#MFF - "Sans véritables progrès, nous risquons de nous diriger vers le pire budget de tous les temps": Luca Jahier, présidente du Comité économique et social européen

| 13 février 2020

«Pendant des semaines, j'ai été sérieusement préoccupé par le filtrage des informations sur la préparation du Conseil européen extraordinaire, qui devrait discuter du cadre financier pluriannuel le 20 février. Aujourd'hui, le débat en plénière du Parlement européen à Strasbourg a pleinement confirmé mes préoccupations de longue date.

«Je soutiens pleinement l'action et l'approche du Parlement européen, qui se bat avec acharnement pour un budget européen ambitieux et exhorte le Conseil à aligner sa future position sur celle votée par les députés européens et celle du Comité économique et social européen.

«Le Conseil n'a pas bien avancé sur ce dossier, qui est absolument crucial. La question est désormais entre les mains du président du Conseil européen, Charles Michel, qui aura la tâche difficile de proposer un nouveau texte, sur la base des réunions bilatérales qu'il a menées ces dernières semaines.

«Le manque de vues convergentes est pour le moins inquiétant. La nouvelle Commission, à commencer par le discours du président von der Leyen en juillet, a fait preuve d'engagement et d'ambition.

«L'adoption de l'accord vert européen en décembre 2019 a été le premier acte majeur à confirmer une nouvelle dynamique politique. Le programme de travail 2020 de la Commission est, dans la même veine, tout aussi ambitieux.

«Mais - et il y a un mais - si nous voulons concrétiser un agenda européen ambitieux, alors il n'y a pas de secret: l'UE a besoin de ressources adéquates. Si les États membres ne sont pas disponibles pour payer plus pour la réalisation des priorités ambitieuses qu'ils ont déjà convenues, ils doivent autoriser des ressources propres cohérentes.

«Déjà le 2 mai 2018, en tant que président du CESE, j'ai salué la proposition de la Commission sur le CFP pour certains éléments de nouveauté, mais j'ai averti qu'un budget de l'UE basé sur 1,13% du PNB n'était pas suffisant. Nous devons aller au moins jusqu'à 1.3%.

«En ce qui concerne la taille du budget, permettez-moi de souligner que la position du CESE est conforme à celle du Parlement européen et du Comité des régions, qui est évidemment tout aussi conscient que nous que les défis à venir nécessitent des moyens financiers adéquats. .

"Si l'UE ne sera même pas en mesure - dès le départ - de livrer, alors nous trahirons les électeurs européens qui, au plus tard en mai dernier, ont transmis, par leur vote, un message retentissant:" Nous (encore) croire en l’Europe, ses valeurs et ses politiques ».

«Dans l'état actuel des choses, nous risquons de nous diriger vers le pire budget de tous les temps. Adopter un budget de l'UE, dont la taille serait proche de 1%, ou juste au-dessus - enverrait non seulement le mauvais message politique, mais affaiblirait la capacité de la Commission européenne à livrer.

«La Commission, notamment sur la base du rapport Monti, a insisté, dans sa proposition sur les ressources propres. Il est grand temps que l'UE examine sérieusement cette option et d'autres options financières ou nous risquons d'avoir un budget qui diminuera.

«Aux États membres qui sont tentés de réduire le budget de l'UE et en particulier les« anciennes »politiques telles que la politique agricole commune et la politique de cohésion, je dis: ces politiques ne sont pas des politiques du passé, elles sont le visage même de l'Europe pour de nombreux citoyens européens! Ils représentent, plus que jamais, le point de départ sur lequel fonder l'avenir de l'Europe: ils soutiennent la croissance économique, l'emploi et ils soutiennent l'accord vert européen! Ils pointent vers l'avenir, pas vers le passé.

«Le temps presse. Nous sommes déjà très en retard. Une bonne conclusion pourrait être convenue en très peu de temps, à condition qu'il y ait une volonté politique claire. Il est temps d'être cohérent, il est temps de défier le Conseil et de progresser pour parvenir à un accord.

«Nous avons besoin d'un budget pour l'avenir, un budget qui soit conforme à une vision claire pour l'Europe, pour ses citoyens et pour les générations futures!

"Les citoyens européens méritent le respect et leur vote doit être entendu, non ignoré!"

Commentaires

Commentaires Facebook

Mots clés: , , , ,

Catégories: Une page d'accueil, EU, Budget de l'UE, Comité économique et social européen, Comité économique et social européen (CESE)

Les commentaires sont fermés.