Suivez nous sur

Commerce

L'UE impose des droits de douane prohibitifs sur les produits céréaliers russes et biélorusses

PARTAGEZ:

Publié le

on

 Le Conseil de l'Union européenne a adopté un règlement visant à imposer des droits de douane prohibitifs sur les produits céréaliers importés de Russie et de Biélorussie. Le règlement augmente les droits sur les céréales, les graines oléagineuses et les produits dérivés en provenance de Russie et de Biélorussie à un point tel que, dans la pratique, les importations de ces produits seront interrompues.

Le règlement augmente les droits d'importation sur les céréales, les graines oléagineuses et leurs produits dérivés ainsi que sur les granulés de pulpe de betterave et les pois secs en provenance de la Fédération de Russie, ainsi que de la République de Biélorussie, pour lesquels, à l'heure actuelle, les importateurs ne paient que des droits faibles ou nuls. En outre, ces marchandises n’auront pas accès aux contingents tarifaires de l’Union.

Les nouveaux droits de douane fixés aujourd'hui visent à mettre un terme aux importations de céréales de Russie et de Biélorussie vers l'UE. Ces mesures empêcheront donc la déstabilisation du marché céréalier de l'UE, stopperont les exportations russes de céréales illégalement appropriées et produites sur les territoires ukrainiens et empêcheront la Russie d'utiliser les revenus de ses exportations vers l'UE pour financer sa guerre d'agression contre l'Ukraine. C’est une autre manière par laquelle l’UE montre son soutien constant à l’Ukraine.
Vincent Van Peteghem, ministre belge des Finances

Ces mesures concernent les produits originaires ou exportés directement ou indirectement de la Fédération de Russie ou de la République de Biélorussie vers l'UE. Ils n’affecteront pas le transit à travers l’UE depuis les deux pays vers d’autres pays tiers.

Les mesures entreront en vigueur le 1er juillet 2024. Les importations de l'UE de produits céréaliers en provenance de Russie ont considérablement augmenté depuis l'invasion à grande échelle de l'Ukraine par la Russie le 24 février 2022. Même si la Fédération de Russie reste un fournisseur relativement petit de ces produits vers l'UE marché, il est l’un des principaux producteurs et exportateurs mondiaux de ces produits. 

Compte tenu du volume actuel de ses exportations vers le monde, la Fédération de Russie pourrait réorienter d’importants volumes d’approvisionnement de ces produits vers l’UE, provoquant un afflux soudain de ses importants stocks existants, perturbant ainsi le marché de l’UE. Il existe également des preuves selon lesquelles la Fédération de Russie s'approprie actuellement illégalement de grandes quantités de ces produits dans les territoires ukrainiens qu'elle occupe illégalement et les achemine vers ses marchés d'exportation en les faisant passer pour des produits russes.

Publicité

Ces mesures empêcheront donc la déstabilisation du marché de l’UE, stopperont les exportations russes de céréales illégalement appropriées et produites sur les territoires ukrainiens et empêcheront la Russie d’utiliser les revenus de ses exportations vers l’UE pour financer sa guerre d’agression contre l’Ukraine.

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance