de coronavirus. La mesure a été approuvée au titre de l'aide d'État Cadre temporaire. L'aide publique prendra la forme d'un report du paiement des redevances de concession dues par Fraport Twin Star Airport Management AD, la société gérant les deux aéroports, au gouvernement bulgare propriétaire des infrastructures des aéroports.

Le but de la mesure est d'aider les deux aéroports à faire face aux pénuries de liquidités auxquelles ils sont confrontés en raison de l'épidémie de coronavirus, en réduisant les coûts supportés par l'exploitant de l'aéroport. La Commission a estimé que la mesure était conforme aux conditions énoncées dans le cadre temporaire.

En particulier, le report de paiement ne pourra être accordé que jusqu'à la fin de cette année et sa durée sera d'un an. En outre, le report de paiement implique une rémunération minimale conforme au cadre temporaire.

La Commission a donc conclu que la mesure était nécessaire, appropriée et proportionnée pour remédier à une perturbation grave de l'économie d'un État membre, conformément à l'article 107, paragraphe 3, point b), du TFUE et aux conditions fixées dans le cadre temporaire. Sur cette base, la Commission a approuvé la mesure conformément aux règles de l'UE en matière d'aides d'État. Vous trouverez plus d'informations sur le cadre temporaire et d'autres mesures prises par la Commission pour faire face à l'impact économique de la pandémie de coronavirus ici.

La version non confidentielle de la décision sera publiée sous le numéro de cas dans le SA.58095 registre des aides d'État sur la Commission concurrence site Web une fois que tous les problèmes de confidentialité ont été résolus.

Stratégie de l'aviation pour l'Europe

La Commission approuve une aide belge de 25 millions d'euros pour soutenir le prestataire de services d'assistance en escale Aviapartner dans le contexte de l'épidémie de #Coronavirus

En cliquant sur ce bouton,

on

La Commission européenne a approuvé une aide individuelle belge de 25 millions d'euros pour soutenir Aviapartner, un prestataire de services d'assistance en escale à l'aéroport de Bruxelles National (Zaventem). La mesure a été approuvée en vertu du Aide d'État Cadre temporaire. La mesure fournit une aide sous la forme d'un prêt convertible. L'objectif de la mesure de recapitalisation est de garantir qu'Aviapartner dispose de liquidités suffisantes pour poursuivre ses activités. Aviapartner est un opérateur incontournable de Brussels National Airport (principal aéroport de Belgique).

Un échec d'Aviapartner entraînerait une perturbation majeure de l'économie belge et de la connectivité. La Commission a constaté que la mesure notifiée par la Belgique était conforme aux conditions énoncées dans le cadre temporaire. En particulier, (i) la mesure ne dépassera pas le minimum nécessaire pour assurer la viabilité d'Aviapartner et n'ira pas au-delà du rétablissement de sa position de capital avant l'épidémie de coronavirus, (ii) le régime prévoit une rémunération adéquate pour l'État; (iii) les conditions des mesures incitent les bénéficiaires et / ou leurs propriétaires à rembourser le soutien le plus tôt possible; (v) des sauvegardes sont en place pour garantir que les bénéficiaires ne bénéficient pas indûment de l'aide à la recapitalisation de l'État au détriment d'une concurrence loyale dans le marché unique, comme une interdiction d'acquisition pour éviter une expansion commerciale agressive.

La Commission a conclu que la mesure était nécessaire, appropriée et proportionnée pour remédier à une perturbation grave de l'économie d'un État membre, conformément à l'article 107, paragraphe 3, point b), du TFUE et aux conditions énoncées dans le cadre temporaire. Sur cette base, la Commission a approuvé la mesure conformément aux règles de l'UE en matière d'aides d'État. Vous trouverez plus d'informations sur le cadre temporaire et d'autres mesures prises par la Commission pour faire face à l'impact économique de la pandémie de coronavirus ici.

La version non confidentielle de la décision sera publiée sous le numéro de cas dans le SA.57637 registre des aides d'État sur la Commission concurrence site Web une fois que tous les problèmes de confidentialité ont été résolus.

Continuer la lecture

Stratégie de l'aviation pour l'Europe

La Commission signe #AviationAccord avec #Japan

En cliquant sur ce bouton,

on

Le 22 juin, la Commission européenne et le Japon ont signé un accord sur la sécurité de l'aviation civile, qui renforcera encore la coopération déjà forte de l'UE avec le Japon et renforcera la compétitivité de l'industrie aéronautique de l'UE.

Cet accord bilatéral sur la sécurité de l'aviation civile (BASA) aidera les fabricants européens de produits aéronautiques à accroître leur commerce et leur part de marché sur le marché japonais. La BASA supprimera les doubles emplois inutiles des activités d'évaluation et de test des produits aéronautiques, réduira les coûts pour les autorités et l'industrie aéronautique et favorisera la coopération entre les autorités de l'aviation civile de l'UE et du Japon. Des règles communes faciliteront la coopération des entreprises européennes et japonaises et réduiront la charge administrative des autorités, créant de meilleures opportunités d'investissement et renforçant la prospérité et la croissance économiques.

La commissaire chargée des transports, Adina Vălean, a déclaré: «Cet accord facilitera l'accès de notre industrie aéronautique au marché japonais des produits aéronautiques, aidant ce secteur durement touché à se remettre de la crise. Nous intensifions également la coopération entre l'UE et les autorités aéronautiques japonaises, vers un niveau encore plus élevé de sécurité de l'aviation civile et de compatibilité environnementale. »

Le plein communiqué de presse et la accord sont disponibles en ligne.

Continuer la lecture

Stratégie de l'aviation pour l'Europe

Sécurité aérienne: la Commission adopte une nouvelle #EUAirSafetyList

En cliquant sur ce bouton,

on

La Commission européenne a mis à jour la liste de sécurité aérienne de l'UE, la liste des compagnies aériennes soumises à une interdiction d'exploitation ou à des restrictions d'exploitation au sein de l'Union européenne car elles ne répondent pas aux normes de sécurité internationales. La Commission souhaite garantir le plus haut niveau de sécurité aérienne pour tous les passagers voyageant dans l'Union européenne.

Suite à la mise à jour d'aujourd'hui, toutes les compagnies aériennes certifiées en Arménie ont été ajoutées à la liste, après une évaluation plus approfondie des capacités de supervision de la sécurité du pays. Cette décision fait suite aux auditions du Comité de l'aviation civile arménienne (CAC) et de six transporteurs aériens arméniens.

En outre, la liste des transporteurs aériens certifiés au Congo (Brazzaville), en République démocratique du Congo, au Kirghizistan, en Libye, au Népal et en Sierra Leone a été revue et modifiée, avec l'ajout de nouveaux transporteurs de ces pays et les transporteurs qui n'existent pas. plus enlevé.

La commissaire aux transports, Adina Vălean, a déclaré: «La liste de sécurité aérienne de l'UE devrait être utilisée comme un instrument qui aide les compagnies aériennes et les pays énumérés à réévaluer et à améliorer leurs normes de vol. La décision d'inclure les transporteurs arméniens sur la liste de sécurité aérienne de l'UE a été prise sur la base de l'avis unanime rendu par le comité de la sécurité aérienne. La Commission, avec l'aide de l'Agence de la sécurité aérienne de l'Union européenne, est prête à coopérer et à investir en Arménie pour améliorer sa sécurité aérienne. »

La liste de sécurité aérienne de l'UE contribue non seulement à maintenir des niveaux élevés de sécurité dans l'UE, mais aide également les compagnies aériennes et les pays concernés à améliorer leurs niveaux de sécurité, afin qu'ils soient finalement retirés de la liste. En outre, la liste de sécurité aérienne de l'UE est devenue un outil de prévention majeur, car elle incite les pays ayant des problèmes de sécurité à agir avant qu'une interdiction au titre de la liste de sécurité aérienne de l'UE ne devienne nécessaire.

Suite à la mise à jour d'aujourd'hui, 96 compagnies aériennes au total sont bannies du ciel de l'UE:

  • 90 compagnies aériennes certifiées dans 16 États *, en raison d'une supervision inadéquate de la sécurité par les autorités aéronautiques de ces États, et;
  • six compagnies aériennes individuelles, sur la base de graves lacunes en matière de sécurité identifiées: Avior Airlines (Venezuela), Blue Wing Airlines (Suriname), Iran Aseman Airlines (Iran), Iraqi Airways (Iraq), Med-View Airlines (Nigéria) et Air Zimbabwe (Zimbabwe) .

Trois autres compagnies aériennes sont soumises à des restrictions opérationnelles et ne peuvent voler vers l'UE qu'avec des types d'avions spécifiques: Air Service Comores (les Comores), Iran Air (Iran) et Air Koryo (Corée du Nord).

Contexte

La mise à jour d'aujourd'hui de la liste de la sécurité aérienne est basée sur l'avis unanime des experts en sécurité aérienne des États membres qui se sont réunis du 12 au 14 mai 2020 sous les auspices du comité de la sécurité aérienne de l'UE (CSC), par vidéoconférence. Ce comité est présidé par la Commission européenne avec le soutien de l'Agence de la sécurité aérienne de l'Union européenne (AESA). La mise à jour a également obtenu le soutien de la commission des transports du Parlement européen. L'évaluation est faite par rapport aux normes de sécurité internationales, et notamment aux normes promulguées par l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI). La Commission cherche constamment des moyens d'améliorer la sécurité aérienne, notamment grâce à des efforts de collaboration avec les autorités aéronautiques du monde entier pour relever les normes de sécurité mondiales.

Plus d'information

Questions et réponses sur la liste de sécurité aérienne de l'UE

Liste des compagnies aériennes interdites au sein de l'UE

Importance de l'aviation pour l'économie européenne

Projets de coopération technique de l'AESA

* Afghanistan, Angola (à l'exception de 2 compagnies aériennes), Arménie, Congo (Brazzaville), République démocratique du Congo, Djibouti, Guinée équatoriale, Érythrée, Kirghizistan, Libéria, Libye, Moldavie (à l'exception de trois compagnies aériennes), Népal , São Tomé et Príncipe, Sierra Leone et Soudan.

Continuer la lecture
Publicité

Facebook

Twitter

Tendance