#GigEconomy - Le droit de l'UE pour améliorer les droits des travailleurs

| 18 avril 2019

Le 16 Avril, Les députés ont adopté de nouvelles règles instaurant des droits minimaux pour tous les employés. Cette législation accorde de nouveaux droits aux employés les plus vulnérables sous contrat atypique et dans des emplois non standard, tels que les travailleurs de l'économie de la grande économie.

Les nouvelles règles incluent des mesures visant à protéger les travailleurs en garantissant des conditions de travail plus transparentes et prévisibles, telles que la formation gratuite et obligatoire, la limitation de la durée du travail et la durée de la période probatoire.

Les règles empêcheraient également les employeurs d’empêcher un travailleur d’occuper un autre emploi en dehors des heures de travail et obligeraient tous les nouveaux employés à obtenir des informations essentielles sur leurs responsabilités et leurs conditions de travail dans la semaine. C’est une étape importante dans la politique sociale de l'UE.

infographie sur les conditions de travail dans l'Union européenne

Protection des travailleurs sous contrat flexible

Les emplois non standard sont devenus plus fréquents en raison de changements dans le monde du travail, tels que la numérisation croissante et la création de nouveaux modèles économiques. Dans l’économie du gig, les postes temporaires et les contrats à court terme avec des travailleurs indépendants sont courants.

En 2016, un contrat de travail sur quatre était pour les formes de travail atypiques. Le marché du travail nécessite des contrats de travail flexibles, mais cette flexibilité doit être associée à une protection minimale.

Les nouvelles règles s’appliqueraient à toute personne rémunérée pour travailler au moins 12 heures toutes les quatre semaines en moyenne, y compris les domestiques, les travailleurs à la demande, intermittents, basés sur des bons et à la plateforme, ainsi que les stagiaires et les apprentis.

Toutefois, les travailleurs véritablement indépendants ne seraient pas couverts par la législation.

Prochaines étapes

Les ministres de l'UE devront toujours approuver les règles avant qu'elles puissent entrer en vigueur. Après cela, les pays de l'UE disposeront de trois ans pour mettre leur législation nationale en conformité avec la directive.

Pour en savoir plus sur ce que l'UE fait pour les droits des travailleurs

L’UE travaille sans relâche à l’amélioration des conditions de travail. Récemment, les députés ont soutenu de nouvelles règles pour aider parents et tuteurs qui travaillent mieux concilier carrière et vie de famille. Ils ont également adopté une réforme des règles concernant travailleurs détachés afin de mieux les protéger.

L’UE a également défini des règles concernant temps de travail, santé et sécurité au travail et sécurité sociale lorsque vous travaillez dans un autre pays de l'UE.

Mots clés: , ,

Catégories: Une page d'accueil, EU, Parlement européen