Suivez nous sur

L'apprentissage des adultes

La Commission prend des mesures pour améliorer l'apprentissage tout au long de la vie et l'employabilité

PARTAGEZ:

Publié le

on

Nous utilisons votre inscription pour fournir du contenu de la manière que vous avez consentie et pour améliorer notre compréhension de vous. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lors du sommet social de Porto en mai, les dirigeants de l'UE ont salué l'objectif au niveau de l'UE de 60 % de tous les adultes participant à une formation chaque année d'ici 2030. Aujourd'hui, la Commission a franchi une étape importante pour aider les États membres à atteindre cet objectif en présentant des propositions pour les recommandations du Conseil sur les comptes individuels de formation et sur les micro-accréditations, comme annoncé dans le Agenda des compétences et dans le Espace européen de l'éducation Communication de 2020.

Un ensemble de compétences solides ouvre des opportunités aux individus, fournit un filet de sécurité en période d'incertitude, favorise l'inclusion et l'avancement social et fournit à l'économie la main-d'œuvre qualifiée nécessaire pour croître et innover. Le succès des transitions numérique et verte dépend de travailleurs dotés des bonnes compétences. La pandémie de COVID-19 a encore accéléré le besoin de requalifier et de perfectionner la main-d'œuvre pour s'adapter à l'évolution du marché du travail et répondre à la demande dans différents secteurs.

Cependant, trop peu de personnes participent à des activités d'apprentissage régulières après leur éducation et leur formation initiales, car elles manquent souvent de ressources financières ou de temps pour améliorer et acquérir de nouvelles compétences ou ne sont pas conscientes des opportunités d'apprentissage et de leurs avantages. Par exemple, un certain niveau de compétences numériques est requis dans plus de 90 % des emplois actuels et dans presque tous les secteurs, alors que seulement 56 % des adultes possédaient des compétences numériques de base en 2019.

Les deux nouvelles propositions adoptées aujourd'hui sur les comptes individuels de formation et sur les micro-accréditations aideront à relever ces défis en offrant davantage de possibilités aux personnes de trouver des offres de formation et des opportunités d'emploi.

Comptes d'apprentissage individuels

La proposition de la Commission vise à garantir à chacun l'accès à des possibilités de formation pertinentes et adaptées à ses besoins, tout au long de sa vie et indépendamment du fait qu'il occupe ou non un emploi.

À cette fin, la proposition de recommandation du Conseil s'attaque aux principaux goulots d'étranglement pour les personnes qui s'engagent aujourd'hui dans une formation - motivation, temps et financement - en demandant aux États membres ainsi qu'aux partenaires sociaux de :

Publicité
  • Mettre en place des comptes individuels de formation et octroyer des droits à la formation à tous les adultes en âge de travailler ;
  • définir une liste de formations pertinentes pour le marché du travail et de qualité garantie qui sont éligibles pour un financement à partir des comptes individuels de formation et la rendre accessible via un registre numérique, par exemple à partir d'un appareil mobile, et ;
  • offrir des opportunités d'orientation professionnelle et de validation des compétences acquises antérieurement, ainsi que des congés payés de formation.

L'aspect innovant de cette proposition est qu'elle place l'individu directement au centre du développement des compétences. Elle appelle également les États membres à moduler les financements en fonction des besoins de formation des individus.

Micro-accréditations

Les micro-accréditations certifient les résultats d'apprentissage à la suite d'une petite expérience d'apprentissage (par exemple, un cours ou une formation de courte durée). Ils offrent un moyen flexible et ciblé d'aider les gens à développer les connaissances, les aptitudes et les compétences dont ils ont besoin pour leur développement personnel et professionnel.

La proposition de la Commission vise à faire fonctionner les micro-accréditations à travers les institutions, les entreprises, les secteurs et les frontières. À cette fin, les États membres devraient convenir :

  • Une définition commune des micro-accréditations ;
  • des éléments standards pour leur description, et ;
  • principes clés pour leur conception et leur émission.

L'objectif est de s'assurer que les micro-accréditations sont de haute qualité et délivrées de manière transparente pour renforcer la confiance dans ce qu'elles certifient. Cela devrait favoriser l'utilisation des micro-accréditations par les apprenants, les travailleurs et les demandeurs d'emploi qui peuvent en bénéficier. La proposition introduit également des recommandations sur les micro-diplômes dans l'éducation et la formation et dans les politiques du marché du travail. Cela devrait permettre aux gens d'acquérir des compétences nouvelles ou supplémentaires d'une manière sur mesure, inclusive pour tous. L'approche européenne des micro-accréditations est un élément clé pour parvenir à un Espace européen de l'éducation d'ici 2025. Ils peuvent faire partie de l'offre de formation incluse dans les comptes de formation individuels.

La vice-présidente de la promotion du mode de vie européen, Margaritis Schinas, a déclaré : « Les compétences et le développement des compétences sont la clé d'une carrière, d'une inclusion et d'une intégration réussies. Ils aident les gens à s'adapter au changement, à prospérer et à contribuer. Les compétences sont également cruciales pour la croissance. Les propositions d'aujourd'hui garantissent que l'éducation puisse avoir lieu à tout moment de la vie, et qu'elle soit flexible et accessible à tous. C'est un grand pas pour inclure plus de personnes dans les opportunités d'apprentissage et de formation, en ne laissant personne de côté.

La commissaire à l'innovation, à la recherche, à la culture, à l'éducation et à la jeunesse, Mariya Gabriel, a déclaré : « Pour assurer une transition équitable, il est essentiel que chacun ait accès à des opportunités d'apprentissage et de formation flexibles, modulaires et accessibles, quelle que soit sa situation personnelle. L'approche européenne des micro-diplômes facilitera la reconnaissance et la validation de ces expériences d'apprentissage. Il renforcera le rôle des établissements d'enseignement supérieur, d'enseignement et de formation professionnels pour faire de l'apprentissage tout au long de la vie une réalité dans l'ensemble de l'UE, et favorisera leur accessibilité à un groupe d'apprenants plus diversifié.

Le commissaire à l'emploi et aux droits sociaux, Nicolas Schmit, a déclaré : « L'éducation et la formation ne devraient pas s'arrêter lorsque vous quittez les portes de l'école. Aujourd'hui plus que jamais, les gens ont besoin de développer leurs compétences tout au long de leur vie professionnelle pour répondre aux exigences d'un marché du travail en évolution rapide. Les propositions de la Commission sur les comptes de formation individuels et les micro-accréditations nous aideront à atteindre l'objectif fixé dans le plan d'action du socle européen des droits sociaux de 60 % de tous les adultes participant à une formation chaque année d'ici 2030. Nous devons prendre au sérieux l'apprentissage tout au long de la vie dans L'Europe . C'est le meilleur investissement et il est positif pour les travailleurs, les employeurs et l'économie dans son ensemble.

Prochaines étapes

Les propositions seront négociées avec les États membres. Une fois adoptées par le Conseil, la Commission soutiendra les États membres, les partenaires sociaux et les partenaires concernés dans la mise en œuvre de ces recommandations du Conseil. Le reporting et le suivi des comptes de formation individuels seront effectués dans le cadre du cycle du semestre européen.    

Contexte

Le droit à l'éducation, à la formation et à l'apprentissage tout au long de la vie est inscrit dans la Pilier européen des Droits sociaux (principe 1). Tout le monde devrait avoir un accès continu à une éducation et une formation de qualité et à une sélection d'opportunités de développement des compétences reflétant leurs besoins à tout moment. Les compétences sont les éléments constitutifs de la réussite des individus dans un marché du travail et une société en constante évolution.

Au Sommet social de Porto et le Conseil européen de juin, les dirigeants ont salué les grands objectifs de l'UE à l'horizon 2030 fixés par le plan d'action du socle européen des droits sociaux. Cela inclut l'objectif de 60 % de tous les adultes participant à une formation chaque année d'ici 2030. Cela fait partie des principaux objectifs du plan d'action du socle européen des droits sociaux. Cependant, à partir de 2016, seulement 37% sont engagés dans une formation annuelle chaque année avec de faibles taux de croissance enregistrés auparavant. Si ces tendances se poursuivent, les ambitions fixées ne seront pas atteintes, c'est pourquoi ces propositions d'initiatives telles que les comptes individuels de formation et les micro-accréditations sont importantes. Les propositions présentées aujourd'hui invitent les États membres à travailler en partenariat avec les partenaires sociaux et les parties intéressées concernées pour faire de l'amélioration et du recyclage des compétences une réalité pour tous.

Les propositions de recommandation du Conseil sur les comptes individuels de formation et de recommandation du Conseil sur les micro-titres pour l'apprentissage tout au long de la vie et l'employabilité sont la dernière des douze actions phares annoncées dans le EAgenda européen des compétences et le Plan d'action du socle européen des droits sociaux. L'approche européenne des micro-accréditations est également un élément clé pour réaliser un espace européen de l'éducation d'ici 2025.

Plus d'information

Q&R : ILA et micro-accréditations

Fiche technique

Proposition de la Commission pour une recommandation du Conseil sur les comptes individuels d'apprentissage

Proposition de la Commission pour une recommandation du Conseil sur les micro-certificats pour l'apprentissage tout au long de la vie et l'employabilité

Agenda européen des compétences

Pilier européen des Droits sociaux

Communication sur la réalisation d'un espace européen de l'éducation d'ici 2025

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance