Déclaration commune de la haute représentante, Federica Mogherini, et de la commissaire au commerce, Cecilia Malmström, à propos de la décision des États-Unis d'activer davantage le titre III de la loi Helms Burton # Libertad

| 18 avril 2019
À la lumière de la décision de l'administration américaine de ne pas renouveler la renonciation relative au titre III de la loi 1996 Helms-Burton (LIBERTAD), l'Union européenne réitère sa ferme opposition à l'application extraterritoriale de mesures unilatérales liées à Cuba qui sont contraires à la loi. la loi internationale.
Cette décision constitue également une violation des engagements pris par les États-Unis dans les accords UE-États-Unis de 1997 et 1998, qui ont été respectés sans interruption par les deux parties depuis lors. Dans ces accords, les États-Unis se sont engagés à renoncer au titre III de la loi Helms-Burton et l'UE, notamment, a suspendu son action devant l'Organisation mondiale du commerce contre les États-Unis.

L'UE examinera toutes les options à sa disposition pour protéger ses intérêts légitimes, notamment en ce qui concerne ses droits dans le cadre de l'OMC et par le recours au statut de blocage de l'UE. Le statut interdit l'exécution des décisions de justice américaines relatives au titre III de la loi Helms-Burton au sein de l'UE et autorise les sociétés de l'UE poursuivies aux États-Unis à recouvrer tout dommage par le biais d'une procédure judiciaire à l'encontre de leurs demandeurs américains devant les tribunaux de l'UE.

Commentaires

Commentaires Facebook

Mots clés: , , ,

Catégories: Une page d'accueil, EU, US

Les commentaires sont fermés.