L'Atelier #Caribbean Fashion Accelerator prépare les créateurs à l'exportation

| 8 novembre 2019

Les créateurs de mode régionaux ayant participé au programme pt2 du Caribbean Fashion Accelerator n’ont fait l’éloge de la formation intense dispensée.

Ils ont partagé leurs réflexions lors du Festival international de la mode (IFF), qui s'est achevé récemment et qui s'est tenu au Hilton Barbados Resort, où ils ont présenté des créations saisissantes. Ensemble, ils ont déclaré que l'expérience leur avait permis d'affiner leurs compétences techniques et de les exposer aux normes internationales.

L’atelier a été organisé par la Caribbean Export Development Agency, en coopération avec l’Union européenne et le Caribbean Market Center, et faisait suite à une première atelier accélérateur tenue en mai 2019. Sandra Carr, l'une des pionnières de l'Académie de mode et de design des Caraïbes de l'Université de Trinité-et-Tobago, a animé cette réunion. Elle a également travaillé avec des marques mondiales, Calvin Klein et Valentino.

Seize designers de la Barbade, d'Haïti, de la Jamaïque, de Saint-Vincent-et-les Grenadines et de Trinité-et-Tobago ont participé. L'atelier de deux semaines était axé sur le développement de la marque et le perfectionnement des produits des designers pour le marché de l'exportation. Les concepteurs ont été invités à collaborer et à développer une collection pour la première à l'IFF. Avant leur défilé, les créateurs ont reçu les commentaires et critiques des experts de l'industrie de la mode, Sharifa Murdock, cofondatrice et propriétaire de Foires de la Liberté; Ouigi Theodore, fondateur de la Brooklyn Circus; Danielle Cooper, une influenceuse de la mode et Channing Hargrove, un écrivain de mode pour Raffinerie 29.

La Barbadienne Carla Gittens et le Jamaïcain Moses Fenell, anciennes stars de télé-réalité de l’émission télévisée Mission Catwalk, ont produit une ligne intitulée Maison de Lori et Moses. Selon Carla: «C'est un chic chic avec une essence de swag, qui pourrait convenir aux femmes de 18 aux années 35."

Au cours des deux semaines, ils ont découvert les ambiances, la couleur, les tissus et les techniques de finition internationales. Décrivant le programme comme «très pratique», ils ont également découpé des motifs, cousu et créé des emballages de marque.

Moses pense que la formation contribuera à son objectif d'exporter des pièces en édition limitée de sa marque personnelle, House of Fenell, dans tout le Commonwealth. Pour Carla, l'accélérateur de mode a confirmé que si elle souhaitait que sa marque Killuh Pieces devienne mondiale, elle avait besoin de mettre en place une équipe.

«J'ai appris quelques astuces. L'atelier m'a aidé à mettre ma marque aux normes internationales en matière de finition et de création de designs pour des clients particuliers et des acheteurs de points de vente. Mais la chose la plus importante que j'ai apprise est que vous ne pouvez pas tout faire vous-même si vous vous lancez sur le marché international. Pour 2020, je me penche sur la fabrication à petite échelle et j'ai vraiment besoin d'une équipe », a-t-elle noté.

Le designer haïtien David Andre a déclaré qu'il participait avec passion au programme Caribbean Fashion Accelerator, bien qu'il soit dans l'industrie depuis des années 21. Il pensait qu'il y avait toujours quelque chose de nouveau à apprendre et comparait l'atelier à l'émission télévisée Project Runway. «Nous étions un groupe de designers qui ne se connaissaient pas et nous devions partager des idées pour construire une collection. Ce fut donc très rentable en termes de ce que nous avons appris», a-t-il déclaré.

David a décrit Carr comme une «femme très talentueuse au grand cœur» auprès de laquelle il a relevé plusieurs indices sur les finitions de vêtements pour les marchés internationaux. Il a remercié Caribbean Export de continuer à soutenir la mode régionale. Il a ajouté que Caribbean Export avait aidé à ouvrir de nouveaux marchés pour ses lignes de prêt-à-porter et de villégiature.

Kimon Baptiste-St., Créatrice de mode vincentienne Rose of Kimmysticclo, a qualifié le programme d'accélérateur de mode des Caraïbes de «camp d'entraînement très intense de deux semaines». Soulignant qu'elle a énormément profité de l'expérience, elle a expliqué: «Cela m'a aidé à être plus consciente des étapes à franchir pour devenir prêt à exporter. Je vends dans toute la Caraïbe, mais j'aimerais que ma marque soit internationale. »Remerciant Caribbean Export, elle a appelé à ce que les designers régionaux mettent davantage l'accent sur l'avenir pour la localisation des installations de fabrication destinées à la production à petite échelle.

La designer Laurette Pierre, connue pour ses vêtements et accessoires de mariée, a été invitée au programme par Invest SVG, l'agence de promotion des investissements de Saint-Vincent-et-les Grenadines. Ne s'attendant pas à faire une collection complète et à apprendre une telle variété de choses, Laurette a admis que l'atelier était mouvementé mais qu'il en valait la peine.

«Je vais prendre tout ce que j'ai appris et l'appliquer à mon travail. J'ai beaucoup appris de l'instructeur et de choses que je n'ai jamais vraiment connues. Il est difficile, surtout en ce qui concerne la finition du produit, car cela prend beaucoup de temps, mais cela en valait la peine. J'ai apprécié l'expérience, c'était très instructif », a-t-elle déclaré.

Laurette a collaboré avec la Barbadienne Alyssa Goddard pour créer une collection semi-décontractée à la fois structurée et chic. Alyssa, propriétaire de Cambria Costumes and Designs, a révélé qu'il s'agissait de sa première collaboration aussi étroite avec un autre créateur, tout en affirmant que son partenaire était amusant.

Alyssa, qui rêve de faire des costumes pour des films, a découvert le Fashion Accelerator alors qu’elle travaillait au 4th Forum UE-entreprises du CARIFORUM en Allemagne. A l’issue de la session de deux semaines, elle a déclaré: «C’était très instructif, mais difficile étant donné que le délai était plus court que jamais. Mais j'ai beaucoup appris, Mme Carr est une enseignante extraordinaire. J'ai principalement appris des techniques de construction que je ne connaissais pas auparavant et qui m'aident à adapter mes vêtements à une norme internationale, ce qui était très important pour moi.

A propos de Caribbean Export

Caribbean Export est une organisation régionale du Forum des États des Caraïbes (CARIFORUM) pour le développement des exportations, la promotion du commerce et des investissements, qui exécute actuellement le Programme régional pour le secteur privé (RPSDP) financé par l'Union européenne au titre du 11.th Le Fonds européen de développement (FED), Caribbean Export, a pour mission d'accroître la compétitivité des pays des Caraïbes en fournissant des services de qualité pour le développement des exportations et la promotion du commerce et des investissements grâce à une exécution efficace du programme et à des alliances stratégiques.

Vous trouverez plus d'informations sur Caribbean Export ici.

Commentaires

Commentaires Facebook

Mots clés: , , , , , , , , ,

Catégories: Une page d'accueil, Caraïbes, EU

Les commentaires sont fermés.