Suivez nous sur

Puits de carbone

La Commission adopte des règles détaillées en matière de déclaration pour la phase transitoire du mécanisme d'ajustement carbone aux frontières

PARTAGEZ:

Publié le

on

La Commission européenne a adopté les règles régissant la mise en œuvre du mécanisme d'ajustement carbone aux frontières (CBAM) pendant sa phase transitoire, qui débute le 1er octobre de cette année et se termine fin 2025.

Le Règlement d'exécution détaille les obligations de déclaration transitoires pour les importateurs de l'UE de biens CBAM, ainsi que la méthodologie transitoire de calcul des émissions intégrées émises au cours du processus de production des biens CBAM.

Dans la phase transitoire de la CBAM, les commerçants n'auront qu'à déclarer les émissions intégrées dans leurs importations soumises au mécanisme sans payer aucun ajustement financier. Cela donnera suffisamment de temps aux entreprises pour se préparer de manière prévisible, tout en permettant d'affiner la méthodologie définitive d'ici 2026.

Pour aider à la fois les importateurs et les producteurs des pays tiers, la Commission a également publié l'orientation destiné aux importateurs de l'UE et aux installations de pays tiers sur la mise en œuvre pratique des nouvelles règles. Parallèlement, des outils informatiques dédiés pour aider les importateurs à effectuer et déclarer ces calculs sont en cours de développement, ainsi que des supports de formation, des webinaires et des tutoriels pour accompagner les entreprises lors du début du mécanisme transitoire. Alors qu’il sera demandé aux importateurs de collecter les données du quatrième trimestre à partir du 1er octobre 2023, leur premier rapport ne devra être soumis que avant le 31 janvier 2024.

Avant son adoption par la Commission, le règlement d'exécution a fait l'objet d'une consultation publique consultation et a ensuite été approuvé par le comité CBAM, composé de représentants des États membres de l'UE. L'un des piliers centraux de l'ambitieux projet de l'UE Adapté à l’Agenda 55, le CBAM est l'outil phare de l'UE pour lutter contre les fuites de carbone. Les fuites de carbone se produisent lorsque des entreprises basées dans l’UE transfèrent à l’étranger leur production à forte intensité de carbone pour profiter de normes moins strictes, ou lorsque les produits de l’UE sont remplacés par des importations à plus forte intensité de carbone, ce qui mine notre action climatique.

Plus d'information

Mécanisme d'ajustement carbone aux frontières (CBAM)

Publicité

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.
Publicité

Tendance