Suivez nous sur

Cyber-espionnage

La Commission lance # Women4Cyber ​​- Un registre de talents dans le domaine de la cybersécurité

En cliquant sur ce bouton,

on

Le 7 juillet, la Commission, conjointement avec l'initiative Women4Cyber ​​de la Organisation européenne de la cybersécurité (ECSO) a lancé le premier enregistrement des femmes européennes dans la cybersécurité qui mettra en relation des groupes d'experts, des entreprises et des décideurs politiques avec des talents dans le domaine.

Le registre est une base de données ouverte et conviviale de femmes ayant une expertise en cybersécurité, visant à répondre à la demande croissante de professionnels de la cybersécurité en Europe et à la pénurie de talents qui en découle. Son lancement fait suite à la Agenda européen des compétences pour une compétitivité durable, l'équité sociale et la résilience que la Commission a présenté le 1er juillet 2020.

Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive d'une Europe adaptée à l'ère numérique, a déclaré: «La cybersécurité est l'affaire de tous. Les femmes apportent leur expérience, leurs perspectives et leurs valeurs dans le développement de solutions numériques. Il est important à la fois d’enrichir la discussion et de rendre le cyberespace plus sûr. »

Promouvoir notre mode de vie européen La vice-présidente Margaritis Schinas a déclaré: «Le domaine de la cybersécurité souffre d'une pénurie massive de compétences. Cette pénurie de talents est exacerbée par le manque de représentation féminine sur le terrain. L'agenda des compétences mis à jour adopté par la Commission la semaine dernière vise à combler ces lacunes. Une main-d'œuvre diversifiée en cybersécurité contribuera certainement à une cybersécurité plus innovante et plus robuste. Le registre lancé aujourd'hui sera un outil utile pour promouvoir les femmes professionnelles de la cybersécurité et créer un écosystème de cybersécurité plus diversifié et inclusif.

Le commissaire chargé du marché intérieur, Thierry Breton, a déclaré: «Au fil des ans, nous avons encouragé diverses initiatives fructueuses visant à accroître la formation aux compétences numériques, notamment dans le domaine de la cybersécurité. Chaque cyber-équipe doit combiner diverses compétences combinant science des données, analyse et communication. Le registre est un outil visant à atteindre un meilleur équilibre entre les sexes dans le personnel de cybersécurité. »

Le registre, qui présente divers profils et cartographie divers domaines d'expertise, est accessible à tous et sera mis à jour régulièrement. Plus d'informations sur l'initiative Women4Cyber ​​sont disponibles ici, à propos de la stratégie de cybersécurité de la Commission ici et vous pouvez rejoindre le registre Women4Cyber ​​en cliquant sur ici.

entreprise

#EU Cybersecurity: la Commission lance une consultation publique sur la directive NIS

En cliquant sur ce bouton,

on

La Commission a lancé un consultation publique sur la révision de la Directive sur la sécurité des réseaux et des systèmes d'information (la directive NIS). Depuis que la directive actuelle est entrée en vigueur en 2016, le paysage des cybermenaces a évolué rapidement. La Commission envisage à présent de lancer la procédure de révision des la directive NIS, en commençant par une consultation publique qui vise à recueillir des avis sur sa mise en œuvre et sur l'impact d'éventuels changements futurs.

Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive d'une Europe digne de l'ère numérique, a déclaré: «Alors que notre vie quotidienne et nos économies dépendent de plus en plus des solutions numériques, nous avons besoin d'une culture de sécurité de pointe dans des secteurs vitaux qui reposent sur les technologies de l'information et de la communication.»

Promouvoir notre mode de vie européen La vice-présidente Margaritis Schinas a déclaré: «La révision de la directive sur les réseaux et les systèmes d'information fait partie intégrante de notre prochaine stratégie de l'Union de la sécurité de l'UE qui fournira une approche coordonnée et horizontale de l'UE face aux défis de sécurité».

Le commissaire au Marché intérieur, Thierry Breton, a déclaré: «La crise des coronavirus a mis en évidence l'importance d'assurer la résilience de nos infrastructures de réseau, en particulier dans des secteurs sensibles tels que la santé. Cette consultation est l'occasion pour les parties prenantes d'informer la Commission sur l'état de préparation des entreprises et organisations en matière de cybersécurité et de proposer des moyens de l'améliorer davantage.

Depuis son adoption, le Directive NIS a veillé à ce que les États membres soient mieux préparés aux cyberincidents et ont renforcé leur coopération grâce au Groupe de coopération des NEI. Elle oblige les entreprises qui fournissent des services essentiels dans des secteurs vitaux, à savoir l'énergie, les transports, la banque, les infrastructures des marchés financiers, la santé, l'approvisionnement et la distribution d'eau et les infrastructures numériques, ainsi que les principaux fournisseurs de services numériques, tels que les moteurs de recherche, les services de cloud computing ou en ligne marchés, pour protéger leurs systèmes informatiques et signaler les incidents majeurs de cybersécurité aux autorités nationales.

La consultation, qui sera ouverte jusqu'au 2 octobre 2020, sollicite les opinions et les expériences de toutes les parties prenantes et citoyens intéressés. Plus d'informations sur les actions de l'UE visant à renforcer les capacités de cybersécurité sont disponibles ici et dans ces questions et réponses, et plus d'informations sur le travail du groupe de coopération NIS sont ici.

Continuer la lecture

entreprise

L'UE lance un appel à projets de 10.5 millions d'euros en #Cybersecurity

En cliquant sur ce bouton,

on

La Commission a lancé un nouvel appel, d'une valeur de 10.5 millions d'euros via le L'interconnexion en Europe (CEF), pour des projets visant à renforcer les capacités de cybersécurité de l'Europe et la coopération entre les États membres. En particulier, ils travailleront dans divers domaines, tels que la réponse coordonnée aux incidents de cybersécurité, la certification de cybersécurité, le renforcement des capacités et la coopération institutionnelle sur les questions de cybersécurité, ainsi que la coopération entre le secteur public et le secteur privé.

Le commissaire chargé du marché intérieur, Thierry Breton, a déclaré: «Soutenir des projets concrets dans le domaine de la cybersécurité permet de faire progresser les technologies et solutions innovantes de manière ciblée. L'appel lancé aujourd'hui contribuera à renforcer notre résilience face aux cybermenaces, conformément à nos ambitions numériques en Europe et à notre stratégie globale comprenant le Cybersecurity Act, la directive NIS et les Cyber ​​Blueprint Recommendations.

La date limite pour que les candidats soumettent leur proposition le Appels CEF Telecom 2020 la page Web est le 5 novembre 2020 et l'attribution des subventions devrait être annoncée à partir de mai 2021.Plus d'informations sur le nouvel appel sont disponibles ici. De plus amples informations sur les actions de l'UE visant à renforcer les capacités de cybersécurité sont disponibles dans ces questions et réponses, tandis que des projets de cybersécurité financés par l'UE peuvent être trouvés ici.

Continuer la lecture

Cyber-espionnage

#EUCybersecurity - Un groupe de parties prenantes nouvellement formé travaillera sur le cadre de certification de cybersécurité

En cliquant sur ce bouton,

on

La Commission et l'Agence européenne pour la cybersécurité (ENISA) ont annoncé aujourd'hui la création du Groupe de certification en cybersécurité des parties prenantes (SCCG), qui les conseillera sur les questions stratégiques certification de cybersécurité, tout en aidant la Commission à préparer le programme de travail glissant de l'Union.

En outre, son objectif, tel que prévu par la loi de l'UE sur la cybersécurité qui a été adopté il y a un an, vise à créer des systèmes de certification axés sur le marché et à contribuer à réduire la fragmentation entre les divers systèmes existants dans les États membres de l'UE. La première réunion du Groupe a lieu aujourd'hui. Le commissaire chargé du marché intérieur, Thierry Breton, a déclaré: «Non seulement la certification jouera un rôle crucial pour accroître la confiance et la sécurité dans les produits TIC, mais elle fournira également aux entreprises européennes les outils nécessaires pour démontrer que leurs produits et services possèdent des fonctionnalités de cybersécurité de pointe. . Cela leur permettra à son tour de mieux rivaliser sur le marché mondial. Le groupe de certification des parties prenantes en cybersécurité aidera en apportant l'expertise et les conseils nécessaires à la création d'un système de certification européen sur mesure et basé sur les risques. »

Le directeur exécutif de l'ENISA, Juhan Lepassaar, a ajouté: «La certification de cybersécurité vise à promouvoir la confiance dans les produits, processus et services TIC tout en s'attaquant à la fragmentation du marché intérieur, réduisant ainsi les coûts pour ceux qui opèrent dans le marché unique numérique. Le groupe de certification des parties prenantes en cybersécurité fera partie de la communauté qui aide à construire et à faire connaître les programmes de l'UE. »

Le groupe se compose de représentants d'un éventail d'organisations qui comprennent des institutions universitaires, des organisations de consommateurs, des organismes d'évaluation de la conformité, des organisations d'élaboration de normes, des entreprises, des associations professionnelles et bien d'autres. L'UE s'emploie à mettre en place les capacités de cybersécurité nécessaires pour prévenir et contrer les cybermenaces et attaques en constante évolution.

Plus d'informations sur les actions de l'UE visant à renforcer les capacités de cybersécurité, y compris pour les réseaux 5G, sont disponibles sur cette brochure. La liste des membres du groupe de certification des parties prenantes en cybersécurité est disponible ici et des informations mises à jour sur son travail se trouvent dans ce page web.

Continuer la lecture
Publicité

Facebook

Twitter

Tendance