Suivez nous sur

coronavirus

#Cineworld prévoit de rouvrir tous les cinémas d'ici début juillet

Contributeur clients

En cliquant sur ce bouton,

on

L'opérateur de cinéma britannique Cineworld Group Plc (CINE.L) a déclaré mardi 16 juin que certains de ses cinémas rouvriraient dans la dernière semaine de juin et s'attendaient à ce qu'ils rouvrent tous d'ici juillet avec des procédures d'assainissement améliorées sur tous les sites, écrit Tanishaa Nadkar.

La société, qui a abandonné son accord de 1.65 milliard de dollars pour acheter Cineplex canadien (CGX.TO) la semaine dernière, prévoit de rouvrir aux États-Unis et au Royaume-Uni le 10 juillet. Les actions de la société, qui ont chuté d'environ 64% jusqu'à présent dans le année, ont été vus ouvrir 10% plus haut, selon les indicateurs de pré-commercialisation. Cineworld, qui avait fermé ses cinémas en raison de restrictions liées aux coronavirus, a déclaré avoir mis à jour son système de réservation pour assurer la distanciation sociale dans ses auditoriums, ainsi que l'adaptation des horaires de cinéma pour gérer les files d'attente et éviter l'accumulation de foules dans les lobbies.

Cineworld, qui exploite environ 9,500 écrans dans le monde, dont plus de 7,000 aux États-Unis, a également obtenu 110 millions de dollars supplémentaires de la part des prêteurs et une renonciation aux clauses de prêt le mois dernier pour l'aider à survivre aux verrouillages. Le thriller du réalisateur Christopher Nolan Principe fera ses débuts dans les salles le 31 juillet, la première nouvelle sortie à succès depuis des mois pour les salles de cinéma qui ont besoin de nouveaux films pour attirer le public après les fermetures.

coronavirus

Seul état en Europe où pas une seule personne n'a été vaccinée contre le COVID

Cristian Gherasim

En cliquant sur ce bouton,

on

La République de Moldavie est le seul État d'Europe où personne n'a reçu de vaccin anti-COVID. La situation n'est pas non plus excellente dans d'autres pays non membres de l'UE. Alors que dans la plupart des pays de l'UE, la campagne de vaccination est en cours et que nombre d'entre eux devraient déjà recevoir la deuxième dose, certains pays non membres de l'UE n'ont pas encore reçu suffisamment de vaccins. Pourtant, si la Moldavie n'a reçu aucun vaccin, d'autres pays non membres de l'UE ont au moins acquis des vaccins vitaux, écrit Cristian Gherasim.

Jusqu'au 24 février, la Moldavie est restée le seul pays d'Europe à n'avoir pas encore commencé la vaccination contre le coronavirus. Selon le portail Our World in Data, qui recueille des données sur les vaccinations dans le monde, le processus de vaccination a commencé dans tous les pays du continent européen. Le portail ne contient pas de données pour seulement trois pays des Balkans: la Macédoine du Nord, la Bosnie-Herzégovine et la République partiellement reconnue du Kosovo.

Pourtant, selon certaines informations, les vaccinations ont commencé dans le nord de la Macédoine le 17 février.

Dans le Kosovo partiellement reconnu, les vaccinations n'ont pas commencé. Le 13 février, la Bosnie-Herzégovine a annoncé le début de la vaccination avec le vaccin russe Spoutnik V. Selon la presse balkanique, les agents de santé vivant dans l'entité bosniaque sont vaccinés. En Ukraine, la vaccination a commencé le 24 février. Et dans la Roumanie voisine, environ 7% de la population a déjà été vaccinée, en utilisant 1.44 million de doses de vaccin contre le coronavirus.

La République de Moldavie est le pays le plus pauvre d'Europe. Le pays ne s'attendait pas à recevoir de vaccins avant fin février selon un communiqué délivré par le ministre de la Santé.

La situation est particulièrement désastreuse parmi les travailleurs de première ligne, car la République de Moldavie a le taux d'infection le plus élevé d'Europe parmi le personnel médical. Avec une population de 2.6 millions d'habitants, la Moldavie s'attend à recevoir un peu plus de 200,000 XNUMX doses, dans le cadre du programme COVAX de l'ONU, qui vise à rendre les vaccins disponibles aux pays les plus pauvres.

Continuer la lecture

Covid-19

La Commission européenne proposera un Digital Green Pass

Avatar

En cliquant sur ce bouton,

on

christian wiegand, porte-parole de la commission européenne

La Commission européenne a annoncé qu'elle présenterait une proposition législative pour un Digital Green Pass le 17 mars. Le certificat contiendra la preuve qu'une personne a été vaccinée, les résultats des tests pour ceux qui n'ont pas encore pu se faire vacciner et peuvent également envisager de se remettre du COVID-19. Le Digital Green Pass vise à permettre la circulation en toute sécurité des personnes à travers l'Union européenne ou plus loin. 

Interrogé sur la proposition, le porte-parole de la Commission européenne, Christian Wiegand, a déclaré que si les laissez-passer devaient être en place d'ici l'été, les États membres devraient agir rapidement dans leurs préparatifs et leur déploiement. Il a dit que les pays s'étaient déjà mis d'accord sur les besoins en données de base. La Commission européenne jouerait un rôle de coordination en garantissant des normes de sécurité élevées et en aidant à connecter les différents services de santé nationaux. 

L'objectif de l'UE est de faciliter la libre circulation en toute sécurité - outre la vaccination, l'UE examinera d'autres catégories d'informations pour éviter la discrimination.

La ministre belge des Affaires étrangères et ancienne première ministre Sophie Wilmès a tweeté: «L'idée d'un système européen standardisé qui permet à chaque individu de rassembler des informations sur sa vaccination, les tests COVID, etc. sur un seul document numérique (certificat) est une bonne idée . »

Cependant, elle a ajouté que la notion de "réussite" prête à confusion par rapport à l'objectif que ce certificat devrait poursuivre.

Dans un autre tweet, Wilmès écrit: «Pour la Belgique, il n'est pas question de lier la vaccination à la liberté de circulation à travers l'Europe. Le respect du principe de non-discrimination est plus fondamental que jamais car la vaccination n'est pas obligatoire et l'accès au vaccin n'est pas encore généralisé. »

Continuer la lecture

coronavirus

Les députés du tourisme plaident en faveur de critères communs pour des voyages sûrs et propres

Reporter Correspondant UE

En cliquant sur ce bouton,

on

Les critères de l'UE pour un tourisme sûr et propre, y compris un certificat de vaccination commun, devraient faire partie d'une nouvelle stratégie de l'UE sur le tourisme durable, ont déclaré les députés. Le projet de résolution sur l'établissement d'une stratégie européenne pour le tourisme durable, adopté par 47 voix pour et deux contre, exhorte les pays de l'UE à inclure les secteurs du tourisme et des voyages dans leurs plans de relance et à envisager de réduire temporairement la TVA sur ces services.

Tourisme `` sûr et propre ''

Le texte dit que la pandémie a déplacé la demande des voyageurs vers un tourisme «sûr et propre» et plus durable. Il demande aux États membres de mettre en œuvre pleinement et sans délai des critères communs pour voyager en toute sécurité, avec un protocole de sécurité sanitaire de l'UE pour les tests avant le départ, et d'appliquer l'exigence de quarantaine en dernier recours.

Les députés souhaitent un certificat de vaccination commun, qui pourrait devenir une alternative aux tests PCR et aux exigences de quarantaine, une fois qu'il existe des preuves suffisantes que les personnes vaccinées ne transmettent pas le virus, ou une reconnaissance mutuelle des procédures de vaccination. Ils soulignent également l'importance de déployer le formulaire de localisation des passagers de l'UE et de développer des applications de suivi, de traçabilité et d'alerte volontaires, interopérables et anonymisées.

Le projet de résolution exhorte également la Commission à introduire le sceau de certification d'hygiène de l'UE, qui pourrait certifier des normes minimales de prévention et de contrôle du virus COVID-19 et pourrait aider à restaurer la confiance des consommateurs dans les secteurs du tourisme et des voyages.

Les députés saluent également le 'Rouvrir l'UE» portail et exhorte les pays de l'UE à envoyer à la Commission des informations claires sur l'application ou la levée des futures restrictions à la libre circulation.

Nouvelle agence de tourisme

Les députés plaident en faveur de la nécessité de regarder au-delà de la pandémie et de remplacer la stratégie de 2010 sur le tourisme de l'UE pour maintenir la position de l'Europe en tant que destination de premier plan. Le texte invite enfin la Commission à créer une Agence européenne du tourisme.

«À l'approche de l'été, nous voulons éviter les erreurs du passé et mettre en place des mesures de voyage uniformes, telles qu'un protocole européen pour les tests avant le départ, un certificat de vaccination et un sceau sanitaire européen. Le tourisme est l'un des secteurs les plus durement touchés par cette pandémie. Il doit être correctement inclus dans les plans de relance des États membres et un mécanisme pour montrer clairement s'il bénéficie du soutien de l'UE », a déclaré le rapporteur du Parlement européen Cláudia Monteiro de Aguiar (PPE, PT).

Prochaines étapes

La résolution sur l'établissement d'une stratégie européenne pour le tourisme durable doit maintenant être votée par l'ensemble du Parlement, éventuellement lors de la session de mars II.

Contexte

L'épidémie de COVID-19 a paralysé le secteur du tourisme de l'UE, qui emploie 27 millions de personnes (représentant environ 10% du PIB de l'UE), avec 6 millions d'emplois actuellement menacés.

Plus d'information 

Continuer la lecture

Twitter

Facebook

Tendance