Suivez nous sur

Industrie sidérurgique

Premier essai mondial d'une nouvelle technologie pour recycler le CO2 des aciéries chez ArcelorMittal Gent

PARTAGEZ:

Publié le

on

ArcelorMittal Gent accueille le premier essai industriel de la nouvelle technologie de l'entreprise de technologie climatique D-CRBN, utilisant une unité de captage du carbone fabriquée par Mitsubishi Heavy Industries. Il fournit du dioxyde de carbone (CO2) de haute pureté à l'unité D-CRBN, qui convertit le CO2 capturé dans l'usine d'ArcelorMittal en monoxyde de carbone destiné à être utilisé dans la production sidérurgique et chimique.

Il s'agit du premier test industriel de la technologie plasma du D-CRBN, faisant d'ArcelorMittal Gent en Belgique la première aciérie au monde à tester ce procédé conçu pour réduire les émissions de CO2.

Ce nouvel essai étend le projet pilote pluriannuel actuel de captage du carbone en cours sur le site pour tester la faisabilité du déploiement à grande échelle de la technologie de captage du carbone de MHI (Advanced KM CDR Process™).

D-CRBN, une entreprise anversoise, a développé une technologie qui utilise le plasma pour convertir le dioxyde de carbone en monoxyde de carbone. Utilisant de l’électricité renouvelable, le plasma est utilisé pour rompre la liaison carbone-oxygène, convertissant ainsi le CO2 en monoxyde de carbone. Le monoxyde de carbone peut être utilisé comme réducteur dans le processus de fabrication de l'acier – en remplacement d'une partie du coke ou du charbon métallurgique utilisé dans le haut fourneau – ou comme ingrédient de base dans l'usine Steelanol de Gand, pour la production de produits chimiques ou de carburants alternatifs. 

Le procédé D-CRBN nécessite du CO2 de haute pureté, qui peut être fourni par l'unité de captage du carbone de MHI, actuellement utilisée pour capturer les gaz d'échappement du haut fourneau, ainsi que les gaz d'échappement du four de réchauffage du laminoir à bandes chaudes, à Gand.

Un pipeline entre l'unité de captage du carbone de MHI et l'unité de D-CRBN a été connecté le 1er juillet, pour tester la faisabilité de l'utilisation du CO2 capté par la technologie MHI comme matière première pour le D-CRBN. Le pilote industriel est une étape importante pour tester la technologie du D-CRBN, afin de garantir que les impuretés qui accompagnent le CO2 produit lors de la fabrication de l'acier n'ont pas d'effet néfaste sur le processus et le gaz produit.

Publicité

ArcelorMittal suit un certain nombre de voies de décarbonation afin d'atteindre ses objectifs climatiques, qui comprennent une réduction de 35 % des émissions de CO2 d'ArcelorMittal Europe, d'ici 2030. L'une de ces voies est la production d'acier Smart Carbon, qui utilise du carbone circulaire dans le haut fourneau, captage et stockage du carbone (CSC) ou utilisation (CCU).

Manfred Van Vlierberghe, PDG d'ArcelorMittal Belgique, a déclaré : « Nous sommes fiers de participer à cet essai unique de captage et d'utilisation du carbone à Gand, qui fait partie de notre stratégie visant à développer la filière sidérurgique Smart Carbon à ArcelorMittal Belgique. Notre équipe d'ingénieurs a travaillé dur avec nos partenaires pour atteindre ce stade – et nous sommes ravis que notre nouveau partenaire, D-CRBN, ait créé cette nouvelle technologie CCU ici en Belgique.  

Gill Scheltjens, PDG de D-CRBN, a déclaré : « D-CRBN est ravi de s'associer à ArcelorMittal et Mitsubishi Heavy Industries sur ce projet pilote innovant de captage et d'utilisation du carbone (CCU). L'électrification de la production d'acier est un défi, mais le processus du D-CRBN, qui recycle les émissions de CO2 en CO, offre une solution rentable et évolutive. Notre technologie peut électrifier et décarboniser les hauts fourneaux existants et réduire considérablement leur consommation de charbon. La reconversion du CO2 en CO pour la production d’acier limitera le besoin d’hydrogène vert à l’avenir et réduira les coûts des produits sans émissions. De plus, une partie du CO produit peut être fournie aux entreprises chimiques voisines comme matière première.

Tatsuto Nagayasu, vice-président principal (CCUS) des solutions GX (transformation verte) de MHI, a déclaré : « CCUS jouera un rôle essentiel dans la décarbonisation des actifs existants dans l'industrie sidérurgique. Notre collaboration avec ArcelorMittal et D-CRBN en Belgique fournit un autre outil permettant à l'industrie de réduire son empreinte carbone : capter les émissions, les convertir en une matière première précieuse et les réinjecter dans le processus. Cette initiative démontre notre engagement envers des pratiques durables et des solutions innovantes pour un avenir plus vert.

ArcelorMittal, MHI, BHP et Mitsubishi Development Pty Ltd (Mitsubishi Development) ont annoncé en mai 2024 avoir démarré avec succès l'exploitation d'une unité pilote de captage du carbone sur les effluents gazeux du haut fourneau d'ArcelorMittal Gent en Belgique. En octobre 2022, les quatre parties ont annoncé leur collaboration dans le cadre d'un essai pluriannuel de la technologie de captage du carbone de MHI (Advanced KM CDR ProcessTM) sur plusieurs points d'émission de CO2, à commencer par le site sidérurgique de Gand.

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance